Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Sommet du G5 Sahel : Ouagadougou prépare un rendez-vous capital pour l’avenir de la région

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • jeudi 31 janvier 2019 à 01h30min
Sommet du G5 Sahel : Ouagadougou prépare un rendez-vous capital pour l’avenir de la région

En pleins préparatifs du prochain sommet du G5 Sahel prévu la semaine prochaine à Ouagadougou, qui marquera le début de la présidence en exercice de cette organisation par le Burkina Faso (qui prendra le relais du Niger), l’effervescence s’observe déjà autour de ce grand rendez-vous sur les enjeux de sécurité et de développement des pays du G5 Sahel.

Plusieurs responsables de cette organisation sous-régionale sont déjà arrivés à Ouagadougou, trouvant un comité d’organisation qui s’active pour les derniers réglages.
Dès ce jeudi, 31 janvier 2019 débute la réunion des experts du Secrétariat permanent du G5 Sahel et de tous les pays membres. Elle sera suivie, le 3 février, par le Conseil des ministres du G5 Sahel (affaires étrangères, économie, défense nationale,...).

Puis, enfin, se tiendra la Conférence des chefs d’Etat, le 5 février, qui clôturera plusieurs jours d’intenses discussions sur la feuille de route du Burkina Faso pour la gouvernance du G5 Sahel au cours des douze prochains mois.

Le secrétaire permanent du G 5 Sahel, le Nigérien, Maman Sambo Sidikou

Au même moment, et suite à une récente publication au sujet d’un possible départ du secrétaire permanent du G5 Sahel, Maman Sambo Sidikou, nous avons essayé d’en savoir davantage auprès de certains collaborateurs présents à Ouaga 2000. Tous ont clairement démenti l’information. Il s’agit donc d’une rumeur infondée, ont-ils souligné.

A l’évidence, le N°1 du G5 Sahel et toute son équipe sont concentrés sur les enjeux de cette présidence en exercice du G5 Sahel par le Burkina Faso avec la ferme volonté de répondre efficacement aux défis sécuritaires et développement de la sous-région.
Nous reviendrons sur le déroulement de ce moment fort qui met le Burkina Faso au cœur des enjeux majeurs de la sous-région.

Lire aussi : Mikaïlou Sidibé, expert infrastructures du G5 Sahel : « Si le G5 Sahel veut s’attaquer à l’insécurité, il faut aussi s’intéresser à la gouvernance »

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ana Maria Chongo Torreblanca, ambassadrice de Cuba au Burkina : « L’héritage de Thomas Sankara est vif en Amérique latine, pas seulement à Cuba »
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés