Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 13 février 2019 à 08h00min
Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

Le Colonel Gilles Bationo est officiellement le chef d’Etat-major de l’armée de terre. Nommé le 7 février dernier, l’instructeur commando et instructeur des techniques d’intervention antiterroriste est entré pleinement dans ses nouvelles fonctions ce 12 février 2019 au Camp Sangoulé Lamizana de Ouagadougou. Le nouveau chef a annoncé que le travail des devanciers sera poursuivi dans la lutte contre le terrorisme, mais qu’il y mettra sa propre méthode.

Le 29 août 2017, il prenait le commandement de la première région militaire des mains du chef d’Etat-major de l’armée de terre, Léon Traoré. Il avait sous sa coupe, le Centre Nord, le Nord et le Sahel, des régions en proie à des attaques terroristes répétées. Ce 12 février 2019, le Colonel Gilles Bationo remplace celui qui l’avait installé à la tête de cette première région militaire. Une autre stature, avec le même objectif dans un contexte sécuritaire très peu reluisant.

Le visage grave, le regard vif, les poings serrés, c’est ainsi que le Colonel Gilles Bationo est apparu pour prendre le commandement de l’armée de terre des mains du Chef d’Etat- major général des armées, le Général de Brigade Moise Miningou. Appelé une fois de plus au devoir national, à la défense de l’intégrité territoriale, le Colonel Bationo jouit a d’une bonne réputation.

Son prédécesseur, le Colonel-major Léon Traoré dit d’ailleurs bien le connaître : « Il a déjà travaillé sous mes ordres, je le connais, je connais ses capacités, son potentiel (...). Je sais qu’il en est capable et qu’il va réussir. Je lui ai prodigué des conseils en ces termes : ‘’la défense de notre patrie exigera toujours de la loyauté, de la persévérance et du dévouement’’ ».

Commandant du Groupement des unités spéciales (groupe d’intervention antiterroriste, groupe des forces spéciales) et commandant du groupement des unités spéciales d’intervention de 1996 à 1999, le nouveau Chef d’Etat-major de l’armée de terre (CEMAT) a aussi occupé la fonction de chef de corps du Régiment parachutiste commando (RPC) de Dédougou entre 2007 et 2011.

Puis, il sera appelé à la tête du 5e Régiment Parachutiste Commando de Bobo-Dioulasso de 2012 jusqu’en 2014. Avant de déposer son paquetage le 29 août 2017 à Kaya comme commandant de la première région militaire, le Colonel Gilles Bationo était depuis le 30 avril 2014, commandant de la 2ème région militaire à Bobo-Dioulasso.

Fort de ses 30 ans de carrière et d’expérience dans l’armée, l’homme de terrain est conscient que l’armée de terre dont la devise est « sacrifice pour la Patrie », est en pole position dans la lutte contre le terrorisme. Il est donc attendu beaucoup de lui, et il compte, comme d’ailleurs il le fait d’habitude, s’investir énormément. Mais celui qui est instructeur commando, instructeur des techniques d’intervention antiterroristes, maitre de Taekwondo (2e Dan) a tenu cependant à prévenir qu’il n’est pas le Messie. Son objectif est de ramener la quiétude, de concert avec les populations civiles, les autres entités de l’armée, et les corps para militaires. « L’armée fait front déjà, nous allons poursuivre le travail des devanciers, avec ma dose de méthode. On ne peut mener le combat seul, c’est avec et ce sera avec le concourt de la population et les hommes qui sont sur le terrain ».

Le Colonel Gilles Bationo qui parle couramment arabe et anglais, en plus bien sûr de certaines langues nationales, a eu une pensée pour ses hommes qui sont déjà déployés sur les terrains d’opération : “Je sais de quoi ils sont capables, et ce qu’ils subissent”..

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 février à 15:47, par Le Faucon En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Bon courage aux FDS. Monsieur le journaliste, "déposer sa gamelle" n’est pas honorifique. Il y lieu de préférer l’expression "déposer son paquetage" ! Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 16:48, par kamjon En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Que Dieu le guide dans ses pas et ses décisions !

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 16:54, par Mogo En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Félicitations et courage, digne fils du Faso. Que le Seigneur et les mânes de nos ancêtres t’accompagnent. Le Burkina Faso triomphera de ces forces du mal

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 17:09, par Birba En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Félicitation et courage au Colonel Gilles Bakiono. J’habite Bobo et je l’ai vu en action pendant la résistance au coup d’état manqué de 2015. C’est un digne soldat proche de ses hommes et de son peuple. Je pense qu’il est l’homme qu’il faut pour conduire la troupe face aux défis sécuritaires pour que le Burkina triomphe. J’invite tous nos FDS à respecter ses ordres et son commandement. Courage à tous nos braves soldats que Dieu et nos Ancêtres protègeront au front. Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 17:12, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Merci à tous ceux qui se sacrifient pour que notre chère Patrie recouvre son entière souveraineté et sa quiétude. Puisse Dieu anéantir les forces du mal ! Gloire éternel aux peuples en lutte

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 17:29, par Bon courage En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Félicitations et bon courage, mon colonel.
    Cependant, je relève que vous aviez, en tant que Commandant de la première région militaire, sous votre coupe déjà le Centre Nord, le Nord et le Sahel, des régions en proie à des attaques terroristes répétées et où tous les jours nous subissions des pertes en hommes et en matériel importants. Je me demande ce que vous pouvez nous apporter de différent maintenant en tant que Chef d’Etat- major général des armées. Je vous plains. C’est votre tour mais tenez bon. Le peuple est derrière et avec vous. La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 17:46, par La verite En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Félicitations mon colonel,
    Que Dieu tout Puissant vous aide, vous et vos hommes à nos débarrasser de ces brigands et terroristes. Nous la population, nous collaboreront avec les FDS et vous supporteront dans la prière.
    C’est Dieu qui est fort. Le mal ne vaincra jamais le bien.
    Bon courage.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 19:42, par EBENEZER En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Mes félicitations au colonel Gilles Bationo pour sa nomination .
    Que le Tout Puissant le soutienne dans les missions qui lui sont confiées.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 07:22, par Pascal Ouedraogo En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    C’est une nomination comme tant d’autres, sinon le problème reste. Quelqu’un a déjà soulevé l’incohérence. Quel est le bilan de ce monsieur quand il assumait la fonction de chef des forces qui sont face aux terroristes au nord. Donc arrêtez de nous polluer l’air et de jouer au griot, vuvuzela

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 08:30, par Riddick En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

      Ce n’est pas une nomination comme tant d’autres. Loin de moi l’idée d’accuser qui que ce soit, mais si vous connaissiez la chaine de commandement dans l’armée, vous n’auriez pas cette compréhension des choses. Celui dont on parle ici n’avait pas les pleins pouvoirs pour agir et ne pouvait donc pas appliquer sa stratégie. C’est quelqu’un que je connais assez bien pour savoir qu’il avait une tout autre vision des choses. Et comme il l’a si bien dit, la lutte terroriste n’est pas seulement un combat pour les forces armées mais un combat auquel toutes les composantes de notre société devront prendre part. Nous nous devons de l’accompagner et de demander de Dieu l’assiste dans cette noble mission.

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 08:03, par yamambala En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Est-ce qu’un commandant d’une région militaire peut-il de son propre chef engager une action de grande envergure sans l’aval de son supérieur hiérarchique direct (ie le CEMAT), autrement, dans une stratégie quasi sûre, peut-il aller contre l’avis de son supérieur (CEMAT) pour mener une campagne de dératisation des terroristes ? Juste une question de bonne foi aux initiés pour éclairer ma lanterne.
    Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:37, par Eléonore En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    L’heure est grave. Alors arrêtons de chercher des poux sur des crânes rasés. Encourageons notre armée et prions seulement. Courage mon colonel, que le Seigneur vous guide et vous fortifie.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:40, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    - Pascal OUEDRAOGO, tu sais, le Burkina Faso d’après l’insurrESCROQUERIE et la Transition n’est que le Burkina Faso des Vuvuzeals, des inutiles, des médiocres, des flagorneurs, des voleurs et des menteurs devant l’éternel.......aucun ne dit encore la vérité ! Le Colonel n’a qu’à aller faire ce qu’il peut et qu’il sache qu’il a une femme et des enfants. Qu’il tue les terroristes sans se faire tuer. Bonne chance à lui.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:41, par sheiky En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Il faut savoir analyser les écrits et les situations. On notera d’abord qu’il a précisé que du travail avait été fait et qu’il voulait y ajouter sa méthode. C’est subtil comme message et c’est dit sciemment pour ce qui veulent comprendre. En outre, son prédécesseur a également transmis un autre message subtil en disant qu’il a travaillé sous ses ordres. Ce qui est assez clair. Décrypter également les conseils qu’il a donné au nouveau CEMAT je cite "Je lui ai prodigué des conseils en ces termes : ‘’la défense de notre patrie exigera toujours de la loyauté, de la persévérance et du dévouement". A quoi fait-on allusion. Eux seuls le savent, mais j’ai personnellement une petite idée.
    Pour conclure et au delà de tous ces changements, nous souhaitons du courage et de la force à tous nos FDS afin qu’il nous débarrasse de cette peste qui nous vient d’on ne sait ou.
    Que Dieu bénisse le Faso

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:45, par Nanidalo En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Frère Bationo, même si vous n’êtes pas le messie, sachez que le peuple compte sur vous. Nos encouragements et nos prières vous accompagnent.

    Le Burkina finira par vaincre le terrorisme !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:56, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    - Voyez bonnes gens !!!! Pendant que nos militaires souffrent les martyres au front face aux terroristes, ennemis invisibles, il y a des gens, des civils en ville, des civils aux gros ventres, des inconscients qui ne font que détourner l’argent et on ne les fait rien en plus ! Et RMCK devant lequel les rapports de contrôle de l’ACSE-LC s’entassent ne dit rien. En complicité avec le président de l’ASCE-LC qui ne dit rien lui aussi et ne démissionne pas, il laisse tout se faire. Il veut imiter Blaise Compaoré alors qu’il est très loin d’avoir l’étoffe de Blaise Compaoré qui a pris le pouvoir par sa poigne et non par arrivisme et opportunisme comme lui ! Le Président du Conseil Constitutionnel devrait s’autosaisir, faire arrêter et poursuivre RMCK et le président de l’ASCE-LC pour haute trahison contre l’État.

    Lisez le journal COURRIER Confidentiel N°173 du 10 février 2019 en pages 5 à 7, l’interview d’un soldat au front. Dans le même journal, dans les pages précédentes, on nous narre un article concernant les Fonds communs sous le titre de : ‘’Dernière tranche 2018 du Fonds Commun. Ils viennent de se distribuer près de 10 milliards de francs CFA’’ ! Ils n’ont même pas honte d’avaler cet argent pendant que des soldats manquent de cartouches au front ! Bande de gloutons que sont ces financiers aussi rapaces que des charognards ! Ils ne contribuent pas à l’effort de guerre et manquent de patriotisme !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 13:50, par Mafoi En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

      Cher Kôrô Yamyélé,Chateaubriand disait que "la vieillesse est un naufrage" et sous nos cieux tropicaux,je n’avais jamais adhéré à une telle assertion mais malheureusement,tu es entrain de lui donner raison car c’est bien toi qui soutenais il n’y a pas si longtemps ce fameux fonds commun en traitant tous ceux qui se scandalisaient,de tous les noms d’oiseaux.Retournement de veste puisque tu viens nous raconter que ces rapaces se soient distribuées 10 milliards et brusquement comme si tu venais de te réveiller,tu es vent debout.
      Alors question :
      Ta fille qui mangeait très souvent dans ce fond commun de la honte s’est-elle fait gruger pour que tu changes diamétralement de posture ?
      En tout cas il y a de quoi se poser des questions sur ton état psychologiquement et psychique puisque c’est la même chose sur la justice.Alors que nous dénoncions que la justice était corrompue,pourrie,toi tu disais ce que tu avais envie de raconter parceque là aussi,ton fils mange dans cette magistrature moelleusement corrompue et maintenant,tu penses naïvement ou par esprit de vengeance que "le Le Président du Conseil Constitutionnel devrait s’autosaisir,faire arrêter et poursuivre RMCK et le président de l’ASCE-LC pour haute trahison contre l’État".Si tu ne rêves pas debout,ça y ressemble parceque ça n’arrivera jamais.
      Enfin pour terminer,si maintenant tu es devenu nostalgique de ce criminel bilaise kouassi né compaoré,rien ne t’empêche de le rejoindre dans son pays,la CI.Point,barre !

      Répondre à ce message

    • Le 14 février à 08:49, par KIRIKOU En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

      Dites moi est ce le même Kôro Yamyelle qui nous inondait d’écrits bien réfléchis ?

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 10:13, par Le réaliste En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Gloire à Dieu car ceux qui connaissaient Léon étaient tous unanimes que sa nomination était une grande erreur pour ce qu’on sait de lui.

    Bon vent donc à BATIONO Giles, connu pour son engagement, ses compétences, sa loyauté, sa fidélité, sa sociabilité et surtout sa proximité avec la troupe doublé de son esprit coopératif. Je souhaite qu’il demeure REALISTE en n’hésitant pas à agir toutes les fois qu’il sera convaincu que son action a pour but, l’intérêt général. J’insiste sur cela car la plus part du temps, la réaction des chefs suite à certains comptes rendus opérationnels tarde à venir tandis qu’on a souvent besoin d’une action rapide.

    Il faudra faire beaucoup attention à certains politiciens ou activistes qui, de mauvaise foi, retiennent que l’armée mène ses opérations pour tel parti politique ou telle personnalité ou encore pour tel chef militaire, alors qu’elle simplement républicaine. Aussi, il faudra une grande vigilance et rigueur sur le terrain pour le commandement jusqu’au niveau des unités et corps soit confié à des hommes qui assument afin d’éviter les défections devant l’ennemi constatées aux attaques des unités militaires de Nassoumbou et Kompienbiga.

    Que le REALISME vous anime, que la chance soit de votre coté, que les mânes du Burkina et l’Eternel des Armées vous accompagnent afin de redorer le blason de notre ARMEE qui a perdu son lustre d’antan du fait des intérêts partisans des politiciens au haut niveau il y a très longtemps.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 13:26, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    Bationo, je sais que tu fais de granit comme ton patronyme l’indique. Mais crois-tu vraiment pouvoir t’en sortir dans un océan d’escrocs, de cupides et d’intrigants ? Sinon, ma lecture est que tu aurais pu être un bon recours pour assumer des charges plus hautes et sachant cela, on cherche à te couper l’herbe sous pied surtout que tu es flanquer d’un ministre expert en intrigue de tous genres. Mais si tu es un vrai BURI TI ou BOURé Ti, je sais que tu sauras déjouer tous les pièges qui te seront tendus. Alors, vigilance, vigilance et encore vigilance.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 16:35, par Gaston pare En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    J’ai fait mes recherches et voilà ce que j’ai trouvé. De la chaîne de commandement dans les armées : le président est le chef suprême des armées, ensuite vint le ministre qui est politique, après le chef d’état-major General des armées qui a sous ses ordres les chefs d’État major d’armée (terre, air gendarmerie..) qui commandent les régions. C’est une chaîne et personne ne fait ce qu’il veut.
    Les missions sont données par le chef suprême des armées qui est le président et les autres qui suivent peuvent apporter quelques éclairages a leurs subordonnés, mais ne peuvent pas changer l’esprit, ni l’objectif final des missions.
    Ensuite à certain niveau, on ne parle pas de stratégie, mais de tactique (voir Larousse ).
    Je ne pense que la mission donnée par le chef suprême est de combattre les terroristes et de protéger la population civile,
    Déclarer qu’il y a des gens qui voulaient combattre et d’autres non, c est du dilatoire.
    Arrêtez de stigmatiser les gens
    Le griotisme est un métier qui rapporte

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 21:23, par Fabrice Ouattara En réponse à : Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

    La lutte contre le terrorisme est l’affaire de tous du premier citoyen, le président du Faso au dernier citoyen là-bas, il faut que tout le monde mette la main pour vaincre ce mal
    L’heure n’est pas au griotisme. Nous les civils, on doit arrêter de délirer sur des trucs qu’on maîtrise pas et laisser les spécialistes faire leur travail.
    Quelqu’un a dit qu’il va terroriser les terroristes, je pense que c est lui même qui a été terrorisé. Quelques soient les déclarations que tu vas faire c’est les résultats qui comptent. Le Burkina est un pays de savane donc on se connaît.
    Personne ne peut empêcher quelqu’un de protéger la population. Comme le dit quelqu’un c est du dilatoire.
    Ce sont les incompétents qui font beaucoup de bruit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha
FIIJA 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement
Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »
Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »
Compétition de plans d’affaires (COPA) : 98 jeunes du Centre-sud reçoivent leurs chèques
Burkina : « Les exécutions sommaires sont des germes d’une guerre civile », avertit le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré
Aicha Farida Ouédraogo, meilleure au Bac 2019 « Le secret de la réussite, c’est la rigueur et la discipline »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés