Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 29 janvier 2019 à 00h51min
Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

De source sécuritaire, des individus armés ont attaqué ce lundi 28 janvier 2019 le détachement militaire de Nassoumbou. Quatre soldats burkinabè ont été tués et cinq blessés. Le groupe armé, auteur de cette attaque, est venu du Mali et estimé entre 300 à 400 personnes sur des motos, selon la source. Face à la riposte, les assaillants sont repartis en emportant leurs morts et leurs blessés.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 janvier à 14:20, par L’ESPOIR EST PERMIS En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Bon Sang !

    Vraiment nous ne savons plus quoi dire !

    En tout cas que les ames des disparus reposent en paix et prompt rétablissements aux blessés !

    Il semblerait que l’attaque a duré pendant des heures. Si tel est le cas je me pose la question : A quoi servent nos helicoptéres de combat. La hierarchie miliatire ne pouvait-elle pas qu’un ou deux hélico volent de Ouaga/Bobo (où je ne sais d’où) pour aller porter renfort à nos FDS qui était coonfrontés à ces terroristes venus en masse ? Ou bien la hierarchie se rejouit à voir annoncer des morts chaque jours ??????

    SVP, chères autorités, changez un peu vous auss ! Prenez des actions fortes au lieu de rester dans vos bureaux climatisés....

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 15:42, par Peuple Insurgé En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Au stade où nous en sommes, c’est les français qui décident de comment notre état major doit réagir. Les français nous mettront la pression jusqu’à la fin.

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 09:10, par Faso façon En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        Peuple insurgé, tu passes ton temps à raconter n’importe quoi , le mensonge est une seconde nature chez toi
        Tu prones la haine contre les français mais un jour ça te retombera dessus
        Pour ta gouverne en aucun cas la france interviendra de quelque manière que se soit , sans l aval de l état major burkinabé
        A chaque fois que nos hélicoptères ont été engagés c était à la demande et strictement à la demande , de l état major burkinabé
        Le droit d ingérence ça te dit quelque chose ? Nous sommes pas les sherifs de l Afrique
        et je vais même te dire une chose pour conclure , si la situation s est autant dégradée, c est que l on a pas été sollicité avant et que l on a bel et bien, les poings liés .
        Les djiadhistes oseraient jamais se découvrir sinon , tu dois certainement savoir que nous avons , les types d hélicoptères au sol , les plus performants au monde , capables de faire des miracles , sur des colonnes roulantes .

        Répondre à ce message

        • Le 29 janvier à 21:41, par Peuple insurgé En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

          Faso Façon
          Je ne doute pas de la force de votre armée (armée française). J’ai suivi la guerre contre la Libye, ainsi que celle contre la Syrie, le Yémen, la Centrafrique. Je me souviens qu’un ministre français des affaires étrangères (Laurent Fabius) avait dit que Alnostra (Al qaida en Syrie) "fait quand même du bon boulot",parce qu’il décapitait des soldats syriens qui défendaient leur patrie. Un ministre français qui soutient ouvertement un groupe terroriste notoire qui se réclame d’Al qaida ! Toi qui es français, selon ton post, peut-tu m’expliquer pourquoi votre ministre a dit ça ? Moi je ne suis pas seulement les média français. Je suis plusieurs média et je fais la synthèse. Je n’ai aucune haine contre la France. Seulement je ne comprend pas pourquoi les plus faibles sont systématiquement détruits, sans raison... Ou bien ça fait partie de la stratégie d’endiguement de la Chine et de la Russie ?

          Répondre à ce message

        • Le 29 janvier à 22:41, par Adjara En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

          Alors, rentrez chez vous avec vos armes de destruction massive !

          Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 18:23, par INOUSSA SAVDOGO CI En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      POUR LUTTE CONTR TOUT SES CRIM VIOLAN ES QUE LE MAMBRE DU GOUVERNEMA ET LE PRÉSIDAN SASOI ET LIBÈRTOUT LESPRISONIER (PT)

      Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 19:04, par Yako En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Mon cher ami le probleme n’est ni elico ni drone ni hierachie militaire il est plutot politique.En effet, comment une armee peut etr efficace lorsque le moral en berne ! Le politique a failli a sa mission depuis 2016 tant dans l’organisation des armees que la politique de defense.Et la 1ere politique de defense nationale c’est l’adhesion populaire a un projet de defense qui lui meme est fruit de paix sociale et de concorde nationale.Or depuis le coup d’etat d’octobre 2014 et le sale role joue par Mr Cheriff Sy dans la dissolution du rsp en 2015 et ses consequences en terme de securite interieure, surtout le proces en cours devant le tribunal militaire porte un coup dur a l’armee.Conclusin : Il faut avoir le courage de demander la demission pur et simple du president car il est incapable de proteger le pays./ A defaut l’armee serait oblige de prendre ses respo’sabilites. Trop c’est trop

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 08:59, par GORKO En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        ‘’Or depuis le coup d’état d’octobre 2014 et le sale rôle joué par Mr Cheriff Sy dans la dissolution du rsp en 2015 et ses consequences en terme de sécurité intérieure, surtout le procès en cours devant le tribunal militaire porte un coup dur à l’armée’’.

        Mon ami Yako, tu es vraiment fort et très intelligent ! Notre fameux Cheriff Sy n’a rien compris dans sa nomination dont il en est heureux ! C’est un message que lui a transmis RMCK et le nouveau PM et ce message est : ‘’Tu as fait détruire le RSP et démoralisé la troupe ? Eh bien ! Répare maintenant les dégâts que tu as commis !’’.

        Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 12:22, par Suzanne En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        Tout le monde sait que l’ancien régime veut revenir par le sang au pouvoir.
        Selon Bassolet le système, il faut taper de gauche à droite pour troubler la transition maintenant c’est au pouvoir de Roch que cela s’applique afin de provoquer un mécontentement et amener un soulèvement populaire et reverser Roch.
        Ça ne sera pas possible parce que dieu a décidé autrement, les bandits du peuple burkinabé, plus jamais vous n’aurez le pouvoir.
        C’est au cause du jugement que des imposteurs nous mettent les Djihadistes à la trousse de Roch.
        Bassolet croit au secours de la Franc maçonnerie mais il oublie que c’est dieu qui a créé le diable et le maitrise au moment où il ne s’attend pas. Ce secte donne de mauvais espoir aux ignorants qui s’y intègrent pour avoir le pouvoir et l’argent.
        Dieu et cette dame négligée maman de Jésus est très puissante contre les démons car elle a tous les anges avec elle. Elle couvre le Burkina Faso avec son manteau virginal.
        La victoire appartient aux forces armées loyales aux peuples burkinabés et à son peuple honnête. vive le Burkina Faso

        Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 20:20, par Luc BESSON En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Bonjour à tous,

      Tout d’abord je voudrais présenter toutes mes condoléances aux familles et aux proches des victimes tombées au champ d’honneur,je souhaite aussi un prompt rétablissement aux blessés.
      Je voudrais faire passer un message ,je vois beaucoup de critiques sur les militaires Français,sachez qu’ils obéissent à des ordres et qu’ils ne font pas ce qu’ils veulent.Croyez vous que ces soldats ne bouent pas de colère en apprenant que leurs frères d’armes se font attaquer et ont ordres de ne pas bouger,le problème des armées occidentales,c’est qu’elles sont dirigées par des politiques,malheureusement ...

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 04:37, par Atrap Le Moize En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        Mon cher frère Luc, je pense que l’armée Française est sur notre territoire pour nous porter assistance. Si elle doit attendre des ordres venant des politiques de son pays, alors qu’elle s’en aille et nous laisse nous débrouiller tous seuls comme des grands. Depuis toutes ces attaques qui nous endeuillent on n’a pas vu à quoi sert cette armée française et tous les moyens déployés dans notre pays. Quand vous êtes à Kamboissin,, Pabré, Loumbila et Ziniaré, vous êtes survolés tous les jours par des hélicoptères et avions de l’armée française. A quoi servent tous ces vols si ce n’est nous aider ne serait ce que par le renseignement. Je suis de plus en plus convaincu par la duplicité de l’armée française sinon d’un rôle de Judas qu’elle joue au Burkina en travaillant en fait pour les soient disant djihadistes. Tous nos plans et dispositifs sont connus de cette armée française qui les communique à nos ennemis. Il faut donc que cette armée quitte notre pays et vous verrez qu’une fois qu’elle aura plié bagage, on commencera à engager des résultats. Ce sont eux qui forment, équipent et renseignent nos ennemis contre nous. Une chose par contre dont je suis d’avis avec un précédent internaute, je pense que le président doit avoir le courage de rendre le tablier car moi je ne vois pas même avec cette soit disant nouvelle équipe comment on va sortir de cet enfer. Tout porte à croire que pour lui la récompense se ses proches et amis transcende sur la vie des citoyens et je ne vois pas dans ce nouveau gouvernement le messie qui va redonner du nerf aux FDS.

        Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 12:16, par Jacques En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        Tout à fait d’accord avec toi. Des politiques qui déchirent notre monde sur l’autel de leurs intérêts égoïstes.

        Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 19:08, par PAK En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Hommage à nos FDS pour la résistance. Paix aux âmes des disparus et prompte rétablissement aux blessés. Vous avez accompli votre devoir avec les moyens de bord. Le reste, c’est l’absence d’hélicoptères de combat, de drones, et d’un système de renseignement efficace qui auraient pu vous permettre d’anticiper et qui font défaut. Pour de telles attaques, vous ne devriez pas faire plus de 30mn sans un secours aériens pour pulvériser ennemis qui se trouvaient en plein air. Mais hélas ! C’est évident que sans de tels dispositifs systématiques, vos ennemis généralement bien préparés savent que tôt ou tard, vos munitions feront défaut et le pire interviendra. Retenez que vous êtes les meilleurs ! C’est aux politiques de trouver ces moyens et de manière urgente pour mieux vous rassurer.

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:26, par non au fc En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    C’est pas croyable.Paix aux âmes des disparus et prompte rétablissement aux blessés.Mais on est foutus.Dieu sauve mon Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 14:41, par ib En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix et repos aux âmes des héros tombés sur le champ de bataille ; je ne suis pas militaire mais je pense que des moyens aériens pourraient permettre de lutter contre ces sans loi ni foi ; des drones de surveillance et des hélico bien armés et un bon renseignement pourraient faire l’affaire. Je ne peux pas comprendre que dans un désert où on a une bonne visibilité à plus de 300 à 400 mètres à la ronde un camp militaire puisse être surpris par tant d’hommes armés à moto en plus. Bon espérons que ce n’est qu’une question de temps dans l’attente de ces moyens aériens sinon on risque de perdre notre territoire.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:18, par YEKOU En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Burkinabé, arrêtons avec "QUE DIEU NOUS SAUVE" c’est à se demander si nous ne méritons pas ce qui nous arrive. Personne ne veut se bouger. Il est facile tout le temps de souhaiter le repos des âmes perdues. Organisons des marches de protestation à chaque attaque et exiger du ministre de la défense qu’il donne des détails de ce qui est arrivé, qu’il s’explique et nous dire quel dispositif il va mettre en place pour ne pas que cela se reproduise etc. Nous restons assis et demandons à Dieu de nous sauver. On nous a dit qu"on avait désormais un avion de prospection, bilan négatif ! des blindés, bilan négatif ! des drones offerts par qui je ne sait plus, bilan négatif ! Etat d’urgence, bilan négatif. Rappelons nous des BAPIR que notre guide avait mis en place en moins d’un mois lors du conflit avec le Mali. A une époque ou grâce à la technologie même le paysan le plus éloigné dispose d’un téléphone, nous sommes en déficit information et des soldats sensés avoir des sentinelles et des éclaireurs sont surpris par une meute de 400 motos où est l’erreur ? Peut c’est Dieu qui l’a voulu ainsi ? Continuons ainsi et Dieu descendra du ciel avec une armée pour nous protéger.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:27, par YAAM SOBA En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Cela fait plus de trois ans que notre pays est attaqué par des individus que le gouvernement est incapable d’identifier. Vraiment nous avons assez de compter les victimes chaque jour que Dieu fait. Si le Président Roch KABORE n’a pas la solution au terrorisme, alors qu’il rende sa démission afin d’éviter d’autres deuils.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:36, par Kiswensida En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Si notre pays n’a pas les moyens aériens néscessaires à une prompte intervention dans ce genre de situation je tourne mon regard vers nos prétendus alliés : que font la force barkane et autres américains sur notre territoire ?
    A mon avis, si on ne peut compter sur eux, il faut virer les forces françaises avec leur ambassadeur et aussi les américains de notre territoire car ils ne nous sont pas utiles !!
    Tissons d’autres parténeriat avec des pays autres que la france capables de nous vendre des armes adéquates pour livrer le combat !
    Faîtes rentrer nos militaires qui sont hors du pays dans des missions de maintien de la paix alors que leur pays, nôtre pays brule !!
    Lancer une campagne de récrutement massif de jeunes patriotes volontaires pour combatre ce mal qui a presque réussi à transformer notre pays en enfer !
    Les terroristes ont forcément des complicités locales sinon allez-y comprendre qu’une horde de chiens enragés à motos et véhicules puissent surprendre des forces armées dans une région en Etat d’urgence !! Serons-nous obligés très prochaînement d’opérer un repli tactique vers le GHana, le Togo et le Benin ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 15:44, par Nahouri Fils En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    « Ceux qui veulent pas que nous mettons la faute sur le gouvernement expliquez nous comment et pourquoi ce gouvernement ne peut avoir des hélicoptères pour intervenir rapidement et protéger les FDS et la population.
    Pensez vous qu’un hélicoptère coûte cher que 5 talismans ?
    Pensez-vous qu’un hélicoptère peut épuiser l’argent servi à entretenir le ministère auprès du président ?
    Le HCRUN et autres ?en fait ayons le courage de dire la vérité c’est aussi une manière d’apporter notre soutien sans faille aux FDS. Ils nous lisent et s’ils voient que la majorité joue le même sale jeux que le gouvernement celà va encore jouer sur leur moral.
    En Côte d’Ivoire actuellement même s’il ya une petite manifestation celà est surveillée dans les airs avec deux hélicoptères.
    En tout cas le gouvernement est à la base de beaucoup. Il ya des attaques difficiles à prévenir mais des dizaines de personnes venir et retourner en paix celà est une preuve que ce gouvernement se fou pas mal de notre sécurité. »

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:02, par THIOMBIANO En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Il n’y aura jamais de changement sans une profonde remise en questions ? (Gouvernement)

    Paix aux âmes des disparus et prompte rétablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:04, par zongo kader En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Encore ! et sans traces ! A cette allure on va finir par croire à de l’incompétence ou à une complicité au sein de l’instance de décision de la hiérarchie militaire. Que Dieu insuffle le Burkindlim à nos FDS pour un sursaut comme au refus du putsch !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:07, par WEND LA NABA En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Prompte rétablissement aux blessés, paix et repos aux âmes des disparus. J’avais déjà évoqué les moyens aérien plusieurs reprises dans ce forum. Je ne suis pas militaire mais je propose qu’on positionne un avion de combat à ouahigouya et un autre à Djibo avec des pilotes compétents pour traquer ces drogués qui endeuillent des familles. Je pense qu’il y a eu UN minimum de mobilisation de fonds pour l’acquisition du matériel aérien pour nos F D S ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:11, par Nahouri Fils En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Que le gouvernement nous dise exactement ce qui se passe. A chaque fois c’est le même mode opératoire que djihadistes emploient et rien n’est fait. On veut connaître la vérité !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:13, par zongo kader En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    je viens de lire le communiqué mais il ns faut des images pour nous rassurer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:13, par Ferkêbougou En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Je pense que le président à échouer sa mission sur le plan sécuritaire. Pourtant c’est la base pour le mieux être d’une nation.sur le plan éducatif aussi on n’en parle pas car c’est la catastrophe. Il doit démissionner car le Burkina a plein de fils capable de méner une bonne gouvernance.ci non la fin sera amère pour lui et pour son gouvernement.quand on a mal à la tête on se soigne mais on ne se fait pas décapiter la tête.Roch la solution...Ayiiii !! On ne s’est même plus ci on recule ou-bien ci nous somme entrain de rentrer dans un trou profond.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:15, par Paysan de Saponé En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tu\xe9s dans l\u2019attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Je me demande si encore des dirigeants dans ce pays ??? Je ne pense du tout pas. Comment on peut comprendre un camp antiterroriste est attaqué et fait des morts dans le rang des FDS alors qu’ ils sont sensés être là pour combattre ces gens là. C’est depuis quand les tueries des populations civiles et militaires meurent dans ces attaques. Le gouvernement attend quoi pour prendre des mesures adéquates pour proteger la population ??? C’est la honte de nos dirigeants en commençant par le président du Faso. Merde à la fin !

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:22, par citoyen BF En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    que les âmes de nos FDS disparus reposent en paix et prompt rétablissement aux blessés.
    cette phrase sonne bizarre dans mes oreilles :"Face à la riposte, les assaillants sont repartis en emportant leurs morts et leurs blessés".
    donc malgré qu’on tirent sur eux ils ont eux le temps de faire tout ça ??? hum

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:25, par Lasso En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    RELATION DES FAITS À NASSOUMBOU DÉTAILS PRIS CHEZ UN SOLDAT DU GFAT

    Nos FDS auraient abattu des assaillants mais malheureusement les renforts attendus a permis à ces mécréants de les prendre devant eux tous impuissants par faute de munitions.

    Il dit que c’est en deux temps que la bataille s’est déroulée. Sinon que le détachement a pu contenir la première attaque terroriste qui a eu lieu vers 4h du matin mais il n’y avait plus de munitions. Les assaillants sont revenus en nombre important à 5h du matin et c’est là que nos FDS ont été cueillis à froid.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 09:46, par JAI MAL En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Lasso, pour te dire combien j’ai mal d’entendre que les munitions ont manqué à nos FDS durant les combats avec les djihadistes. Sincèrement je pense qu’il y a une complicité à quelque part, sinon que le gouvernement est fautif car c’est de grosses erreurs qui ne font que continuer. Parce que c’est la ènième fois qu’on dit que les munitions ont manqué aux FDS pendant les attaques. Pourquoi ne pas résoudre ce problème de munitions dès la première fois parce que cette faiblesse pour nos autorités constitue un atout pour les terroristes qui en abusent. Je sais que le jour où le problème de munitions et autres faiblesses seront réglées, les terroristes vont réfléchir par deux fois avant d’attaquer. Sincèrement, le manque de munition est une situation révoltante et il faut que le gouvernement agisse dans ces conditions. Il doit même sévir pour ces cas afin que la hiérarchie militaire puisse changer.

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:27, par Indjaba En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Bizarre dans une zone à Etat d’Urgence où une loi restreint l’usage des motos la nuit. J’imagine une colonne de 300 motos (c’est plus important que les cortèges que l’on voit lors des mariages à Ouaga). J’imagine Leurs vrombissements cumulés. J’imagine l’impression que ça donne aux habitants des villages traversés. J’imagine La poussière que ça soulève et leur effet sur les riverains. J’imagine Les effets cumulés de 300 phares allumés. J’imagine le nombre de musulmans réveillés à 4h du matin dans ces villages traversés à l’aller comme au retour etc etc. Bizarre quand même ? Quand même. Les renseignements et le poste avancé du camp n’ont pas tourné ronds dans la zone. Les habitants n’ont pas collaborés donc doivent être eux-mêmes traités comme des terroristes. Pas de pitié. Si les assaillants sont arrivés à 4h du matin et que le combat a duré 1h, cela nous amène à 5h et ces bandits ont besoin de minimum 2h à moto pour atteindre la frontière. Ils sont arrivés à la frontière à 7h. Donc les 300 motos à un moment donné ont dû rouler en plein jour (6h-7h) pour repartir au Mali. C’est bizarre. Ces bandits ne sont pas venus du Mali. Ils sont dans les villages entourant le camp. Ils ont bénéficié de complicités. Il faut déplacer momentanément certains villages et les regrouper ailleurs. Déclarer certains sites zone de guerre et mater systématiquement sans sommation toute mouche qui s’y aventure.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 12:27, par MS En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Internaute Indjaba,
      "Les habitants n’ont pas collaborés donc doivent être eux-mêmes traités comme des terroristes.", j’imagine que vous avez écrit ça dans l’émotion et la colère. Nous sommes tous émus et en colère mais ne perdons pas la raison et ne soyons pas porteurs de ce genre de discours qui peut également engendrer plus de morts.
      Mettez vous à la place de ces pauvres paysans (Dieu seul sait, un jour vous pouvez vous retrouver dans une situation pareille ; Que Dieu vous en épargne) : vous voyez ou entendez une colonne de moto passer en pleine nuit, vous faites quoi ? appeler ! mais qui ? est-ce qu’ils ont les contacts ? Vous allez vous levez faire la magie les survoler pour aller informer les FDS ?
      Vous dites qu’ils n’ont pas pu mettre plus de 2h pour repartir sans que personne ne les voit ? Peut-être ceux qui les ont vu ont déjà donné l’information, vous n’en savez rien.
      Dans le cas même où, nos FDS sont informés de ces mouvements, est-ce qu’elles peuvent faire quelque chose ? Je vous rappelle l’attaque de la BG de Djibo et dans d’autres cas, nos FDS ont été informé des mouvements de ces hommes (de sources sures même des éléments des FDS à Ouaga ici recevaient des informations à temps sur ces mouvements, les regroupements et tout).
      De toute évidence y a bcp de choses qui n’est pas fait comme ça se doit mais on cherche pas c’est quoi pour y remédier, on désigne des boucs -émissaires faciles et on expose leurs vies. Par exemple au lendemain de la première attaque du camp de Nassoumbou, et de l’attaque de la BG de Djibo, il aurait du y avoir des enquêtes (internes, parlementaires) pour comprendre ce qui ne va et essayer de corriger...mais rien. Les habitants du Sahel et des autres zones touchées sont triplement victime aujourd’hui : terroristes, FDS, Koglwéogo ; sans parler des écoles fermées, de la misère qui s’aggrave. Mais quand on est pas là-bas, on peut pas voir ça, on est insensible.
      Face à notre impuissance et aux épreuves nous (ressortissants de là-bas) n’avons que la foi en Dieu et la patience
      Que Dieu nous sauve, Que Dieu veille sur le Faso

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:45, par Lementalist En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    J’en voie maintenant où venait en venir Mme Rosine COULIBALY lorsqu’elle disait que les petits esprits n’ont que des espoirs.
    On est arrivé au stade où on a espoir que les terroristes nous épargnent par ce que nos dirigeants sont loin d’être à la hauteur. On est vraiment tombé si bas

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 16:50, par surveillant En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    je n’ai lu nulle part que nos soldats ont été surpris. ils ont fait face à l’ennemie avec bravoure. ce que je pu dire c’est qu’il faut impliquer tous les militaires et para militaire (soldats et gradés) et même nous les civiles dans ce combat afin d’occupé le terrains. il faut créer des camps en nombre et en hommes sur tout le long de nos frontières. il faut aussi que la partie malienne joue sa partition en déployant ses forces armées car les terroristes ont trouvés siège sur ce territoire. c’est de là qu’ils partent pour frapper au Burkina. ce déploiement en masse va rassurer les populations et en retour ils donneront des informations précieuses. tant que nous occuperons pas le terrains pendant longtemps les populations ne se sentiront pas en sécurité pour parler, car après le départ des FDS les terroristes peuvent venir et des traites indiqueront ceux qui ont parlé aux FDS. Paix à l’âme des FDS tués et prompte rétablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 17:28, par Le Lynx En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Il semblerait qu’au Niger, tout le commandement est au front contre ces terroristes. Je veux dire du colonel au soldat, toute la hiérarchie se retrouve dans chaque détachement.
    Pourquoi ne pas faire comme ce pays, parce que je vois mal un commandant ou un colonel habitué aux femmes et au whisky se faire surprendre par des assassins qui pourront mettre fin à sa belle vie.

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 21:25, par Juste En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Je pense que vous avez posé le problème et vous avez trouvé le "pourquoi" de cette situation. Quelque soit le domaine d’activité, la belle vie est incompatible avec des résultats positifs. Vous avez cité le cas du Niger, eh bien, notre pays a son histoire récente fait d’un goût prononcé du luxe, de la corruption, du laxisme et tout ce que vous voulez. Aucun gradé ne veut risquer sa vie pour un pays auquel lui même ne croit pas ; c’est un formatage en règle que l’on a fait à ces messieurs. Cette catégorie de militaires, en dehors bien sûr de quelques uns est truffée de parents, d’amis, de fils d’amis, d’enfants de maitresse etc... du régime déchu dont certains sont arrivés par des voies pas catholiques ; ils ne sont pas venus pour défendre la patrie mais pour chercher l’argent et comme l’argent ne fait pas bon ménage avec le terrain il ne faut pas prendre de risque. C’est ça la vraie réalité aujourd’hui. Ce ne sont pas des militaires de terrain mais de bureau, de maquis, de Whisky et de fesses ; avec ça on ne peut pas avoir un autre résultat que ce qu’on a en ce moment.

      Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 18:19, par QUID En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Au faso ce sont les officiers subalternes qui sont sur le terrain avec les éléments, toute chose qui n’encourage pas les soldats.
      Quelle expérience à un lieutenant ou un capitaine qui puisse convaincre les soldats, surtout qu’ils sont presque tous de la même génération ?
      Ouagadougou est plein de colonels major et autres atteints de "reunionite" qui se déplacent dans de grosse caisses et passent leur temps à faire des affaires...

      Dans d’autres pays ces gradés sont au front et galvanisent les troupes.
      Bref ! Si Roch ne tape pas du poing sur la table, ce sera difficile pour nous ici au Faso.

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 17:38, par Canadien En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Que vos soldats reposent en paix. En esperant que la menace jihadiste soit éliminé le plus rapidement possible. Ce poison semble malheureusement se répendre de plus en plus.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:00, par Made En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix aux âmes des disparus
    Comment 200 à 300 personnes peuvent se déplacer ensemble à motos, sans éveillé les moindres soupçons ? Et même repartir tranquillement avec les morts et blessés ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:01, par énervé En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    C’est le même mode opératoire qu’au Nord du Mali à Aghelhoc il y a quelques jours. Je crois que nos soldats ont bien fait le travail face à cette horde de sauvages enragées ! Il faut plutôt se poser des questions avec tous les militaires français, américains et autres qui sont là pour nous aider à les combattre. Que font-ils réellement ? pas grand chose ! à croire que la situation arrange les occidentaux pour mieux piller nos richesses (or, pétrole, uranium, phosphates, etc.).

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:03, par Massa En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    A quand la prise de conscience de nos autorités et des cerveaux de l’armée duBurkina Faso.Paix à l’âmes des disparus

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:17, par DARAMOUNI En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix à nos braves soldats nos frères, nos enfants, prompte rétablissement au blessés. Dans tout ça qu’a t on fait du budget alloué à notre armée pendant des dizaines d’années ? Sur que certains se sont sucrés comme avec les commandes de gilets à la police sous Bougouma et autre. Aussi il est indispensable de réaliser un audit tout en travaillant à trouver les moyens pour nos frères et enfants. Cet audit doit être réaliser avec le plus grand soin et toute personne qui aurait pris le moindre copeck doit le payer cher car il est inadmissible que par son geste des enfants de ce pays meurent faute de moyen pour se défendre et nous défendre. Je suis sur que si le pouvoir veut il peut et cela donnera du courage a nos enfants car ils en savent beaucoup du comportement de certains de leur chefs. exemple des services payées à la police. Je passais.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:20, par le sage En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    notre salut ne viendra que du départ des soit disant amis du BF avec son G 5. Tant que l"armée sera contrôlée par la métropole, tout le sahel ainsi que les zones convoitées seront annexées comme au Mali. la Notre sauveur viendra s’interposer pour piller , rien que pour piller. il travaille en bonne intelligence avec ses soi-disant djihadistes dans l’espoir de pomper les ressources minières et minéralieres. Si ensemble on chassait notre ami historique du BF, les attaques cesseront. ON est entrain de pomper le mali et on se prépare à faire de même au BF. Espérons que l’on ouvrira l e bon œil pour définitivement rompre les liens avec notre sang-sue

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 18:42, par EXTRA-SUCCES En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    "Des opérations aeriennes et terrestres se poursuivent pour mettre en déroute pour mettere en déroute les assaillants" Je ne connais rien en matière opérations millitaires, donc je me permet de me poser des questions bêtes !
    Qu’entend-t-on par opérations aériennes ?
    Quel est le rôle des moyens aériens ?
    Dans stratégie millaire, doit-on attendre toujours le retour de l’ennemi après ses exactions, avant de le poursuivre ?
    Comment 300 à 400 indivivus peuvent attaquer un détachement millitaire sans que les moyens aériens ne puissent pas intervenir à temps, d’autant plus que ces individus sont à moto ?
    Répondez moi svp !
    MON AME PLEURE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:03, par jenesuispascomplicedesterroristes En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Je pense que maintenant l’Assemblée nationale doit engager une procédure de destitution du pouvoir en place
    Que tous les complices des terroristes soient dénichés et mis hors d’état de nuire. et gare à celui qui va encore organiser des marches pour les soutenir. Qu’on arme de kalachnikov les Kogleweogos et les Dozos. Que l’état créé secrètement son propre groupe terroriste constitué de patriotes qui ont démontré leur Burkindi.
    #jenesuispascomplicedesterroristes
    #jesuisBurkina

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 07:29, par Moktar En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Soit intelligent. Qui était complice des terroristes qui ont attaqué ouaga, Rayongo,... Armer les koglweogo de kalachnikov ? Eh suivant ton raisonnement, ceux que tu qualifié de complices (stigmatisation) peuvent aussi s’armer de kalachnikov. Et dans ce cas ça va péter à la gueule à nous tous. Non, sachons raison garder. Un peu d’intelligence...

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 11:37, par Jenesuispascomplicedesterroristes En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        t’inquiètes, ils sont déjà armés. Des armes, des explosifs n’ont-ils pas été découverts à Yirgou ? N’a t-on pas averti qui de droit de l’hébergement de terroristes par certaines personnes à Yirgou sans réponse avant les évènements ? Yirgou n’a t-il pas marqué l’échec de la fameuse collaboration de la population tant chantée ici et là ?
        les complices ils sont déjà armés et ils font leur sale boulot à Gasseliki, à Sikire, sans que personne ne s’en emeuve.
        Tu parles de Rayongo ; moi je n’ai pas une lecture ethnique des choses comme toi. À Yirgou il a été question de terroristes et leur complices, pas d’ethnies. Ce sont des esprits bornés comme toi qui ont vite fait cette lecture ethniciste pour justifier leur "droit de complicité" . Les terroristes et leurs complices, moi je ne cherche pas à connaître leur appartenance culturelle. Si tu te remarques des gens qui ont des accointances avec des terroristes dans ton quartier, dénonce-les. Ne cherches pas à savoir leur culture.
        #jenesuispascomplicedesterroristes
        #jesuisBurkina

        Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 11:56, par Jenesuispascomplicedesterroristes En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        Si tu connais les complices de ceux qui étaient à Rayongo, dénonce-les ; dans le cas contraire toi même tu es leur complice.
        Apparemment selon toi dénoncer quelqu’un qui héberge des personnes que tu as vu dans une école ou un marché entrain de menacer mes enseignants d’enseigner ma charia ou partir, c’est de la stigmatisation ?
        Il n’y a pas de "ceux que tu appelles complices". C’est cette volonté de lier le terme complice à un groupe socioculturel qui bloque la capacité de réflexion des idiots utiles du terrorisme

        Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:16, par Yes man En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Moi je crois qu’on paye tous le prix de notre compromission pendant une dizaine d’années le burkina a offert gîtes et couverts à ces territoires qui attaquaient le mali et se refugaient ici on était tous témoins on les voyait se balader à ouaga 2000 ici mais personne de disait mot voilà le retour de bâton c’est maintenant du mali qu’ils viennent pour nous endeuillés et repartir là-bas on dit que quand la case de ton voisin brûle aide le a éteindre le feu car s’il le feu termine avec sa case c’est la tienne qui suivra

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:17, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Avons-nous besoin de tirer sans réel motif sur l’un ou l’autre, surtout à un gouvernement qui se cherche comme tout le monde ? Oui nous allons tous avoir des AVC avec ces terroristes déguisés qui nous tuent comme des mouches.

    Avec ce qui nous arrive malgré qu’on n’ait décrété l’état d’urgence, les Burkinabé commencent à devenir hystérique et incontrôlable. Mais gardons raison, car, c’est très facile d’accusé sans solution comme l’UPC vient de vomir à l’égard du gouvernement en disant qu’il s’inquiète : Mais Pouvons-nous jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes. Le propre du terrorisme c’est de frapper n’importe où, n’importe quoi, n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend.

    Ici je demande à certains internautes d’arrêter des raisonnements inutiles pour exister, car, ceux qui nous attaquent gratuitement sont nos propres frères qui nous connaissent même s’ils sont de l’autre côté de la frontière : Ce sont des individus malades dans leurs têtes qui cherchent des prétextes pour évacuer leur violence personnelle, même leur propre suicide. Seule la soudure totale du peuple Burkinabé sans jugement autour de nos FDS et de notre gouvernement, est la seule solution pour combattre ces fous.

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 05:59, par caca En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      C’est un internaute comme Ka qui puisse pousser ce raisonnement comme une rationalité. Dire que ceux qui nous ce sont nos frères est plutôt une tricherie quand on sait toujours que c’est l’ex-régime on accuse d’être derrière. Cependant, nos ennemis semblent être des peulhs burkinabé aider avec leurs frères du Mali qui viennent tués des burkinabé. L’attaque de Nassoumbou n’était pas une surprise, car il y avait déjà l’attaque du dimanche soir avec 10 morts et la nuit des tires entendus à Djibo ville. J’espère que le PF ne va plus se laisser berné par les allégations faciles car l’heure n’est plus au petit jeu. Durant 3 ans, ils ont passés la plupart du temps à accuser l’ancien régime d’être derrière les attaques sans apporter une preuve matérielle. Seul un noir peut avoir facilement des idées noires contre son propre frère. Celui qui connaît bien l’histoire des alliances entre les peuple peuvent comprendre que les peulhs du Mali voisin et ceux du Burkina revendiquent une zone pour un Etat peulh. La zone de Djibo et de Nassoumbou est en cheval avec la région de Mopti où la communauté peulh est majoritaire. Mais l’attaque d’hier est un défi politique du nouveau gouvernement. Certainement ces peulhs sont bien aidés avec les arabes et touaregs du désert qui maitrise les armes. Comment comprendre que 300 à 400 combattants puissent venir attaquer un camp militaire et que le côté malien il n’y a pas de réaction ? Vue la puissance de feu, ils ne sont pas des amateurs,mais de vrais militaires. Que fait l’Etat burkinabé ? Rien en de spécial !

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:20, par Bonjour En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Il y a 2 problèmes dans ce pays
    1 le président, qui est un accident de l’histoire
    2 la hérarchie militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:33, par dama En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Bon, effectivement je commence à me douter un peu de l’organisation de nos FDS :
    1) A chaque attaque les renforts ne sont jamais arrivés à point (!!!???)
    2) A chaque attaque on parle de manque de munitions (alors que l’ennemi en a et continu de tirer) (!!!???)
    3) ce Nassoumbou est chaque fois attaqué mais ....
    4) à vol d’oiseau (google map) la distance nassoubou - ouaga fait environ 230 km. un helico peut se deplacé à 200 km /h

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 05:00, par Atrap Le Moize En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Les militaires disent chaque fois manquer de munitions alors que des ministres comme Bouda construisent de Bunkers à Manga. Dans le nouveau gouvernement, on voit arriver d’autres larbins du président et avec ça on ne veut pas qu’on disent que ces dirigeants doivent être débarqués et chassés du pays. Ils se foutent des morts qui surviennent chaque jour. Ce qui importe pour eux, c’est de voler le maximum avant qu’ils ne soient chassés comme des malpropres et ça, ils savent que ça va finir par arriver.

      Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:34, par NOVICE En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    A MON AVIS LA SITUATION SECURITAIRE EST LOIN D’ETRE CE QUE NOUS PENSONS. ETANT DANS UNE ZONE FRONTALIERE AVEC LE SOUM, J’AI VU DE MES PROPRES YEUX, 3 HELICOPTERES DE NOTRE ARMEE EN DIRECTION DU SOUM AUJORDHUI. JE PENSE QUE POUR VAINCRE LE TERRORISME, IL FAUDRAIT UNE MANIFESTATION DES PEUPLES DU G5 SAHEL AFIN QUE LA FORCE BARKHAN QUITTE LE SAHEL. LA FRANCE EST LA SEULE RESPONSABLE DE NOS MALEURS. AVEC TOUS LEURS MOYENS LOGISTIQUES, IL EST IMPOSSIBLE QU’UN GROUPE DE 300 A 400 PERSONNES SE DEPLACENT DANS LE DESERT SANS QUE LEURS SOLDATS NE LE SACHENT.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:39, par ANCIEN En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Ce n’est pas une guerre de position mais une guerre de mobilité. Pour les mettre en difficulté, il faut se rendre invisible comme eux. Il faut ouvrir des camps militaires mais aussi avoir une multitude d’unités mobiles motorisées qui font comme l’ennemi. Ils pratiquent une guerre de mobilité et nous une guerre de position. ça ne marche pas.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 19:53, par Dedegueba Sanon En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Donc c’était pour éviter ces attaques que notre célèbre fuyard qui a pris une autre nationalité, a préféré être leur "ami" ? C’est être malin ou être lâche ? Bien entendu ses inconditionnels diront que c’est être malin, stratège et autre, mais moi je trouve que ce ne fut pas malin. Car on dit que lorsque la case du voisin brûle, il vaut mieux l’aider à éteindre le feu de peur que le feu ne se propage sur ta propre case. Donc si c’était la posture du défunt régime, voilà le piteux résultat. Blaise chute et nous voilà devenus la cible...
    Un raisonnement qui a la faiblesse de croire que ce n’est pas pour nous faire payer la chute de Blaise qu’on nous en veut ?
    S’il aime vraiment son pays il devrait même hors du pays arrêter ses amis, sauf si la rancune et la conquête du pouvoir prime sur la survie de son propre pays. Parce que ceux qui nous attaquent savent bien que ça ne rendra pas service à Blaise, à moins que ça ne soit lui qui leur ai donné le feu vert. Pour faire dans le subversif, si Gorom Gorom était Ziniaré ces bandits attaqueraient toujours ?

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 23:28, par Faso Burkina En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Vous n’avez pas besoin de "faire dans le subversif", puisque vous êtes un subversif de la pire espèce. On en a assez des analystes de salon qui n’ont rien d’autre à proposer que de vomir de la haine. Blaise par-ci, Blaise par là !!!! Vous et vos amis au pouvoir devez savoir que nous on en a assez de vous entendre toujours tenter de nous expliquer le comment et le pourquoi des attaques. Trois ans que ça dure ! Ce que nous voulons, c’est d’être protégés. Ne vous en déplaise, sous Blaise Compaoré, le pays était en sécurité. Et ça vous fait terriblement mal de constater que dans les discussions en ville ou sur les réseaux sociaux, de plus en plus de Burkinabè disent cela !

      Répondre à ce message

      • Le 29 janvier à 23:42, par Dedegueba Sanon. En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

        Je suis peut-être un analiste de salon et vous un " acteur de terrain" sans doute ? Ceux qui suivent mes posts savent que je n’ai jamais séparé le MPP du CDP et que j’ai toujours souhaité un renouvellement total de notre classe politique. Car peu n’ont pas " mangé avec Blaise ou dans la main de Blaise. J’ai toujours dit que notre drame vient juste d’une succession mal gérée au sein d’un même groupe politique. Et je ne me considère même pas comme haineux vis à vis de Blaise. Au contraire j’ai été attristé de voir comment des opportunistes et mauvais conseillers l’ont induit en erreur pour ensuite le trahir dès qu’ils ont senti que le vent a tourné.
        Le pays était en sécurité sous Blaise ? Mon œil ! Ne pas être attaqué et être en sécurité sont deux choses différentes mon ami. Servir d’interface entre les terroristes et leurs adversaire, et au besoin négocier et obtenir des libération d’otages, en jouant au superdialogueur a ses limites.
        Le fond de ma pensée est la suivante, si c’est vrai qu’un réseau fut développé par l’ancien régime avec ces terroristes, les acteurs de ce réseau devraient pouvoir dire à leurs copains d’arrêter le massacre, parce que s’il n’y a plus de pays eux ils iront où ? Ou dirigeront quel peuple ?
        Si par contre ils ne peuvent plus contrôler leurs copains, alors il faut reconnaître que ce fut une erreur de leur avoir donné le couvert à Ouagadougou.
        Sans rancune.

        Répondre à ce message

        • Le 30 janvier à 09:07, par Faso Burkina En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

          "Ne pas être attaqué et être en sécurité sont deux choses différentes", dites-vous ? Mettons les thèses libres de côté et regardons les faits :
          - Pratiquement pas de victimes du terrorisme au Burkina sous Blaise Compaoré.
          - 400 victimes militaires et civiles depuis 2015...et des citoyens de plus en plus démoralisés.
          Au regard de ces faits, on peut s’interroger sur l’intérêt , surtout pour les familles des victimes, de savoir si "ne pas être attaqué et être en sécurité sont deux choses différentes" ou pas.
          Au revoir

          Répondre à ce message

          • Le 31 janvier à 05:51, par Dedegueba Sanon En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

            Désolé de vous revenir, je ne peux pas accepter qu’on donne l’impression à nos lecteurs que je ne suis pas sensible à ce décompte macabre, encore moins solidaire aux victimes. D’ailleurs cette violence m’a arraché un proche à Samorogouan, donc dès les premiers moments.
            En langage simple, je voudrais juste dire que ceux qui peuvent faire arrêter ce massacre, avec ou sans connexions souterraines, s’ils aiment vraiment ce pays, ne doivent pas attendre qu’on nous exterminent tous, avant d’agir. Nos divisions politiques ( apparentes), ne doivent pas nous conduire à sacrifier l’intégrité et la cohésion de ce pays. Voilà le sens premier de mon post. D’ailleurs je rappelle que pour moi, CDP, MPP, ADF/RDA, NAFA, UPC, ont tous la même matrice, et vous ne trouverez pas beaucoup qui n’ont profité du régime de Blaise. Tout ce clivage d’ailleurs virtuel provient d’un jeu de trahisons politiques mutuelles, pour des ambitions personnelles souvent au détriment du peuple.
            J’ai vigoureusement applaudi Blaise au meeting de contestation de la venue de Guy Penne à Ouagadougou. Il était alors le numéro 2 de son ami, c’était la belle époque ( une précision utile, je ne suis pas d’un quelconque parti).

            Répondre à ce message

            • Le 31 janvier à 18:31, par Faso Burkina En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

              Je vous prie d’accepter mes condoléances pour votre proche fauché à Samorogouan.
              Le ton apaisé que vous adoptez dans ce post me convient, d’autant plus qu’il permet un sain échange de points de vues qui, seul, peut nous aider à sortir notre pays de la situation actuelle
              Il se peut que Blaise ait commis des erreurs dans sa gestion du dossier des rebelles touaregs au Mali. Personnellement, ce n’est pas mon point de vue, mais je comprends que vous puissiez en avoir un autre. Là où la discussion s’anime, c’est quand on voudrait coûte que coûte diaboliser le Président Compaoré : pourquoi expliquer forcément son attitude par des intérêts mafieux ?
              Dans votre premier post, vous dites que lorsque la case du voisin brûle, il faut l’aider à éteindre le feu, sinon il finira par atteindre la vôtre. Certes. Mais si vous aimez vraiment les proverbes, vous avez sans doute déjà entendu ces deux-là : « quand il pleut, chacun couvre sa tête » ; « quand on n’est pas suffisamment fort devant le voleur, il faut l’accompagner ». C’est peut-être cette sagesse qui a inspiré Blaise Compaoré dans son attitude vis-à-vis des rebelles touaregs. Le Colonel Bayala, spécialiste de la lutte contre le terrorisme et dit-on, membre du bureau du MPP, rappelait il y a quelques mois que les premières menaces terroristes sur le Burkina datent de 2012, donc sous Blaise Compaoré. On est en droit de considérer que face à ces menaces, l’ancien Président a mené la politique qui lui semblait la meilleure pour protéger son pays… 4 ans et demi après son départ, il n’y a plus de "gîte et couverts" offerts à des "terroristes" au Burkina. Mais le Mali, hélas, est très loin d’être tiré d’affaire.
              Quant aux attaques contre le Burkina, on voudrait qu’elles trouvent leur justification absolue dans le désir de vengeance des groupes rebelles touareg. Vous semblez vous inscrire dans une telle lecture. C’est une hypothèse, mais elle est loin d’être la plus probable. En effet, comment perdre de vue que les groupes terroristes ont par définition des visées expansionnistes et qu’ils cherchent donc à s’implanter partout où cela leur semble facile ? Or pour X raisons, divers spécialistes estiment que notre pays est aujourd’hui le maillon faible de la sécurité au Sahel….
              Bref ! débattons, mais sereinement. L’heure n’est pas aux accusations mutuelles infondées, stériles, nocives pour l’unité du pays et inefficaces dans le combat contre le terrorisme. Cela est valable aussi pour ceux qui passent leur temps à accuser le Président Kaboré de laxisme, comme si sa seule volonté suffisait à mettre fin au terrorisme. On peut imaginer que derrière son apparente insouciance, il passe des nuits blanches à chercher des solutions, et peut-être même à pleurer. Il ne sert à rien d’accabler les autorités politiques et militaires tous les matins. Il sert à tout de les aider, chacun du mieux qu’il peut. Mettons donc de l’eau dans notre vin, pour le bien collectif.
              Bien à toi (je peux ?), cher frère.

              Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 20:31, par EBENEZER En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Mes condolèances aux familles èplorèes de nos soldats tombès sur le champ d’honneur.
    Soutien total à nos forces de dèfense et de sècurité.
    Que le Tout Puissant bènisse le Burkina Faso.
    Le Mali a perdu le controle de sa portion territoriale avec me Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 21:19, par YIRMOAGA En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Croyez vous que nos chefs militaires en complicité avec.....,, si y avait la volonté d’en finir avec les terroristes, notre vaillante armée avec la soixantaine de CLN voir plus, les terroristes pouvaient venir harceler et repartir sans poursuite ? Au Niger moindre agression l’ennemi est pourchassé et détruit ? Ici on ratisse pour......? Pendant ce temps les chefs organisent des cérémonies d’hommage ?
    si les subalternes prennent conscience, toute la nation va périr et les occupants occidentaux feront un champs de manœuvre et d’exploutation ? Que les chefs acceptent de défendre le territoire comme le font les jeunes soldats qui ont la volonté mais pas de stratégie ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 janvier à 23:12, par Burkinbila En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Que nos vaillants fds défunts reposent en paix. Que Dieu console les familles éplorées.
    Que signifie :"les assaillants ont fuit en emportant leurs morts et blessés " ? On aura tout entendu au Burkina. Que Dieu nous garde !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 01:02, par partage En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Ouvrez les yeux et observez bien. Le veillard montre la lune en pointant du doigt mais l’enfant regarde le doigt.
    On ne confie pas la securité de son pays a un autre pays. Pensez vous serieusement que l’Etat français enverra des jeunes Français se faire tuer a votre place juste pour de l’argent ? NON !
    C’est le nouveau partage de l’afrique qui est en cours. La France a plutot interet a ce que la situation actuelle perdure et se pourrisse. Elle possede de nombreuse colonies et ne souhaite pas partager. Au contraire L’italie voyant qu’elle sortira perdante dans le nouveau partage de l’Afrique commence a denoncer le pillage de l’Afrique par la france ; a savoir le pillade des pays de la zone francs tout en les maintenant dans un sous developement eternel. Africains reveillons et faisons face a ces hypocrites qui nous envoient les pseudo jihadistes pour servir leurs interets. D’ou viennent les armes sophistiqués des assaillants, qui eur vend les munitions et les pickups. Par ou passent t-il opour entrer dans le pays. Informez vos parents amis et enfants de la realité des choses. Chassez les dirigeants incompetants et corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 08:45, par Le financier En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Le decompte maccabre se poursuit. Encore des familles endeuillées. Ceux qui doivent nous protéger sont tués. Paix à l’àme de nos defunts.
    J’ai deux interpellations. Hier aux environs de 17h15mn j’ai vu une ambulance sur l’axe Koubri Ouaga entrer dans la ville en toute allure et tout girophare hurlant. Ce qui est normal. Ce qui n’est pas normal à mon avis, c’est que cette ambulance n’était pas encore immatriculée et avait sur le côté ecrit Ambulanca. Je donne tout ce detail, parce que dans le contexte securitaire actuel, utiliser un vehicule non encore immatriculé comme ambulance presente un risque. Que Dieu nous en garde, mais ne croyez-vous que des individus mal intentionnés peuvent en faire autant. J’interpelle les autorités en charge de la santé et de la securité de tout mettre en œuvre pour que toutes les ambulances soient immatriculées avant leur utilisation et qu’elles portent le nom du centre de santé concerné.
    J’interpelle Mr le Président, donnez un peu d’espoir à votre peuple. On nous a fait un bilan des morts en fin d’année comme si c’etait une performance. En lieu et place de ce decompte maccabre, nous aurons aimé avoir le point des actions menées en 2018 et les resultats positifs obtenus. Non, on a l’impression que 2019 dès ses premières heures ressemble à 2018. Nous ne demandons pas être dans le secret militaire mais nous voulons voir les résultats des actions si elles existent. En Egypte, lorsqu’il y a eu l’attaque du car de touristes quelques jours après, la risposte de l’armée ne s’est pas faite entendre et a été efficace. Chez nous, les attaques et les morts c’est tous les jours et d’un seul côté, les forces de l’ordre et des burkinabè innocents. Mr le President, arrêtez ce massacre.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 08:48, par Nongasida paguiligdi En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix aux âmes des disparus et prompte rétablissement aux blessés.
    la grande question que je me pose et dont j’ai peur c’est "comment 300 à 400 individus armés vont se déplacer à motos dans le sahel sans être vus ni repérés dans leur mouvement"

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 09:10, par alexis En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    S’il y a un sentiment à exprimer c’est celui de la tristesse/de désarrois .Regardons un peu par le rétroviseur et nous n’aurons ni de compassion ni sympathie pour les FDS, 300 à 400 motos avec chacune son équipage qui traversent une frontière sous le nez et surtout l’œil des renseignements pour attaquer un camp militaire qui est différent d’un commissariat de police ou d’une brigade de gendarmerie ,tuent les occupants du camp ,ont le temps de prendre armes et véhicules et même les corps de leurs compagnons qui seraient tombés et retourner paisiblement au Mali qui n’est pas à 300m mais à des kilomètres.Il doit y avoir de la honte pour certaines serviteurs de la Nation.Les KOGL WEOGO auraient agi autrement.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 09:15, par Jean de Dieu En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Si Roch Marc Christian KABORE a toujours un minimum d’honneur, alors il devrait rendre sa démission pour l’amour du Seigneur.
    Son règne n’est que apocalypse et enfer.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 09:54, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix à l’âme des disparus. Que DIEU console leurs familles epleurées. Soyez fortes car ce n’est pas facile de perdre un proche mais sachez que les burkinabés sont solidaires de vous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 11:03, par Doudou En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix aux âmes des disparus et prompt rétablissement aux blessés. Cependant une question me taraude l’esprit comment 300 à 400 assaillants ont pu progresser incognito vers le camps qui du reste est un poste avancé et qui en principe est constamment en alerte.
    Dans cette guerre asymétrique qui nous est imposée, l’arme la plus redoutable des terroristes est sans doute ’l’effet de surprise". Ils frappent presque toujours les mêmes cibles dans les mêmes localités.
    Parfois ils sèment la désolation au même endroit en espace de 24 ou 48 heures.
    Nous comprenons que notre armée est démunie peut être même démoralisée.
    Mais nous saignons, lorsque nous apprenons que nos braves soldats surpris par l’agressivité et la force de frappe de l’ennemi ont déserté le camps. Nous saignons encore davantage en apprenant que les terroristes après la désertion du camps par nos braves soldats ont emporté des véhicules et de l’armement des Forces Armées Nationales payés par le contribuable Burkinabè pour revenir tuer d’autres Burkinabè.
    C’est à croire que nous donnons le bâton pour nous faire battre.
    Mon Dieu vole au secours du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 11:06, par SKITER En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix à l’âme de nos braves soldats.Il faut que les gouverneurs de ces régions interdisent les motos aux grosses roues qui circulent bien dans le désert.Sans ces motos, il ne pourront pas se déplacés facilement !

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 11:13, par Agnangnan En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Décidément, ces terroristes-là se moquent de nous. ils prennent pour de la plaisanterie toutes les décisions que prennent nos autorités pour les combattre. Et c’est ce qu’on constate malheureusement. par exemple, malgré l’état d’urgence instauré, ils ont encore frappé. Monsieur le Président, ils se paient votre tête. Lavez vite cet affront sinon c’est à Kossyam qu’ils risquent de frapper. Et puis à ce rythme-là, combien de soldats va-t-il nous rester ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 12:51, par Doodi En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    ’’Certainement ces peulhs sont bien aidés avec les arabes et touaregs du désert qui maitrise les armes’’.

    Caca qu’est-ce que tu crois ? Moi je te prends juste au mot et je n’insinue rien du tout. Les peuls sont massacrés par les mossis (Yirgou) sur la base de fallacieux prétextes et rien n’est fait jusque-là (aucune arrestation même pour faire semblant), et tu penses que les arabes et les touaregs du désert (qui maîtrisent les armes comme tu le dis) vont laisser massacrer leurs frères sans riposter ? Le conte de l’hyène et de la vieille le dit : ’’Courte queue se paye par courte queue’’, autremeni dit, l’hyène a perdu une chèvre et c’est une chèvre et non un boeuf qu’elle doit prendre dans le troupeau de la vieille femme.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier à 15:13, par caca En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

      Doodi pourquoi désirez vous l’arrestation des mossis aux prétextent qu’ils ont tués les peulhs à Yirgou ? Il ne faut pas voiler la face, l’incident malheureux de Yirgou est un fait divers comme le cas de Nafona et à Orodara. Chacun peut apprécier différemment. Les peulhs tuent d’abord les pauvres paysans mossis parce qu’ils possèdent les bêtes que le peulh n’a plus. Si les peulhs de la province de Djibo n’étaient pas impliquer dans le terrorisme avec leurs cousins du Mali, il n’y aura pas le drame de Yirgou. Pourquoi vous les peulhs veulent s’en prendre maintenant aux mossis avec qui vous avez toujours vécus ? Doodi votre pseudo me dit que vous êtes peulh et vous défendez la cause du peulh naïvement. Le premier coup est parti de qui ? Ne prenez pas les autres pour les imbéciles, tôt ou tard le terrorisme trouvera la solution. Que dites vous de votre frère Malam Dicko fondateur du djihadisme burkinabé ?

      Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 13:10, par LE MALADE MENTAL En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    TOUT LE TEMPS NOS FDS SONT SURPRIS ?DITES MOI POPURQUOI LE SONT-ELLES ?
    NOUS AVONS DES COMPLICES DANS L’ARMÉE !L’EFFICACITÉ DES TERRORISTES ME CONVAINC DE CELA ET J’EN MEURES .

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 14:43, par Aemed En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Il y a une chose qui doit attirer notre attention, comment 300 à 400 hommes armés arrivent à se déplacer du Mali su Burkina Faso sans que les Militaires maliens et les Unités françaises d’intervention puissent détecter cette manoeuvre. Encore plus remarquant, est que ces terroristes pour rebrousser chemin après leur forfait enmène avec eux, leurs morts et leurs matériels. Qu’on nous éclaircisse un peu ces faits.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 14:52, par No Name En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Paix aux âmes des disparus et prompt rétablissement aux blessés.
    Juste savoir s’il existe une relation causale entre équipement de nos FDS et coup d’Etat ? Si oui. Que le Tout Puissant ai pitié de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 22:40, par dess En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    Ou sont passée nos forces anti terroriste qui aiment défiler cagoulés chaque 11 décembre ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 23:49, par Barthelemy tankoano En réponse à : Burkina Faso : Quatre militaires tués dans l’attaque du Groupement des Forces Anti Terroristes de Nassoumbou

    salut Oh mon Dieu accorde nous la paix au faso
    Les 4 soldats tué reposer en paix et les 5 soldats blessés bonne guérison

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Opération Bourgou IV : L’armée française dresse le bilan
Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération
Burkina : 32 terroristes neutralisés et un soldat tombé au cours d’intenses combats dans les régions du Centre-Nord et du Nord
Burkina : Des assaillants mis en déroute dans le Bam
Attaques terroristes au Burkina Faso : « C’est une contre-insurrection qu’on nous impose », dixit Massourou Guiro du Mouvement plus rien ne sera comme avant
Insécurité au Burkina : « Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où ils sont, même s’ils sont dans un trou », rassure le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
Attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne demeure plus que jamais engagée auprès des autorités et du peuple Burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés