Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

Budget de l’Etat exercice 2019 : Le ministère de l’Economie, des finances et du développement explique la loi

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • dimanche 27 janvier 2019 à 23h05min
Budget de l’Etat exercice 2019 : Le ministère de l’Economie, des finances et du développement explique la loi

Le 18 décembre 2018, la représentation nationale adoptait la loi de finances gestion 2019. Pour rendre cette loi accessible au plus grand nombre, le ministère de l’Economie, des finances et du développement a organisé une conférence publique ce mercredi 23 janvier 2019 à Ouagadougou.

Le budget gestion 2019 a été adopté par l’Assemblée nationale en décembre 2018 lors de la session budgétaire. Dans son mot introductif, le Secrétaire général du ministère en charge de l’Economie, Dr Abel Somé a souligné que cette conférence publique répond à un besoin de transparence et de bonne gouvernance. Pour lui, le citoyen, le contribuable a un droit de regard sur cette loi de finances gestion 2019. Et pour se faire, il lui faut la bonne information pour faire le suivi.

Après ce mot introductif, le Directeur général du Budget, le Directeur général de la Coopération, le Directeur de la dette publique ont successivement pris la parole pour égrener les différents points. Pour le Directeur général du Budget, Abdoul Rachid Soulama, le projet de loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2019 a été préparé dans un contexte empreint de fortes contraintes budgétaires. Cela en raison de l’obligation pour le Burkina de se conformer aux normes communautaires et à la forte incidence des dépenses de fonctionnement et de sécurité.

Le budget de l’Etat exercice 2019 se chiffre en recettes à 1 954,564 milliards de francs CFA et en dépenses à 2 213,290 milliards de francs CFA. Soit un déficit budgétaire de 258,72 milliards de francs CFA. Les recettes propres (fiscales, non fiscales) se chiffrent à 1 697 milliards de francs CFA contre plus de 1 503,652 milliards de francs CFA en 2018. Ces recettes sont constituées en grande partie par les recettes fiscales qui font 1 511 milliards de francs CFA, soit 89,04% du budget 2019 contre 87,38% en 2018. Toutes ces recettes représentent 86,82% des recettes totales du budget de l’Etat exercice 2019, contre 83,72% en 2018, 80,66% en 2017. Depuis quelques année le budget national est couvert à plus de 80% par les ressources propres de l’Etat.

Les dépenses du budget sont de 2 213,290 milliards de francs CFA. Les deux grandes natures des dépenses sont les dépenses courantes (la charge de la dette, dépenses de fonctionnement de l’administration) qui se chiffrent à 1 580,175 milliards de francs CFA et les dépenses en capitales (dépense d’investissements) qui s’élèvent à 633, 114 milliards de francs CFA. En 2019, les dépenses en personnel sont de 835 milliards de francs CFA, contre 700 milliards de francs CFA en 2018 et 334,36 milliards de francs CFA en 2013. Si fait que la charge du personnel représente 52,9% des dépenses courants et 37,77% des dépenses totales du budget national (plus du 1/3).

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Semaine africaine de la microfinance : Plus de 700 participants attendus à Ouagadougou
2e Compact du MCC : Les procédures de passation de marché expliquées aux entreprises burkinabè
Secrétariat Permanent pour la Promotion de la Microfinance : le groupe de travail sur la finance digitale tient sa réunion introductive
20e rapport Africa’s Pulse de la Banque mondiale : Le secteur des services a perdu de son élan et la croissance du secteur agricole est restée atone
Accès des femmes à la terre au Burkina : Les enjeux économiques en réflexion
Fermeture des frontières nigérianes : Des importateurs burkinabè affectés par la mesure
DIACFA Automobiles présente ses camions Renault Truck aux clients
Projet d’aménagement et de valorisation de la plaine de la Léraba : La BAD apporte 21 milliards de F CFA
Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Des documents pour améliorer la gestion des moyens de l’Etat
Revue de l’actualité économique : Guéguerre entre des traders et Coris Bank
Chambre de commerce et d’industrie : La Semaine de l’intelligence économique pour la promotion des entreprises burkinabè
Situation difficile des sociétés de « trading » : Idrissa Nassa, PDG de Coris Bank International, dément toute implication
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés