Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Drame de Yirgou : La Ligue pour la défense de la démocratie et les droits de l’Homme (LDH) invite le gouvernement à trouver un abri pour les populations sinistrées

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mardi 8 janvier 2019 à 21h55min
Drame de Yirgou : La Ligue pour la défense de la démocratie et les droits de l’Homme (LDH) invite le gouvernement à trouver un abri pour les populations sinistrées

Tout en condamnant les tueries de Yirgou, La Ligue pour la défense de la démocratie et les droits de l’Homme (LDH) invite le gouvernement à se pencher sur le cas des personnes déplacées suite à ces événements, qui « errent pendant cette période d’harmattan ». Lisez plutôt.

La Ligue pour la défense de la démocratie et les droits de l’Homme (LDH) voudrait, en cette nouvelle année, présenter ses vœux de paix, de prospérité et de consolidation des acquis du vivre-ensemble à l’ensemble du peuple burkinabè.

La LDH note avec amertume que le Burkina Faso connait des attaques récurrentes de la part de terroristes depuis 2014. Nous pouvons rappeler entre autres les tueries au Nord du pays, les attaques de Cappuccino en janvier 2016, du restaurant Aziz Istanbul en septembre 2017, la double attaque notamment de l’Etat-major général des armées et de l’ambassade de France, le 2 mars 2018, au cœur de Ouagadougou.

A la liste non-exhaustive, il nous a été donné de constater que les 1er et 2 janvier 2019, dans la commune de Barsalgho, dans la région du Centre-nord de notre pays, une crise communautaire a éclaté des suites d’une attaque terroriste avec à son actif plus de 46 personnes tuées, plusieurs personnes blessées et de nombreux dégâts matériels causés.

Cet énième conflit communautaire vient une fois de plus interpeller le gouvernement sur la nécessité de consolider notre vivre-ensemble. D’ailleurs, la récurrence des conflits intercommunautaires avec son lot de massives violations des droits de l’homme doit tous nous interpeller.

Au regard de la situation, la Ligue pour la défense des droits de l’Homme et la démocratie (LDH), soucieuse de la protection des droits de l’homme et engagée pour défendre les valeurs démocratiques :
-  Condamne avec fermeté les tueries des 1er et 2 janvier 2019 de Yirgou ;
-  Adresse ses sincères condoléances aux familles éplorées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ;

-  Invite le gouvernement à trouver sans délai un abri pour les populations sinistrées qui errent pendant cette période d’harmattan ;
-  Invite les autorités judiciaires à mettre tout en œuvre pour poursuivre et condamner avec la plus grande rigueur les auteurs et complices des actes criminels commis.

Fait à Ouagadougou, le 07 janvier 2019
Le Bureau Exécutif National

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Pô-Guiaro : Deux gendarmes meurent dans une attaque
Natiaboani : Un détachement militaire victime d’une attaque
Armée burkinabè : Le 31e régiment d’infanterie commando de Tenkodogo a son unité anti-terroriste
Sahel : « Si on n’est pas là, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes », selon le chef d’Etat major des armées françaises
Burkina Faso : L’état d’urgence prorogé jusqu’au 12 janvier 2020
Goenega (Centre-Nord) : Une école incendiée par des hommes armés
Région de l’Est : Le couvre- feu prolongé jusqu’au 5 septembre 2019
Burkina : 15 personnes tuées dans une attaque terroriste dans la commune de Barsalogho
Déplacés de Silgadji à Ouagadougou : « On nous a demandé de retourner d’où nous venons »
Situation des déplacés internes : ’’Ouagadougou n’a pas les commodités nécessaires pour les abriter", Laurence Ilboudo
Déplacés internes : "les actions qui consistent à mobiliser des véhicules pour envoyer les gens à Ouagadougou", Simon Compaoré
Village de Belehede, commune de Tongomayel : 17 morts dans une attaque attribuée à des terroristes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés