Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Hauts-fourneaux de Doa : Un site à sauver !

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | David Demaison NEBIE • samedi 12 janvier 2019 à 00h11min
Hauts-fourneaux de Doa : Un site à sauver !

Les hauts-fourneaux de Doa, dans la province des Banwa et plus précisément dans la commune de Solenzo, constituent est un site dont les chercheurs devraient tenter de percer le secret. Nous nous sommes enfoncé dans cette brousse le mercredi 9 janvier 2019, pour nous laisser envoûter par ces traces laissées par nos ancêtres.

Doa est un village situé à environ 7 km de Solenzo. Il a été fondé après l’effondrement de l’empire du Mali vers le 16e siècle puis est tombé en ruines au 18e siècle, suite aux razzias. C’est ce que nous a expliqué le garant de tradition de cet ancien village, Jonas Kiénou. « Ces hauts-fourneaux datent de la création du village et ont été abandonnés après la chute du village et aussi avec l’arrivée du fer des colons. Ce village était majoritairement habité par des Marka, ceux qu’on appelle aujourd’hui Dafing. Après la chute de notre village, nous nous sommes retrouvés un peu partout. Vous trouverez la famille Kiénou à Solenzo, Tansila, Triko, Bèna... Malgré la chute du village, nous sommes les plus grands propriétaires terriens de zone », relate Jonas Kiénou.

Dans cette brousse apparaissent ces vestiges qui marquent le paysage. Des hauts-fourneaux d’une civilisation oubliée. Cela témoigne d’une activité métallurgique intense. En somme, voilà un site touristique à visiter et à réhabiliter pour honorer l’image de nos ancêtres. Une réhabilitation pourrait booster l’économie dans la commune, attirer des touristes nationaux et étrangers.

« C’est un site à identifier, s’il ne l’est pas. Il faut absolument en faire un lieu touristique et nous seront très fiers », a suggéré un sage. Et d’ajouter : « Je n’ai plus revu ce lieu il y a plus de 20 ans. Vu son état de dégradation, nous serons fiers que le site soit reconnu par la communauté nationale pour qu’on travaille à le sauvegarder ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]


David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo : Retour au calme et à la sérénité, selon le gouvernement
Infrastructures du 11-Décembre 2017 à Gaoua : Les travaux de finition et de correction toujours attendus
Attaques terroristes au Burkina : Le M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "
Protection des données à caractère personnel : La CIL demande l’accompagnement du Mogho Naba
Dori : Les syndicats préparent les manifestations à venir
Projet « Femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté » : 50 entrepreneurs développent leur esprit d’équipe et leur leadership
Région du Nord : Le FPDCT fait le bilan de ses interventions
Les fermetures d’écoles en Afrique de l’Ouest et centrale ont triplé depuis 2017 alors que l’éducation est prise pour cible dans toute la région
Commune de Guibaré : Les élèves et étudiants à l’unisson pour le développement
S.O.S pour le petit Abdoul Fatao : L’intervention chirurgicale s’est bien passée
Fermeture des établissements non en règle : Les promoteurs demandent la clémence du ministre de l’Education nationale
ISSP : Le monde scientifique rend hommage au Pr Banza Baya
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés