Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Hauts-fourneaux de Doa : Un site à sauver !

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | David Demaison NEBIE • samedi 12 janvier 2019 à 00h11min
Hauts-fourneaux de Doa : Un site à sauver !

Les hauts-fourneaux de Doa, dans la province des Banwa et plus précisément dans la commune de Solenzo, constituent est un site dont les chercheurs devraient tenter de percer le secret. Nous nous sommes enfoncé dans cette brousse le mercredi 9 janvier 2019, pour nous laisser envoûter par ces traces laissées par nos ancêtres.

Doa est un village situé à environ 7 km de Solenzo. Il a été fondé après l’effondrement de l’empire du Mali vers le 16e siècle puis est tombé en ruines au 18e siècle, suite aux razzias. C’est ce que nous a expliqué le garant de tradition de cet ancien village, Jonas Kiénou. « Ces hauts-fourneaux datent de la création du village et ont été abandonnés après la chute du village et aussi avec l’arrivée du fer des colons. Ce village était majoritairement habité par des Marka, ceux qu’on appelle aujourd’hui Dafing. Après la chute de notre village, nous nous sommes retrouvés un peu partout. Vous trouverez la famille Kiénou à Solenzo, Tansila, Triko, Bèna... Malgré la chute du village, nous sommes les plus grands propriétaires terriens de zone », relate Jonas Kiénou.

Dans cette brousse apparaissent ces vestiges qui marquent le paysage. Des hauts-fourneaux d’une civilisation oubliée. Cela témoigne d’une activité métallurgique intense. En somme, voilà un site touristique à visiter et à réhabiliter pour honorer l’image de nos ancêtres. Une réhabilitation pourrait booster l’économie dans la commune, attirer des touristes nationaux et étrangers.

« C’est un site à identifier, s’il ne l’est pas. Il faut absolument en faire un lieu touristique et nous seront très fiers », a suggéré un sage. Et d’ajouter : « Je n’ai plus revu ce lieu il y a plus de 20 ans. Vu son état de dégradation, nous serons fiers que le site soit reconnu par la communauté nationale pour qu’on travaille à le sauvegarder ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]


David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions
41ème Session du CAMES à Bangui : 130 candidats burkinabè admis
Mouvement « 2h pour Kamita » : Connaissez-vous le calendrier africain ?
Développement local : Le maire et les associations de Ouagadougou accordent leurs violons
Grève des médias publics au Burkina : Les agents menacent de passer à la vitesse supérieure
Nutrition de la mère et de l’enfant : la Princesse Sarah ZEID de Jordanie félicite le président du Faso pour son engagement
70 ans des Conventions de Genève : Rendez-vous le 20 juillet pour la célébration
La ruche de la protection sociale : Troisième regroupement de master II en gouvernance mutualiste
Décès de 11 personnes en garde à vue : Le syndicat des avocats demande une « enquête indépendante et diligente »
Echéances électorales de 2020 : Des femmes sensibilisées sur leur contribution à la réussite des élections
Mort de détenus à l’Unité anti-drogue : l’UNAPOL pointe du doigt les conditions de détention
Affaire CAMES : Première réaction du professeur Soma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés