Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué de presse • mardi 29 janvier 2019 à 00h51min
Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

C’est avec une grande inquiétude que l’Union pour le Progrès et le Changement suit l’évolution récente de la situation nationale, laquelle situation est caractérisée par des attaques terroristes visant, outre les FDS, des populations civiles et des marchés.

En effet, après l’assassinat d’une vingtaine de personnes à Gasseliki (commune d’Arbinda, dans le Soum) en début janvier, le 27 janvier, c’était autour du village de Sikiré, toujours à Arbinda, d’être la cible d’une attaque. Dix personnes ont été tuées, et des commerces ont été saccagés et pillés.

En outre, dans plusieurs villages du Soum et de l’Oudalan, des marabouts, des guérisseurs et autres leaders d’opinion ont été sauvagement assassinés ces derniers temps.

Pour ne rien arranger, nous apprenons avec grande tristesse que des individus armés ont attaqué ce lundi 28 janvier, la base du Groupement des Forces antiterroristes (GFAT) de Nassoumbou. Cette attaque a fait plusieurs morts et des dégâts matériels, selon les médias.

L’UPC présente ses sincères condoléances aux familles des victimes. Elle souhaite un prompt et total rétablissement aux blessés.

L’UPC observe que, désormais, les ennemis de la Nation s’en prennent aux civils, à leur patrimoine et aux marchés. C’est clair qu’en plus de semer la terreur, ces obscurantistes veulent assassiner notre économie déjà à terre.

Avec amertume, nous assistons à un recul de l’Etat sur son propre territoire. Or, il faut maintenir vaille que vaille la terre de nos ancêtres intactes. Il faut aussi faire en sorte que nos compatriotes des zones attaquées, faute d’espoir, faute de repère et en l’absence de l’Etat, ne finissent par prêter allégeance aux fous de la terreur.

De nouveaux hommes ont été nommés à la tête du département de la défense et de celui de la sécurité. Il leur appartient de produire rapidement des résultats et d’imprimer positivement leur marque, car la situation urge et requiert de l’action.

En cette situation difficile, l’UPC réitère son indéfectible soutien aux Forces de défense et de sécurité.

Ouagadougou, le 28 janvier 2019

Pour le Bureau politique national de l’UPC,
Le Secrétaire national chargé de la défense et de la sécurité,
Colonel à la retraite Assane SAWADOGO

Vos commentaires

  • Le 28 janvier à 17:48, par Goomsida En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Chere opposition, il faut aussi proposer des solutions, au lieu d’avoir des inquiétudes. Le pays est a nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 20:20, par @OppositionDoitAgir En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Goomsida, ça n’engage que moi mais je ne partage pas ton avis. On ne propose pas des solutions à un problème aussi sensible quant on sait que nous sommes tous dans l’oeil du cyclone. Connaissez-vous qui est qui parmi les lecteurs ?

    Je se suis d’accord avec vous en ce sens que l’action voudrait que l’opposition initie des actions avec le gouvernement en ayant des rencontres têtes à têtes, mais comme chacun fait ses calculs en fonction des retombées politiques on se contente des appels à faire mieux dans les médias.
    Si malgré tous les morts causés par ces criminels le ministre sortant de la défense était gros et jonflue comme un cochon bavarois, c’est parce que la pression n’y était.
    On ne devrait pas être ministre de la défense si on a peur de la poussière et des armes, si on se complait dans les bureaux climatisés ; de même qu’on ne peut être un ministre des enseignements si on a peur de la craie.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 22:22, par Moi En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Cher opposition , il faudra mettre aussi .

    Il y a quelque chose d’assez bizarre que je ne comprends pas : quand y a des morts c’est le gouvernement qu’il faut fustiger quand y a parfois des victoires on félicite les force de l’ordre. Il faut mettre les deux dans le même sac et ne pas les séparer.
    Ils doivent travailler ensemble et si c’est pas le cas c’est une trahison à la nation !
    Cher opposition si vous croyez que c’est la belle occasion pour terrasser l’actuel pouvoir et règner vous tirer à terre, par ce que vous non plus vois n’allez pas pouvoir faire mieux.
    Il faut vous mettre ensemble avec le gouvernement pour restaurer l’autorité de l’état en enlevant le pouvoir à la rue.

    Si vous utilisez la rue pour venir au pouvoir sachez que la rue vous dira ce que vous devez faire une fois au pouvoir et c’est dangereux pour ne pas dire que c’est ce que nous vivons.

    Faisons tous attention à l’égoïsme : c’est moi ou personne ! mon intérêt et le reste je m’en fou ! L’égoïsme est entrain de faire souffrir le pays et les fils du pays.
    Qui que nous soyons gouvernement ou opposition arrêtons l’égoïsme.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 22:26, par Moi En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Je voulais dire l’opposition doit aussi dire :

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 23:55, par Moi En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Je voulais dire que l’opposition doit aussi dire qu’il soutient le gouvernement

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 06:31, par Le Faso d’abord En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Tous les intervenants ici sont hors sujet. L’UPC est dans son droit et son message est mesuré. Le ridicule c’est de voir dans tout une volonté de prendre le pouvoir. Vous les gens du pouvoir vous avez une hantise ou quoi ? Enfin protégez les Burkinabé ! Vous êtes élus pour cela. Au lieu de vous défendre pour la moindre réaction dans la presse il faut vous réveiller, il faut protéger ces pauvres populations ! Pourquoi sommes-nous attaqués ? Dormez et suivez la moindre réaction dans la presse pour dégainer et votre réveil sera douloureux ! Zephirin est dans son rôle ! D’ailleurs je trouve qu’il ne joue pas suffisamment son rôle. On ne peut pas être un vrai patriote et assister silencieusement à ce carnage. Une vraie opposition aurait appelé à des manifestations. Nous avons marché dans ce pays contre la modification de l’article 37 là ! Mais c’était pour moins grave que la boucherie qui se passe sous nos yeux. Il faut mobiliser tous les moyens pour attaquer ces terroristes, utiliser la logistique des Français et des Américains ! Pourquoi sont-ils là s’ils ne peuvent même pas nous aider ? A quoi servent les drones ? Le G5 ? La force d’attente de la CEDEAO ? LA force licorne et autres forces qui avaient servi pour sauver le Mali ou pour assassiner Kadhafi ? Le président doit exiger l’aide de ces gens sans honte s’il a vraiment conscience de ses responsabilités.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 12:23, par Dona Grace Kabore En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

      Enfin quelqu’un qui est à peu près dans le sujet. Ce ping-pong entre gouvernement et opposition ne nous aide pas du tout. Je ne sait pas ce qui est fait face à cette situation, mais tout ce qui peut être fait dépasse largement les compétences du gouvernement seul. ce n’est pas le gouvernement l’ennemi, mais le terrorisme. Pourquoi passer le temps à condamner L’État, le Gouvernement, etc et non le terrorisme. Laissons tomber l’égoïsme. Il est en train de "faire souffrir le pays et ses fils", il est entrain de faire passer le pays entre les mains de l’ennemi commun. Mon frère, c’est bien d’avoir jeter des pistes de solutions. C’est ce que chaque internaute, chaque burkinabè devrait faire du reste au lieu de mener des débats inutiles. c’est notre devoir à tous si nous pensons avoir de meilleures solutions.

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 09:29, par YAAM SOBA En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Le gros problème de l’armée burkinabé aujourd’hui c’est la politique. N’allons pas chercher ailleurs. Cette mauvaise politique qui consiste à mettre les chefs militaires sous coupe réglée. A les tenir par la bride et à ne considérer qu’eux comme étant toute l’armée qui entraîne tout ça ! Donc internaute @Moi il faut arrêter de jeter l’opprobre sur l’opposition !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 09:43, par Ferkêbougou En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Le résultat dramatique que nous récoltons est une conséquence de la mauvaise gouvernance politique du MPP ! La question des munitions soulevée avec les dix gendarmes de Toeni revient encore dans le cas de l’attaque de Nassoumbou de ce lundi. Vrai ou faux ? En tout cas, il y a des failles qui sont révélées après chaque situation tragique. Au niveau du matériel comme ailleurs .

    Mais si ces problèmes persistent c’est parce que le gouvernement du MPP ne semble pas vouloir les traiter conséquemment. Il y a donc un laisser-aller.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 10:00, par Camarade Fousseni En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Je remercie l’union pour le progrès et le changement pour ce communiqué digne d’intérêt. Surtout la partie où :« De nouveaux hommes ont été nommés à la tête du département de la défense et de celui de la sécurité. Il leur appartient de produire rapidement des résultats et d’imprimer positivement leur marque, car la situation urge et requiert de l’action. ».
    C’est tellement pertinent ! Le peuple a besoin d’une lueur d’espoir après ce remaniement ministériel, donc il attend des mesures fortes de la part des nouveaux ministres de la sécurité et de la défense ! L’heure n’est plus aux beaux discours, mais plutôt aux actions concrètes !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 10:23, par Guesswendé En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Lorsqu’on lit les commentaires de certains, il y’a de quoi être dégouté. Surtout le nommé @Mafoi. Je le comprend parfaitement. Comme il n’a pas encore perdu un parent ou un proche dans ces attaques, c’est pourquoi il parle ainsi ! Quand les terroristes frappent ils ne regardent pas la carte de parti politique avant de tuer. La preuve est que plusieurs maires et conseillers municipaux de l’opposition politique ont été assassinés par ces bandits. Donc cessez d’accuser les gens sans preuves ! Le gouvernement a des obligations morales et régaliennes, c’est-à-dire, assurer l’intégrité du territoire !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 11:23, par TOERE En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Ce qui est s’achemine malheureusement , rapidement ,mais inexorablement vers une somalisation ,une irakisation ,une syriasation ,donc vers sa disparition en tant qu’Etat et Nation . Certains peuvent trouver cette affirmation exagérée et pourtant c’est la stricte vérité . Dans les pays où ce genre de situation est arrivée ,personne n’avait voulu croire au début et les autorités de ces pays pensaient qu’elles étaient en face d’un phénomène passager . Quant tout le monde s’est rendu compte que leur pays était accaparé par les terroristes ,c’était déjà trop trad pour inverser les choses. Les peuples de ces pays n’avaient que leurs yeux pour pleureur et bonjour les fuites ,l’exil . Et dire que cela pourrait nous arriver au FASO ,si nous continuons à banaliser cette menace .
    Hélas et les plus hautes autorités du BURKINA FASO, à commencer par le Président du FASO et les prétendues forces vives de la nation burkinabè ( responsables de partis politiques, syndicats ,OSC, journalistes, responsables des FDS ,coutumiers et religieux ) regardent tout cela avec une insouciance et une légèreté déconcertantes .En réalité, tout le monde est devenu faux et opportuniste au BURKINA FASO. Au contraire, bien de personnes cherchent plutôt à exploiter cette douloureuse situation pour, soit monter à la soupe à son seul profit ,soit pour taper dans l’œil du chef pour espérer avoir un strapontin au prochain mouvement gouvernemental . Ainsi,au lieu d’interpeller avec sérieux et intransigeance le président du FASO à assumer ses responsabilités avec davantage de détermination ou alors à rendre le tablier, s’il ne se sent pas capable d’assumer ses responsabilités ,toutes ces forces vives excellent dans l’hypocrisie ,les flatteries et flagorneries de tous genres ,si ce n’est dans les clouwneries du genre "marches de soutien ou collectes de fonds "au profit des FDS. Il faut être un ignorant monumental ou un naïf congénital pour croire ,que ce genre de tintamarres fait peur aux terroristes . Bien au contraire cela les existe et ils sont heureux qu’on fasse de la bonne publicité pour eux .

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 11:49, par Le réaliste En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Message REALISTE rédigé par uns spécialiste pour qui connait le secrétaire national chargé de la défense et sécurité de l’UPC qui est un personne ressource.
    La situation du pays est presque qu’au gouffre s’il ne l’est pas déjà. Toutefois, le pire peut être encore évité malgré que beaucoup de nos concitoyens le souhaitent malheureusement. Dieu et les mânes de nos ancêtres ne permettront pas cela. Un Burkinabè digne de cette qualité et REALISTE sera utilisé par DIEU pour sauver cette patrie et ça ne saurait tarder. Si non, les dirigeants qui ont conduit le pays à l’insurrection du fait des nombreuses dérives graves que chacun de nous a été malheureusement impliqué directement ou indirectement, consciemment ou inconsciemment, les dirigeants actuels qui ne diffèrent pas des ex, les populations actuels qui ont toujours été les mêmes depuis les 27 ans, les populations dans son ensemble rendues inciviques, vandales, anarchistes, à la limite sans vergogne du fait de l’action des mêmes politiciens qui ont rarement incarné les vraies valeurs d’un Burkinabè, ne peuvent jamais trouver la solution à notre situation actuelle. Notre "armée" est très malade tout comme notre "civil" et ceux qui sont à leurs têtes sont IRREALISTES. C’est tout le problème.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 15:45, par Tie En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Le terrorisme est un cancer qui ronge à petit feu notre pays. pour le vaincre il faut la contribution de tout le monde. chacun de nous est assit sur un bout de terre de notre chère Faso. Donc, si le terrorisme prend cet espace c’est tout le monde avec. Je demande à mes chers frères d’arrêter de dire que le gouvernement est incapable, qu’il manque de munitions au FDS, que l’armée est divisée, que les camps et commissariats ne sont pas clôturés. ceci est une manière d’être complice avec le terrorisme sans le savoir puisque vous donnez les informations sur les faiblesses du Faso. c’est comme un enfant qui sort dire à ses voisins : mon papa n’a rien pour me nourrir, il est incapable de faire quoique ce soit, il ne peut pas me protéger. cet enfant sera frappé par ses camarades car ils savent qu’il n’a personne pour le défendre. cet enfant est appelé à recevoir toute sorte de nourriture pourrie qui lui sera donnée par les voisins qu’il mangera car il n’a rien à se mettre sous la dent. Vraiment et de grâce soutenons nos braves FDS et donnons leur notre confiance ainsi qu’aux autorités qui nous dirigent. Arrêtons de vilipender notre cher Burkina à travers des pratiques politiciennes. les politiciens passent mais nos institutions et notre Burkina vont demeurer. Nous vivons actuellement ce que nos voisins maliens et nigriens ont vécu et continuent de vivre. Bâttons nous ensemble pour booster ce cancer hors de notre pays. Que Dieu benisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 16:16, par c’est notre pays a tous ! En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    cher(es) internautes l’heur n’est plus a ces discours unitiles. "tout le monde a tors tout le monde a raison" a mon avis chacun n’a qu’a deposé sa pièrre(solution) pour la construction de la paix au faso. que se soit l’upc ou n’importe qui d’otr a le plein droit d’accusé ou d s’adressé au gouvernement de la place. si non, qui snt aux commandes ? ces premiers autorités esce ont-ils le temps de passé 1coup d’oeil ou 1coup d’oreil sur les propos ds internautes et des auditeurs des émissions anteines libr ? NON ! et cè là le vrai drame, car s’ils le fesaient 2015 au jour j, ce massacre n’allait pas prendr d l’ampleur ainci. ils faut que les premiers autorités écoutent et tiennen compte ds solutions de ses patriotes aussi, pareil que dans l’armée, esce ces superieurs écoutent et cherch ls solutions et les prennent en compte chez leurs inferieurs d’armes ? si nous allons continué a jouer aux grand galon é aux papiers longueurs sa ne se passera pas a l’abscenc d quiconq.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 18:20, par Mo’a En réponse à : Burkina Faso : L’UPC s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire

    Chaque peuple mérite ses dirigeants !l opposition =pouvoir=peuple.le tout qui est= bordel, malédiction, corrompu, égoïste,...le burkinabè le plus impoli du monde

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Importante saisie d’armes par la Force conjointe du G5 Sahel
Région du Centre-Nord : Le gouverneur restreint la circulation des motocyclettes
Insécurité dans la région du Sahel : Le gouverneur instaure des mesures restrictives
Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso
Résistance populaire au terrorisme : « Nous n’allons pas armer les populations, nous n’allons pas agir contre les lois de ce pays », Ali Nana, coordonnateur
Burkina Faso : Une attaque dans l’ Oudalan fait 16 morts
Burkina Faso : Couvre-feu et restriction de la circulation dans le Loroum
Lutte contre le terrorisme : La France remet 34 pick-up à l’armée burkinabè
Sécurité dans le Sahel : Un contrat de 7,2 milliards de FCFA pour Arquus, constructeur de blindés français
Insécurité dans la province du Bam : Les populations préparent la résistance
Burkina : Le chef d’Etat-major général des armées au front avec ses hommes
« Base française à Djibo » : L’opération de Barkhane à l’origine de la rumeur
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés