Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Star Kids 2018 : un tremplin pour la promotion des talents artistiques pour enfants

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Etienne Lankoandé (stangiaire) • mardi 25 décembre 2018 à 23h50min
Star Kids 2018 : un tremplin pour la promotion des talents artistiques pour enfants

Le samedi 22 décembre 2018 s’est tenue au Théâtre de l’amitié Koamba Lankoandé (CENASA), la finale de la première édition de Star Kids Afrique francophone 2018 qui est un concours de chant pour enfants de 7 à 17 ans initié par Ma’Nathan communication.

La finale de la première édition de Star Kids Afrique francophone 2018 a opposé quatre finalistes au CENASA le samedi 22 décembre 2018 à partir de 20h. La lauréate de cette première édition Star Kids est une adolescente de la classe de 4e, âgée de 14 ans, du nom de Ashley Sourgou. C’est le vote du public qui a consacré Ashley Sourgou, lauréate de Star Kids 2018. En effet, elle a obtenu plus de 53% des voix du public dépassant ainsi la somme des trois autres candidats.

Les trois autres finalistes de la compétition étaient Eudoxie 2ème, Léandre classé 3ème et Mamy classée 4ème. Il faut le rappeler, Léandre, élève en classe de 6ème et âgé de 11 ans, a remporté la meilleure note du jury avec 9,25 sur 10 de moyenne. C’est un jeune garçon qui force l’admiration et qui fascine par son tempo autant que la lauréate de l’évènement, Ashley.

Vainqueur de la première édition de Star Kids Afrique francophone, Ashley remporte en plus du trophée, un chèque d’un millions de F CFA, un billet d’avion avec Brussels Airlines partenaire de Star Kids et bien d’autres lots. Elle n’a pas manqué de manifester son émotion pour avoir soulevé le trophée de la première édition de Star Kids : « je suis très contente, je remercie vraiment mes encadreurs et je demande aux autres enfants qui veulent faire comme moi de s’entrainer à fonds » a déclaré la lauréate.

La deuxième place s’en tire avec un chèque de 400 000 F CFA, les Troisième et Quatrième places obtiennent respectivement 200 000 F CFA et 100 000 F CFA. En plus de ces nombreux lots, le Ministère de la Culture offre à chacun des quatre finalistes un encadrement, allant de la formation jusqu’à la production.

La promotrice de Star Kids Afrique francophone Jordana Brouta Foppa affirme : « pour une première édition on a donné le meilleur de nous-mêmes et c’est de nos erreurs qu’on apprend pour parfaire les fois à venir ». Walib Bara, Directeur Général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) et membre du jury, abonde dans le même sens en soulignant que « chaque évènement à ses forces et faiblesses et c’est cela aussi les expériences ».

Et Star Kids 2018 est une expérience qui a connu du succès avec également des points à améliorer. La promotrice confie que les candidats étaient au départ une trentaine et les éliminatoires ont permis de se retrouver à la fin avec les quatre pour lesquels des professeurs ont été engagés.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 décembre 2018 à 06:49, par Moi En réponse à : Star Kids 2018 : un tremplin pour la promotion des talents artistiques pour enfants

    Première erreur : faire du vote du public 50% ! C’est une grosse erreur ! Le jury, les promoteurs doivent avoir honte de ces résultats ! Comment les derniers,oui ! Les derniers peuvent devenir les premiers ? Tout le monde sait de façon objective et non partisane que c’est le garçon le vainqueur ! Revoiez votre chose

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2018 à 09:17, par Badisak En réponse à : Star Kids 2018 : un tremplin pour la promotion des talents artistiques pour enfants

    L’initiative est bonne pour faire émerger des talents en herbes dans le domaine de la musique ; mais le hic est que le verdict final n’a pas été à la hauteur des prestations que nous avons vu ce soir là ; comme il a été reconnu que l’on apprend de ses erreurs, il va falloir corriger le tir la prochaine fois pour que le résultat corresponde à la valeur des prestations de sorte que véritablement le ou la plus méritant (e) l’emporte, car ce ne fut pas le cas dans cette première édition. A l’avenir, il serait mieux indiqué d’instaurer un prix du public à part, ou revoir à la baisse le pourcentage donné au vote du public dans la mesure où il n’a pas forcement de bonnes pour apprécier la chose musicale comme le jury qui est lui, composé de professionnels. Dans cette édition, il est clair que la note du jury correspondait parfaitement à la performance des prestations de chacun des candidats de la finale ; mais la note du vote du public (supporteurs) est venue bouleverser la vérité du terrain. Si l’objectif est de susciter des talents émergents, il va falloir réviser les choses.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2018 à 14:08, par kno En réponse à : Star Kids 2018 : un tremplin pour la promotion des talents artistiques pour enfants

    Très décevant. C’est une première, il va falloir corriger cette erreur grossière. Les derniers ici sont devenu les premiers et les les premiers sont devenus les dernier c’est une honte pour les organisateurs. Si vous dite que c’est le talent, le jury est mis en place pour nous donner la constance du talent du jour ; A notre étonnement c’est la plus médiocre du jour qui gagne.
    Mais c’est la façon de faire des organisateurs

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2018 à 08:23, par Abou En réponse à : Star Kids 2018 : un tremplin pour la promotion des talents artistiques pour enfants

    Tout a fait d’accord avec les autres internautes c’est vraiment décevant de constater que ce sont les plus médiocres qui remportent tout simplement grâce aux votes du public. il va falloir revoir a la baisse ou offrir un autre prix aux votes du public. J’ai vraiment apprécie l’émission mais j’ai été déçu des résultats car le petit Léandre méritait vraiment de remporter ce trophée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Yacouba Napon dit MCZ, réalisateur burkinabè : « Tout coûte cher dans le cinéma »
« Nuit du Yololo » : La 2e édition fait la promotion de la salubrité
Cinéma : « Plus que jamais, Ouagadougou mérite l’appellation de capitale du cinéma africain », dixit Jean-Baptiste Pazouknam Ouédraogo
Slam : Kys dédicace « Elle », son nouvel album
Musique : « Au début, j’ai donné des cours à domicile pour payer le studio pour faire mon enregistrement », révèle Dez Altino
Culture : L’Atelier du rire, le nouveau cadre de l’humour au Burkina
Burkina Faso : Les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco
Musique traditionnelle : « À notre époque, on ne chantait pas parce qu’on avait une belle voix, mais parce qu’on en avait le pouvoir », dixit Adama Ouédraogo dit Adam Gausse
Cinéma : Dramane Gnessi dénonce l’injustice au Burkina avec « Le film »
MADIGO 2019 : Les professionnels de la gastronomie et du divertissement à l’honneur
8e édition de Star en live : Trois artistes communient avec le public du CENASA
4e édition de VAPAJ : La culture au service de la cohésion sociale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés