Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • mercredi 16 janvier 2019 à 00h20min
Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

Poignée de mains entre le président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) Tontama Charles Millogo, et le directeur général d’Orange Burkina, Ben Cheick Haidara. Orange Burkina dispose désormais d’une licence pour implémenter la technologie 4G+ au Burkina Faso. Le réseau leader a signifié son engagement à offrir des services de qualité aux consommateurs dans l’après-midi de ce mardi 15 janvier 2019. A l’occasion, Orange a également renouvelé ses licences 2G et 3G pour une durée de quinze ans.

A quand l’effectivité de la technologie 4G+au Burkina ? « Très bientôt, nous gardons ça comme une belle surprise », a annoncé le directeur général d’Orange Burkina, Ben Cheick Haidara. Le plus difficile selon lui, « c’était l’aboutissement du processus de négociation de la licence concrétisée aujourd’hui par son acquisition. Les plus simples sont à venir ». Et pour l’acquisition de cette licence d’une durée de 15 ans, Orange doit mobiliser la somme de 80 milliards de francs. A ce propos, l’entreprise a déjà déboursé la somme de 40 milliards de francs CFA, le reste du payement se fera selon les échéances prévues par le gouvernement (une deuxième tranche de 30% et une dernière de 20%).

10 fois plus rapide que la 3G

La 4G+ d’Orange Burkina entend révolutionner le secteur de l’internet mobile au Burkina Faso. Et ce n’est pas le directeur général de l’institution qui dira le contraire. « Ce sera plus de débit, plus de vitesse pour les usagers, mais aussi beaucoup de capacité de connexion simultanée. A titre d’exemple, la 4G peut atteindre un débit de 150 mégabits par seconde, soit environ 10 fois plus que la 3G » promet Ben Cheick Haidara.

Dans la même veine, la ministre de l’économie numérique et des postes, Hadja Fatimata Ouattara, clame que cette nouvelle aventure qui commence pour les clients d’Orange, va donner un coup d’accélérateur au processus de digitalisation de notre pays. « Il y a beaucoup de plateformes intelligentes qui pourront être accessibles, ça va donner un coup d’accélérateur au système E-éducation » s’est –elle réjouie, soulignant néanmoins qu’il faudra certainement un petit temps à Orange pour implémenter cette nouvelle technologique.

Soutenant également qu’une chose est de déployer cette nouvelle technologie, une autre est de permettre aux utilisateurs d’avoir des téléphones compatibles 4G pour bénéficier de cette nouvelle technologie, la chef du département de l’économie numérique rassure que le gouvernement entend développer des moyens pour accompagner les consommateurs. Du côté d’Orange Burkina, Ben Cheik Haidara a noté que la technologie 3G va cohabiter pour l’instant aux côtés de la technologie 4G. « Nous n’allons donc pas priver ceux-là qui ne disposeront pas de téléphones compatibles 4G dans l’immédiat du service internet mobile » a-t-il indiqué.

Et en attendant le déploiement de cette technologie qui ambitionne d’apporter un changement dans l’écosystème de la téléphonie, Orange Burkina s’est engagé à respecter les dispositions des cahiers des charges. De quoi donner des motifs de satisfaction au président de l’ARCEP. « Nous sommes l’un des rares pays qui n’avait pas cette technologie et on se réjouit de pouvoir très bientôt l’exploiter et d’offrir des services de hautes factures aux populations » a-t-il relevé.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]


Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 janvier à 09:15, par Kaboré En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    Decision salutaire mais deja avec leur 3.75G on n’est pas totalement satisfait de sa qualité.Mais nous ne pouvons que leur encourager à faire mieux et attend de voir ce que ça va donner.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 09:30, par C’est pas encore arrivé En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    "Réseau leader" ! Je tombe des nues. Pour quelqu’un qui vit à l’étranger et qui rentre sporadiquement au pays, je n’ai qu’une expérience plutôt désagréable avec ce réseau. Et il y’a eu des conséquences négatives à mon niveau. Tu paies 5 Gigas et tu n’arrives même pas à consommer 500 Mégas en 1 mois à Ouagadougou. Impossible d’ouvrir la moindre page web. Pas de connection internet, pas de connection internet... Ce qui est encore plus frustrant c’est que dans certain pays voisins pas plus nantis que le nôtre, au même prix, on te délivre une connection mobile fluide !
    Si moi j’avais un seul conseil à vous donner, ça serait d’améliorer d’abord la qualité de ce que vous avez déjà, aussi bien en converture du territoire, qu’en stabilité du signal. S’il y’avait une concurrence sérieuse, sans nul doute que vous auriez déjà disparu du paysage. Cette histoire de 4G-là, vous n’avez pas encore terrassé Poko et vous voulez vous-en prendre à Raogo.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 09:30, par Reynès En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    Si Orange pouvait déjà faire que les connexions simples comme les appels ou la 3 G fonctionnent correctement au Burkina Faso et dans les autres pays d Afrique de l Ouest où ils sont implantés, ce serait parfait.
    Courir après la technologie 4G alors qu on ne peut pas passer un coup de fil audible sans coupure quand on réussit à joindre son correspondant, c est grotesque !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 11:51, par BF plus En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    "offrir des services de hautes factures aux populations". Il faut enléver "facture" et mettre "qualité". "Facture" là, nous, on veut pas ! Est-ce que c’est Orange qui va payer. Comme disent les autres, il faut arranger qualité de ce qui est là là avant de nous parler de High Quality.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 14:25, par Kobnaba En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    Foutaises ! Dans un grand département comme N’DOROLA, par exemple, où on a une usine SOFITEX, une banque... un simple message envoyé sur Messenger à 19h est transmis au plus tôt à 23h. Leader ? Mon œil oui !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 17:46, par lechris En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    vraiment mon oeil houai !!!!!!! la 3G on souffre ho n’en parlons pas de 4G.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 19:33, par Un client mécontent En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    Au DG d’orange :
    "Ce sont vraiment des foutaises que vous nous faites là !!
    Vous n’êtes même pas capable de nous donner un bon 2G partout, il y a combien de zones à Ouaga où il y a 0G !! ce n’est donc pas la 4G que vous aller pouvoir nous servir tchruuuu...."

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 21:45, par Zida En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    Comme l’ont souligné les intervenants,rendez plutôt fluide votre soi-disant 3G.Mais la vérité est que c’est de l’ARNAQUE organisée par les opérateurs de téléphonie avec la CAUTION de l’ARCEP.L’avenir passe obligatoirement par le NET mais ici au Faso,on s’en fout de ce les opérateurs font,pourvu qu’ils paient leur LICENCE et c’est le Burkina qui reste à la queue !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 22:18, par Hailé Sélasié En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    Courage et félicitation à Orange. Mais c’est au pied du mur qu’on connaît le vrai Maçon car il ne s’agit pas de passer seulement à un chiffre plus grand. C’est la qualité qui intéresse vos clients. Donc même si votre débit s’appelle 1g et que nous avons une bonne connexion, c’est mieux que une 4g de nom instable. Attendons de voir

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 10:49, par Maria de Ziniaré En réponse à : Internet mobile : Orange Burkina embarque ses consommateurs dans l’ère du 4G

    Dommage que l’article ne situe pas le contexte et l’état des lieux du paysage Burkinabé avec nos 3 opérateurs.
    Onatel a déjà annoncé la 4G+ qui a été testé à Manga.
    Y a t’il eu 1 cahier de charges unique pour tous les opérateurs assorti d’un prix unique et d’un échéancier unique où chacun à négocié son son affaire avec l’état avec les risques de deals et de dessous de table ?. Orange dit qu’il doit payer 80 milliards en 3 tranches quand en est il de ce que ONATEL a payé et quel est son échéancier ?. Et le petit Poucet Telecel est il dans la danse ?. A mon humble avis ce dossier de renouvellement de licence qui brasse des centaines de milliards aurait dû être traité avec beaucoup de transparence et de communication pour édifier le peuple ( cahier de charges, prix, échéancier publiés ) mais hélas ...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le pape François demande la protection des populations vulnérables
Naïm Touré est accusé de tentatives de démoralisation des forces de défense et de sécurité
Burkina Faso : « Il faut que les Burkinabè acceptent de se pardonner », prêche Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Sécurité et genre au Burkina Faso : Quand les pesanteurs socio-culturelles se reflètent dans la gouvernance sécuritaire
Journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB) : La 14e édition explore les opportunités offertes par le secteur agricole
Programme budgétaire « Etat civil » : Un taux d’exécution des activités de 34,54% en 2018
Burkina : Naïm Touré interpellé dans le cadre d’une enquête en cours, selon la Police nationale
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : Les populations invitées à attendre les orientations des forces de défense et de sécurité
Burkina Faso : L’activiste Naïm Touré enlevé à son domicile ?
La Poste Burkina Faso : Le syndicat interpelle le président du Faso sur la gestion de la société
Lutte contre la faim : Des techniques de production d’engrais bio, prônées par le Larlé Naaba Tigré, expliquées dans huit langues nationales
Modernisation de l’administration douanière : Sydonia World, la nouvelle plateforme de dédouanement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés