Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Drame de Yirgou : L’ADF-RDA invite le président du Faso à entamer « une large consultation des forces vives de la nation »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mardi 8 janvier 2019 à 21h37min
Drame de Yirgou : L’ADF-RDA invite le président du Faso à entamer « une large consultation des forces vives de la nation »

Dans cette déclaration, l’Alliance pour la démocratie et la fédération-Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) réagit aux événements de Yirgou. Le parti condamne « cette barbarie empreinte de haine intrasociale » et réitère son invite au président du Faso à consulter toutes les forces vives du pays.

Cher(e)s compatriotes,
Ami(e)s du Burkina Faso,
Chers sœurs et frères,

Le mardi 1er janvier, pendant que, pour la plupart, nous célébrions avec nos proches le premier jour de l’an, nous apprenions en début d’après-midi, de sources sécuritaires, l’avènement d’un attentat perpétré dans le village de Yirgou, par des individus non-identifiés, faisant un bilan de six personnes tuées dont le chef du village. Dans la même nuit, un conseiller municipal perdait la vie dans le village de Pobé-Mengao, tué également par des individus armés non-identifiés.
Quels actes immoraux, odieux et inhumains !

Alors que les cœurs des uns et des autres étaient encore sous la douleur de ces pertes en vies humaines, s’en sont suivies des représailles intercommunautaires ciblant principalement les populations peulh du village de Yirgou et environnant. Des bilans successifs de ce conflit faits par les autorités en place, à ce jour, quarante-six (46) vies ont encore été arrachées à notre affection.

L’Alliance pour la démocratie et la fédération – Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) proteste et condamne sans aucune réserve, toute cette barbarie empreinte de haine intrasociale. Elle présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes et souhaite un rétablissement rapide aux blessés. Puissent les âmes des disparus reposer en paix.

Dans notre message du nouvel an, nous adressions une invitation au président du Faso, à entamer immédiatement une large consultation des forces vives de la Nation afin de recueillir les suggestions des uns et des autres et surtout à assumer ses responsabilités et son serment. Cette situation malheureuse nous remet en face la question de l’insécurité à la fois, sur les plans des conflits interethnique et du terrorisme. Ce qui nous amène à renouveler cette invitation à l’endroit du président du Faso et de son gouvernement qui, jusqu’à présent, peine à convaincre l’ensemble du peuple de son modèle de gouvernance.

Maintenant plus que jamais, il est indispensable de remettre sur la table de discussion la question de la réconciliation nationale.
Un proverbe propre à notre communauté dit, je cite : « lorsque la pluie vous bat, il ne faut pas vous battre davantage ».

Ce proverbe, translaté dans le contexte sociopolitique et sécuritaire actuel que traverse notre pays, nous invite à adopter une attitude autre que celle que nous observons depuis quelques jours à Yirgou ; qui d’ailleurs, n’est rien d’autre que l’objectif de notre ennemi commun : nous diviser. Pendant que le pays est attaqué de toutes parts par nos ennemis, il est du devoir de tous de rester unis et solidaires au nom de la Nation. Ainsi, je voudrais lancer un appel à toutes les filles et à tous les fils de notre Nation, à ne céder sous aucun prétexte, aux tentatives de l’ennemi.

Par ailleurs, j’exhorte les autorités en place, à travailler avec diligence à ouvrir une enquête judiciaire sur cette crise ethnico-terroriste et clanique, afin de situer les responsabilités pour enfin rendre justice à toutes ces familles endeuillées.
Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

Paix-Liberté-Justice
Pour l’ADF-RDA
Me Gilbert Noël OUEDRAOGO
Président du parti

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Avis de recherche : Fin de l’alerte
Pô-Guiaro : Deux gendarmes meurent dans une attaque
Natiaboani : Un détachement militaire victime d’une attaque
Armée burkinabè : Le 31e régiment d’infanterie commando de Tenkodogo a son unité anti-terroriste
Sahel : « Si on n’est pas là, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes », selon le chef d’Etat major des armées françaises
Burkina Faso : L’état d’urgence prorogé jusqu’au 12 janvier 2020
Goenega (Centre-Nord) : Une école incendiée par des hommes armés
Région de l’Est : Le couvre- feu prolongé jusqu’au 5 septembre 2019
Burkina : 15 personnes tuées dans une attaque terroriste dans la commune de Barsalogho
Déplacés de Silgadji à Ouagadougou : « On nous a demandé de retourner d’où nous venons »
Situation des déplacés internes : ’’Ouagadougou n’a pas les commodités nécessaires pour les abriter", Laurence Ilboudo
Déplacés internes : "les actions qui consistent à mobiliser des véhicules pour envoyer les gens à Ouagadougou", Simon Compaoré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés