Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 24 janvier 2019 à 00h30min
Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou  offrent 11 millions de francs CFA

Onze millions trente mille francs CFA, c’est le montant remis par les forces vives de la province de Ganzourgou, ce lundi 21 janvier 2019, aux Forces de défense et de sécurité (FDS). En effet, à l’occasion de la marche de soutien aux FDS organisée par les forces vives du Ganzourgou le 28 octobre dernier, une collecte de fonds avait été initiée au profit des FDS.

Ce sont des milliers d’hommes et de femmes, fils et filles de la province du Ganzourgou, vivant à l’intérieur comme à l’extérieur de la province, acteurs du développement, qui se sont mobilisés à travers ce geste pour affirmer et montrer la détermination des forces vives du Ganzourgou à soutenir les vaillantes Forces de défense et de sécurité (FDS) dans leur mission de protection de l’intégrité du territoire du Burkina Faso.

Echanges entre les deux parties

Pour Alexandre Tapsoba, le représentant des forces vives, « le constat de la situation sécuritaire au niveau national a fait que les forces vives de Ganzourgou ont voulu témoigner leur solidarité et leur soutien aux FDS. C’est ainsi que nous avons décidé d’organiser une marche de soutien aux FDS et d’apporter notre soutien, d’où cette modeste contribution à l’effort de guerre. »

Alexandre Tapsoba, représentant des forces vives de la province du Ganzourgou

Les forces vives de Ganzourgou veulent, par cette contribution, réitérer leur engagement à accompagner le président Roch Kaboré dans sa mission de bâtir un Burkina Faso démocratique, libre et prospère. Pour le ministre Clément Sawadogo, « ce geste combien salvateur vient apporter un plus pour nos forces de défense et de sécurité. Nous sommes nombreux à clamer notre soutien aux forces de défense et de sécurité sans par contre apporter de tels soutiens. »

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

  • Photo de famille

Vos commentaires

  • Le 23 janvier à 15:08, par LAGUI ADAMA En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    Toujours à côté de la plaque En 2020 si Allah donne la victoire par le PEUPLE via le CDP pour le PEUPLE le FASO retrouvera sa paix et son honneur d’antan Nous ne parlons pas pour parler nous savons ce que nous disons et ce que nous ferons et qui vivra verra Vive le PEUPLE Vive LA DÉMOCRATIE Vive Le RESPECT INCONDITIONNEL DE LA CONSTITUTION Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 15:29, par Moi MEME En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    Des patriotes ! Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 16:31, par Jean Saaga En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    Nous on as des banques au BURKINA, donc la possibilité d’émettre des chèques, trop de laxisme.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 16:51, par tinsin En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    celui que Dieu a béni n’abandonne jamais sa partie

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 18:36, par Yabre moumouni M En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    Grand merci à l’association pour ce geste a l’endroit de nos forces de défense et de sécurité. Toute la nation vous ai reconnaissants pour vos différents efforts pour le maintien de la sécurité dans notre chère patrie.
    Mais je dirais la situation sécuritaire au Burkina Faso est à 80% lié à un problème de bonne volonté de la part du gouvernement. Combien de fois ces FDS ont des soutiens matériels et financiers de la des particuliers, des associations , des organismes nationaux et internationaux ? A quoi ont servi toutes matériels( drones et autres) sécuritaire et fonds des ces gens de bonne fois ? En réponse je dirais que ces matériel ont servi à alimenter les sociétésde gardiennage de certains individus et permis à d’autres d’avoir une vie luxueuse. Chères autorités, le peuple burkinabé a placé sa confiance en vous ne les décevez donc pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 00:00, par tanga En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    Merci pour votre contribution mais la guerre est chycologique vous ne voyez pas l’enemis ils frappent et disparait pour t donc il faudra aussi que vous cherchez un militaire avec experience pour prendre les operations en main

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 05:52, par Le patriote. En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    Encore une preuve que personne n’a encore pris conscience de la gravité de la situation dans laquelle le pays est plongé avec cette mise en scène théâtrale de remise d’argent par des citoyens soient-ils ressortissants du bled du PF. Vous croyez que ce sont ces maigres sous qui vont permettre de lutter contre le terrorisme ? Même le budget de 300 milliards de l’armée est de la poudre aux yeux, tant que Roch n’aura pas compris la nécessité de la réconciliation nationale. Même le nabot mal causeur du parti du pili pambè (Mpp) a fait un rétropédalage sur Burkina 24 pour dire d’oublier les idéologies et les partis pour faire face aux terroristes. Vous n’avez encore rien vu, Cdr de service et homme à la kalachnikov et incendiaire de la maison de Badini. La seule solution qui vaille est la réconciliation nationale sans aucune condition. M. Sangaré du parti au pouvoir a reconnu sur la Rtb que le dyptrique justice vérité et réconciliation ne marche pas. Vraiment le pouvoir a rendu les gens du mpp fous ! Tous fous même les Shérifs sy enfant illégitime de baba sy. Comment voulez-vous que le burkina retrouve la paix avec des enfants illégitimes dans le Faso. Lorsque le batard entre dans une famille, les mossis disent qu’il peut la détruite si les membres du couple ne se pardonnent pas. C’est ça qui est dèh ! comme disent les ivoiriens. Les gens peuvent cotiser des milliards par patriotisme mais tant que vous n’organiserez pas la réconciliation nationale c’est en vain que vous bâtirez la paix au Faso. Tenez-vous pour dit. Bande d’incompétents dans la gestion de notre sécurité. 100.000 élèves déscolarisés et vous ne pipez aucun mot ? Monseigneur Léopold, évêque auxiliaire mieux inspiré que l’évêque titulaire a dit que ni la justice militaire ni aucun gouvernement ne peuvent enrayer ce mal être du pays et seule la prière peut nous aider. J’ajoune qu’à cette prière il faut aditer la volonté de se réconcilier. Sinon en 2020, Roch peut dire bye bye à son second mandat tellement la souffrance de notre peuple est grande. Celui qui survivra, verra. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 07:03, par EBENEZER En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    En langage de ’’coeur ’’, le ganzourgou vaut mieux que le c. f. o. p.
    Mes fèlicitations à l’Assemblèe Nationale pour sa contribution en vue de soutenir nos forces de dèfense et de sècuritè.

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 09:12, par le noir En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    peut etre vos dates ne sont pas vraies sinon au 21 Janvier 2019 ; M. Clement SAVADOGO n’etant pas ministre (demission du gouvernenement le 18) il ne peut donc reponse du gouvernement car le pays n’a en pas pour le moment. Seul le PM a été nommé. Il faut pas remettre l’argent des FDS à quelqu’un qui ne represente pas l’administration. Le SG du Ministere etait la personne indiquée. Faisons attention à nos acts.
    Appliquons et respectons le droit

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier à 10:51, par Koromince En réponse à : Soutien aux forces de défense et de sécurité : Les forces vives du Ganzourgou offrent 11 millions de francs CFA

    Je dis et je le répète la situation sécuritaire et d’autres problème intercommunautaires n’est en rien une question de moyens financiers. C’est lié à une question de la non volonté du gouvernement a réconcilier les burkinabé et à éradiqué le terrorisme. Tout simplement parce le gouvernement n’a aucun intérêt que le peuple soit unit et parle le même langage. Il préfèrent gouverner a la politique autrichienne" diviser pour raigner" croyez vous qu ils ne peuvent rien faire pour éradiquer les attaques meurtriers en en nombre important de nos forces de défense et de sécurité ?pourquoi le chef d’État major qui au début des affrontements de yirgou voulais envoyer des éléments afin que l’affaire ne prenne pas une tournure irréparable a été démis de ses fonction et remplacé par un nouveau ? À combien de reprise a t’on entendu les témoignages des FDS se trouvant dans des zones de théâtre des soit disant terroriste s qu ils ne disposaient suffisamment de carburant pour mener à bien leur patrouille ? Combien des gestes depuis matériel et financiers ont été faits depuis les premières attaques terroristes et affrontement entré population jusqu’à présent ? A quoi ont servi ces gestes de ces gens certains de bonne fois et d’autres hypocrites ? Gouvernement est plus intelligent que nous qui nous exprimons actuellement parce qu’ils ont la solution aux actuels problème des burkinabé et du Burkina. Mais ils ne vont jamais rien faire parce que ça ne les avantage pas. De plus le gouvernement lui même est en train de former les terroristes de demain au cas où ils perdent le pouvoir que l’on appelle "kolweogo" qu ils défendent contre vent et marré malgré leur actions qu ils mènent partout sur le territoire burkinabé. Faites une remarque lorsque les kolweogo attaques in groupe social, il n’y a aucune intervention de la part des FDS. Mais lorsque les sont attaqués par une groupe social les FDS viennent s’interposer et à temps. Pour les choses se passent ainsi ? Je ne suis pas en train de dire que les FDS sont complices de ce qui se passe actuellement parce qu’ils reçoivent des ordres de leur supérieur qui lui reçoit des ordres de quelqu’un.
    Je termine en disant ceci : je n’est aucun problème avec le régime en place je suis citoyen burkinabé et libre au même titre que tous les citoyens burkinabé qui aspire à un Burkina où le vivre ensemble sera notre identité en plus de l’intégrité dont nous avons la notoriété.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque terroriste de Toéni : Le président du Faso réitère la nécessité de l’implication de tous
Force Barkhane : Opération de renforcement du camp de Djibo au Burkina
Déplacés internes : A Djibo, les humanitaires préservent la dignité
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés