Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Violences de Yirgou : Le Front patriotique pour le renouveau (FPR) sonne le réveil patriotique

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 9 janvier 2019 à 12h15min
Violences de Yirgou : Le Front patriotique pour le renouveau (FPR) sonne le réveil patriotique

Ceci est une déclaration du Front patriotique pour le renouveau (FPR), suite aux tueries survenues à Yirgou.

Peuple du Burkina Faso, grâce à Dieu et à certains de nos illustres devanciers, vaillants héros et intrépides combattants, nous vivons et avançons au son du Ditanyè (hymne de la victoire). Le pays des hommes intègres à une histoire de longues luttes et il ne nous revient pas, à nous génération actuelle d’accepter se laisser asservir de quelque manière que ce soit et par qui que ce soit.

Toujours fidèle à sa conviction et son combat politique, le FPR en ce début d’année 2019, présente ses vœux de santé, de paix, de courage, de combativité et de bonheur au peuple burkinabé dans toute sa diversité.

Nous sommes sortis d’une année (2018) marquée par des pertes intolérables en vies humaines, celles de nos valeureux concitoyens et nous débutons également une nouvelle année par de nouvelles pertes barbares notamment le massacre de Yirgou que nous condamnons vigoureusement. La présente déclaration nous permet, humblement et sincèrement, de présenter nos condoléances soutenues à toutes les personnes et familles endeuillées ainsi qu’un prompt rétablissement aux blessés.

En considération de nos précédentes déclarations et de la présente, nous signons et nous insistons, ces pertes humaines inacceptables et irremplaçables sont la conséquence directe d’une gouvernance actuelle dont l’incapacité d’assurer la sécurité du peuple est devenue flagrante et sujette à de multiples débats populaires. Au regard de l’évolution vers la banqueroute politique de par l’action de gouvernants irréalistes, il nous appartient soit d’appliquer la politique de l’Autruche (se cacher le visage et refuser de voir et intégrer le danger qui menace nos vies) ou décider de nous battre ardemment contre toute forme de servitude et de liquidation venant de qui que ce soit.

Au regret de cet amer constat :

Vu la situation politique actuelle de la nation,
Vu la situation sécuritaire avec des menaces en interne et à nos frontières,
Vu l’incapacité flagrante de ceux venus de Dakar et leurs suites qui continuent de nous servir un PNDES dont ils sont les seuls à y croire,

Vu l’augmentation grandissante de la corruption (rapports ASCE-LC),
Vu les tentatives de liquidation des libertés syndicales, associatives et politiques,
Vu l’augmentation des taxes impopulaires décidées au forceps,
Vu les multiples fermetures d’écoles et les souffrances du monde éducatif,
Vu l’incapacité pour la majeure partie des Burkinabè, de vivre dignement avec leurs revenus et de se projeter dans l’avenir,

Le FPR, après une analyse profonde en ce début d’année, appelle toutes les organisations constituées ainsi que ceux qui sont épris de liberté, de justice et de défense patriotique de notre chère nation le Burkina Faso, à une convergence des luttes républicaines en 2019 en vue d’éviter à la nation de sombrer.

Fait à Ouagadougou le 07/01/19.
Vive le Peuple, Pour Le Bureau Exécutif National
Dieu bénisse le Burkina Faso. Le Président National

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés