Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Fédération burkinabè de boxe : Les dirigeants font la paix

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • lundi 14 janvier 2019 à 23h04min
Fédération burkinabè de boxe : Les dirigeants font la paix

Les dirigeants de la boxe semblent fumer désormais le calumet de la paix. En effet, dans la soirée du vendredi 11 janvier 2019, ils ont pris l’engagement, à l’issue d’un entretien de plus de deux heures, en présence du ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, d’enterrer la hache de guerre et d’œuvrer au développement du Noble art au Burkina.

La maison boxe pourrait avoir retrouvé sa quiétude. Après plus d’une année de crise alimentée par des accusations de détournement des financements destinés à la Fédération et de manque de prise en charge des athlètes, la paix semble revenir au sein des acteurs de la boxe burkinabè. « Nous avons rencontré ce soir le bureau exécutif de la Fédération burkinabè de boxe. Vous savez que cette fédération traverse une crise depuis pratiquement plusieurs années. Cette crise qui pénalise la fédération dans la réalisation de ses programmes d’activités. C’est une difficulté majeure pour notre ministère de voir une fédération en difficultés. Il est vrai que la crise a atteint un certain niveau et nous pensons qu’il était normal de réunir les protagonistes, d’échanger avec eux afin que les uns et les autres comprennent et convergent vers notre vision qui est aujourd’hui de mettre en œuvre la politique des sports et des loisirs », a indiqué Daouda Azoupiou à l’issue de la rencontre qui aura duré deux heures d’horloge.

Détournement de fonds

Les griefs portés contre le bureau du président Abdramane Koné sont nombreux. Ils vont de non-tenue de réunions du bureau au détournement de fonds. Certaines sources avancent la somme de 30 millions de francs CFA qui aurait disparu des caisses de la fédération. « Ah bon ? J’aurais entendu 50 millions. Chacun peut dire ce qu’il veut. Seulement, je tiens à dire ici que la crise est désormais derrière nous », rassure le président de la Fédération.

Pour le ministre Azoupiou, le président a promis de respecter les textes qui régissent le fonctionnement de la structure. « Dieu merci. Pendant deux heures d’horloge, nous avons échangé avec les différentes parties. Chacun a pu dire tout ce qu’il avait sur le cœur. Nous avons donc échangé et ensemble nous avons choisi de repartir de bon pied afin de donner la chance à cette fédération de continuer son rôle qui est de former des athlètes et de leur permettre de combattre afin que le Burkina puisse répondre au souhait du président du Faso qui a dit : ‘Les champions dans les différentes disciplines sont les meilleurs ambassadeurs de notre pays’. Nous devons tous ensemble aller dans ce sens afin de pouvoir juguler les crises qui naissent. Car on ne peut pas imaginer une entreprise sans crise. Mais les hommes sont chargés de résoudre ces crises-là », a soutenu Daouda Azoupiou.

Pour cela, un chronogramme a été établi et permettra de suivre la mise en œuvre des résolutions arrêtées par les différentes parties. « Un chronogramme en est sorti et nous allons le soumettre au président du Comité national olympique et des sports burkinabè qui va le transmettre au ministre pour la mise en œuvre pratique des résolutions », a renchéri le secrétaire général de la Fédération, Abdoulaye Ouédraogo. On peut désormais espérer que la paix est définitivement scellée entre les acteurs de la boxe burkinabè.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés