Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

20e Conférence annuelle des services du trésor (CAST) : Pour plus de transparence dans la gestion des finances publiques

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Issoufou Ouédraogo (stagiaire) • vendredi 28 décembre 2018 à 01h07min
20e Conférence annuelle des services du trésor (CAST) : Pour plus de transparence dans la gestion des finances publiques

Réfléchir à la problématique de la gestion transparente des finances publiques au Burkina, faire du Trésor public une administration d’excellence tournée vers la modernité, ce sont entre autres les objectifs de la Conférence annuelle des services du trésor (CAST) qui a ouvert ses travaux ce jeudi 27 décembre 2018, à Ouagadougou. Cette rencontre est organisée par la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP).

La 20e Conférence annuelle des services du trésor (CAST), qui a ouvert ses travaux ce 27 décembre 2018 à Ouagadougou, vise à apporter des solutions concrètes à des préoccupations d’actualité, renforcer la transparence dans la gestion des finances publiques à travers des politiques saines et assurer une grande stabilité financière. Durant deux jours, les acteurs du trésor, à travers des panels, vont apporter des solutions pour renforcer la transparence dans la gestion des finances publiques et améliorer la qualité des services.

Directeur general du trésor et de la comptabilité publique

Cette conférence est placée sous le thème « Le Trésor public face aux exigences actuelles de transparence dans la gestion des finances publiques. »

Ce cadre d’échanges initié par la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP) s’inscrit dans la vision de faire du Trésor public une administration d’excellence et de référence résolument tournée vers la modernité et la transparence. Edith Clémence Yaka, ministre déléguée en charge du Budget, représentant la ministre de l’Economie, estime que son département a opté pour la transparence dans la gestion des finances publiques depuis des décennies. Elle reste convaincue que cette rencontre est une opportunité d’enrichissement pour améliorer les pratiques des institutions financières afin de répondre aux besoins des populations.

La representante du Ministre de l’economie à la cérémonie d’ouverture

Dans un contexte marqué par la rareté des ressources publiques et face aux multiples besoins des populations, le ministère de l’Economie, à travers la DGTCP, doit jouer le rôle d’avant-garde dans la gestion des finances publiques. Pour le directeur général du trésor et de la comptabilité publique, Celestin Santéré Sanon, « cette rencontre est une aubaine pour réfléchir aux préoccupations du moment en vue de proposer des solutions pour une meilleure conduite des activités du Trésor public. »

La bonne gouvernance des finances publiques est au centre des préoccupations de tous les acteurs de la vie publique et les institutions financières doivent s’inscrire en droite ligne de la recherche de transparence, en fournissant des informations plus détaillées sur leur budget. C’est ainsi que le Programme d’examen des dépenses publiques et d’évaluation de la responsabilité financière a été adopté comme référentiel d’évaluation de la gestion des finances publiques.

Le Trésor public, qui a en charge la gestion des deniers publics, doit faire de la transparence un principe de valeur dans l’accomplissement quotidien de ses missions et attributions. Cette transparence renforce la responsabilisation et accroît la crédibilité des autorités. Elle permettra au public d’être bien informé et de soutenir les politiques macroéconomiques.

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Economie : Le ministre Harouna Kaboré veut développer une « industrie locale » autour de la BRAKINA
Economies africaines : Le COVID-19 a inversé les prévisions de forte croissance, selon la Banque africaine de développement
Climat des affaires : Le Burkina veut améliorer son score
Impact économique du Coronavirus : 68% des femmes de Ouagadougou ont ressenti l’insécurité alimentaire dans leur famille
Développement des infrastructures numériques : Le programme budgétaire est à 47% au 30 juin 2020
Economie : Le Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques fait le bilan à mi-parcours de ses activités
eSintax : Une borne d’accès pour faciliter le paiement des taxes
Développement local : Le ministre de l’économie prend le pouls du PADEL dans le Sanmatenga
Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) : La 16é édition est annulée
Projet agricole CORAF-UEMOA : Les résultats satisfaisants avec un besoin de changement comportemental des populations, selon la conférence de presse récapitulative
Entrepreneuriat féminin : « Aujourd’hui, beaucoup de femmes ont des activités, mais cela reste informel », déclare Aminata Touré/ Sinka
Comptabilité des matières et gouvernance des biens publics : La DGAIE outille des collectivités territoriales à Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés