Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Donsin : L’abbé Blaise Bicaba prêche l’humilité des Chrétiens

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 13 janvier 2019 à 23h45min
Donsin : L’abbé Blaise Bicaba prêche l’humilité des Chrétiens

L’Abbé Blaise Bicaba a célébré une messe, le samedi 12 janvier 2019 au Sanctuaire Notre Dame des Pauvres de Donsin, village situé à quelques encablures de Ouagadougou. La parole du jour a porté sur les péchés mortels et sur la valeur de l’humilité.

Ses séances de prières attirent toujours du monde - des centaines d’hommes et de femmes de toute catégorie sociale - à la recherche d’un réconfort, d’une paix intérieure ou d’une guérison. Abbé Bicaba, le missionnaire infatigable était, en ce début d’année 2019, parmi les fidèles chrétiens au Centre Notre Dame des Pauvres de Donsin, village situé à un quart d’heure de route de Ouagadougou, dans la province de l’Oubritenga.

Le thème central de la messe a porté sur les péchés mortels comme le blasphème de l’esprit de Dieu et l’idolâtrie d’autres dieux. Pour l’Abbé Bicaba, le Diable ne peut pas changer car il se prend pour Dieu. « Et là où règne le Diable, Dieu n’a pas sa place. La vie est donc un choix », a-t-il laissé entendre avant d’exhorter les fidèles à toujours faire le bien autour d’eux.

Le célébrant a également insisté sur l’humilité. « Beaucoup font le jeûne plusieurs fois dans la semaine, alors qu’ils ne sont pas humbles. A quoi sert un jeûne si on ne veut pas donner la place aux autres de s’exprimer ».

Pour illustrer ses propos, il a lu la Parabole du pharisien et du collecteur d’impôts dans l’Evangile selon Saint Luc. « Deux hommes montèrent au temple pour prier ; l’un était un pharisien, l’autre un collecteur d’impôts. Le pharisien prie Dieu, la tête haute. Il dit en lui-même : ‘’Merci Mon Dieu de ne pas être comme les autres hommes qui sont voleurs, injustes, adultères, ou même comme ce collecteur d’impôts. Je jeûne deux fois par semaine et je donne la dîme de tous mes revenus’’. Le collecteur d’impôts, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux au ciel, mais il se frappait la poitrine en disant : ’O Dieu, aie pitié de moi, qui suis un pécheur ».

Pour l’Abbé Blaise Bicaba, qui se réfère à la Bible, « Dieu abaisse son regard sur les humbles comme le collecteur d’impôts tandis qu’il ne voit que de loin les orgueilleux comme le pharisien ».

Au cours de la grande phase des prières de délivrance, la puissance du Seigneur s’est manifestée à travers des scènes incroyables avec des personnes voulant communier mais qui n’arrivaient pas à ouvrir la bouche. Certaines personnes présentes certainement apeurées n’ont pas voulu prendre la communion et ont préféré quitter les lieux.

Quatre enfants ont reçu le sacrement du baptême durant la messe au cours de laquelle d’ailleurs, l’abbé Blaise Bicaba a consacré l’assemblée à la Sainte vierge Marie.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions
41ème Session du CAMES à Bangui : 130 candidats burkinabè admis
Grève des médias publics au Burkina : Les agents menacent de passer à la vitesse supérieure
Nutrition de la mère et de l’enfant : la Princesse Sarah ZEID de Jordanie félicite le président du Faso pour son engagement
70 ans des Conventions de Genève : Rendez-vous le 20 juillet pour la célébration
La ruche de la protection sociale : Troisième regroupement de master II en gouvernance mutualiste
Décès de 11 personnes en garde à vue : Le syndicat des avocats demande une « enquête indépendante et diligente »
Echéances électorales de 2020 : Des femmes sensibilisées sur leur contribution à la réussite des élections
Mort de détenus à l’Unité anti-drogue : l’UNAPOL pointe du doigt les conditions de détention
Affaire CAMES : Première réaction du professeur Soma
41e session des travaux du Cames à Bangui : « L’absence des Burkinabè plonge un peu plus les candidats dans l’inquiétude », soutient le professeur Albert Ouédraogo
Bobo-Dioulasso : « La rue du Black a cessé de vivre »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés