Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • mardi 8 janvier 2019 à 23h30min
Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

En fin d’année 2018, il a été fait cas de découverte d’une arme de guerre dans un véhicule de transport, à Kongoussi. En début d’année, quatre femmes ont été arrêtées à l’entrée nord de Ouagadougou, en possession de grenades. Ces deux exemples sont loin d’être les seuls. C’est pourquoi, en ces moments de lutte contre le terrorisme, les compagnies de transport doivent redoubler d’efforts.

La lutte contre l’insécurité n’est pas seulement l’apanage des forces de défense et de sécurité. Elle concerne aussi tous les citoyens. Ces derniers moments, il est fait cas de découvertes, dans des bus de compagnies de transport, d’armes suspectes. Au regard de cette situation, les transporteurs doivent donner un minimum de sécurité aux passagers qu’ils embarquent. Cela passe nécessairement par la mise en place d’un certain nombre de garde-fous. Dans les gares, les transporteurs doivent disposer de matériel de détection de métaux.

Ainsi, chaque passager ou voyageur doit en principe montrer patte blanche avant d’embarquer. Les bagages aussi doivent être fouillés avant d’être mis dans les coffres à bagages. Quel que soit le type de bagages, les compagnies doivent être en mesure de savoir ce que contiennent les sacs. A priori, les cars ne devraient pas s’arrêter pour prendre des passagers en cours de route. Mais dans le pire des cas, il doit y avoir une commission sécurité à bord des bus. Cette commission doit être aussi en mesure de passer au peigne fin ce type de passagers.

Les compagnies de transport doivent aussi s’assurer que les personnes qui embarquent disposent de documents d’identification. Elles ne doivent pas embarquer des personnes qui n’ont pas de papiers. Les bonnes pratiques ne concernent pas seulement les compagnies plus ou moins déclarées. Même les véhicules de transport de type « Hiace » et autres doivent intégrer cela dans leurs habitudes.

Les populations également sont invitées à développer des initiatives. Loin de nous l’idée d’appeler à cesser la pratique de l’auto-stop, mais les bonnes volontés doivent au moins chercher à connaître l’identité des personnes qu’elles transportent et le contenu de leurs bagages. Les taximen (voiture et moto) aussi sont invités à ouvrir l’œil, et surtout le bon. Même s’il est difficile de vérifier l’identité des clients, ils peuvent éviter de répondre à certaines questions impertinentes. Ce sont les questions qui ont trait à des lieux publics, à la sécurité…

Les forces de défense et de sécurité ont beau se sacrifier pour nous, si nous ne les accompagnons pas, ça sera difficile pour tout le monde.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 janvier à 20:23, par Mafoi En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    En pareille circonstance,c’est ce genre d’article qu’on aimerait lire souvent et mieux,il devait être traduit dans toutes les langues vernaculaires pour sensibiliser la population au lieu de nous administrer à longueur de journée des anxiogènes.Ce qui est certain,nous ne gagnerons pas cette bataille contre ces mécréants tapis dans l’ombre avec la peur au ventre car c’est dans l’abnégation que nous y parviendrons et nous allons y arriver
    Mille fois merci à Dimitri Ouédraogo pour son bel article
    La patrie ou la mort,nous vaincrons !!

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 23:49, par Le Capitaine En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Merci pour ce message.
    La sécurité est une affaire de tous, non seulement des FDS ! J’invite les autorités à prendre des mesures réglementaires obligeant les transporteurs à sécuriser les passagers.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:48, par paysannoit En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Les compagnies de transport doivent se doter de détecteurs de métaux pour les passagers et leurs bagages. C’est possible non ? On doit même imposer. La compagnie qui ne respecte pas on la ferme. Point barre

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 11:20, par Bantchandi En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Moi je pense qu’il faut un peu plus de professionnalisme dans les transport en ce qui concerne les gares routières publiques dont la gestion incombe aux collectivités locales il faut la présence de la Police Nationale et de la Douane pour le contrôle des bagages. Et pour ce qui est des société privées de transport un service dévolu à la tâche de contrôle doit être créé et peut être appuyé par la douane en civil.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 11:30, par TINTIN En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Suis entièrement d’accord.
    On pourrait aussi donner une petite formation aux transporteurs(chargeurs,chauffeurs,apprentis etc) pour détecter des cas ou comportements suspects.
    Aussi pour les contrôles sur les axes routiers,je constate que seules les pièces d’identité sont contrôlées.J e pense que les FDS doivent jeter ne serait ce qu’un coup d’œil dans les cars,les soutes à bagages.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 13:59, par ib En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Merci à l’auteur de cet article qui est tellement d’actualité. Rappelons qu’après les attentats de Splendid hôtel les premières autorités ont parlé des attitudes à adopter chez les compagnies de transport et dans les hôtels et auberges : mise à disposition de scanner pour les transporteurs ou d’appareils photo auprès des hôteliers etc mais rien de tout cela après. Tant que nous n’allons pas être rigoureux avec nous mêmes nous allons toujours en subir les conséquences. Je pense que rien ne coûte à un transporteur de mettre en place un simple couloir de fouille de bagages et de personnes devant chaque car voyageur. C’est juste une question d’organisation et de discipline mais non, l’on continue toujours dans le désordre comme si de rien n’était. Même les soutes des motos transportées doivent être fouillées car possibilité de cachette d’armes démontées et de grenades etc, on doit à partir de maintenant mettre de côté certaines de nos libertés et accepter que les bagages soient fouillés jusqu’au fonds des valises et sacs de même que les personnes de la tête aux pieds. C’est le prix à payer par nous aussi pour aider les FDS à la lutte contre les malfaiteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 15:46, par KPS SOULEYMANE En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Bien di mr ouédraogo,sur les 17 la,cè eu ki s arète n inporte où pour prendr des passager et les trisicles doive ossi etr controlé.ke DIEU beni le faso

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 16:42, par jan jan En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Message bien clair et net, les transporteurs doivent prendre des mesures sérieuses de sécurités.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 18:36, par Sidsomde En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    Il faut surtout que les routes soient. débarrassées des ralentisseurs en béton comme ceux en terre. Amis transporteurs réclamez cela à chaque occasion jusqu’à satisfaction

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 22:58, par Barry En réponse à : Insécurité au Burkina Faso : Les transporteurs doivent redoubler de vigilance

    merci frere pour ce important article pour sensibiliser les populations. je crois que ces genres de message devraient quotidiennement etres relayes sur les medias les plus accessible partout dans le pays. (radios et teles) et meme aller au dela. des transports.vehiculer des message pour apprendre a tous les burkinabes des campagnes et des villes que l’etranger qui ,dans nos traditions , etait roi , circonstance oblige, (conseiller des conduites a tenir avec).e .vive le burkina.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Un gendarme tué dans une attaque à Sidéradougou
Attaque de Koutougou : Un deuil national du 23 au 25 août à la mémoire des victimes
Attaque de Koutougou : Les 5 militaires précédemment recherchés ont tous été retrouvés vivants
Attaque de Koutougou : Le PAREN appelle à l’union pour vaincre le terrorisme
Burkina : Le GSIM revendique l’attaque contre l’armée à Koutougou
Insécurité au Burkina : « La solution à cette crise n’est pas que militaire. Il est temps d’envisager des solutions ad ’hoc », propose le CFOP
Attaque de Koutougou : « le Burkina Faso ne cédera pas une partie du territoire, dussions-nous tous y laisser notre vie » (Message du président du Faso)
Attaque à Koutougou : 24 militaires ont perdu la vie, selon l’Etat-major
Attaque de Koutougou : Le CDP « consterné » par le lourd bilan
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP
Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : Plus d’une dizaine de militaires tués, selon un communiqué officiel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés