Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

« Nos soldats courageux méritent nos encouragements et notre reconnaissance pour leur dévouement » (Issoufou Mahamadou, Président de la Conférence des Chefs d’Etats du G5 Sahel)

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • samedi 22 décembre 2018 à 00h17min
« Nos soldats courageux méritent nos encouragements et notre reconnaissance pour leur dévouement » (Issoufou Mahamadou, Président de la Conférence des Chefs d’Etats du G5 Sahel)

Le 19 décembre est désormais retenue dans l’espace sahélo-sahélien comme une journée dédiée au G5 Sahel, organisation créée en 2014 pour fédérer les efforts de développement et de sécurité entre le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. A la faveur de la commémoration 2018, le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’États du G5 Sahel, le président du Niger, Issoufou Mahamadou, a adressé un message aux 80 millions d’habitants de l’espace concerné. Ci-dessous, le message en intégralité.

Populations de l’espace G5 Sahel,
Partenaires et amis du Sahel,

Ce 19 décembre 2018, nous célébrons la journée du G5 Sahel, en commémoration de la signature le 19 Décembre 2014, de la convention portant création du G5 Sahel par cinq Etats Sahéliens à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Nos cinq pays ont entamé depuis cette date, une œuvre courageuse de mutualisation des efforts de développement et de sécurité afin de favoriser l’avènement rapide d’une ère de progrès global, de prospérité partagée, dans un espace G5 Sahel totalement pacifié.

En quatre ans, nous avons accompli des progrès notables dont nous pouvons être fiers. Nos actions sont basées sur la Stratégie pour le Développement et la Sécurité que nos Etats ont élaborée et adoptée en 2016 et qui constitue désormais le cadre de référence de la gouvernance de notre espace sous régional.

En matière de sécurité, la Force Conjointe du G5 Sahel monte graduellement en puissance. Désormais, nos cinq armées luttent ensemble pour neutraliser les groupes terroristes et autres acteurs de la criminalité transfrontalière, démanteler leurs circuits d’approvisionnement et surtout, rassurer les populations vivant dans les zones affectées. Ce travail périlleux mais indispensable va se poursuivre sans relâche. Nos soldats courageux méritent nos encouragements et notre reconnaissance pour leur dévouement.

L’année 2018 constitue à bien des égards, une année charnière pour le G5 Sahel. En effet, en réussissant coup sur coup à crédibiliser son plan d’action tant sur le volet sécuritaire, avec la Conférence internationale de haut niveau sur le Sahel tenue le 23 février 2018 à Bruxelles, que sur l’autre volet, celui du développement, à travers la forte mobilisation des partenaires et amis du G5 Sahel réunis le 6 Décembre 2018 à Nouakchott afin d’appuyer notre Programme d’investissements prioritaires (PIP), notre organisation a incontestablement gagné en crédibilité. En effet les engagements financiers des partenaires couvrent largement les besoins exprimés pour ces deux volets.

Il faut à présent rendre effectif ces engagements financiers. Les instances du G5 Sahel y travaillent et s’activent, à structurer la coordination de la mise en œuvre de l’appui à la Force Conjointe et au PIP à travers des mécanismes adaptés et à renforcer le Secrétariat Permanent pour plus d’efficacité.

Populations de l’espace G5 Sahel,

Face aux innombrables défis auxquels les pays du G5 Sahel sont confrontés, sachez que nous sommes, mes pairs et moi-même, en état d’alerte permanent et conscients de l’impérieuse urgence d’agir davantage et vite afin de transformer toutes ces promesses en réalisations palpables. Vous nous attendez au rendez-vous du concret, nous nous employons avec détermination pour répondre très rapidement présents. Dès 2019, un programme de développement d’urgence (PDU), extrait du programme d’investissements prioritaires, sera mis en œuvre dans sa globalité en partenariat avec l’Alliance Sahel et concernera les zones frontalières de nos Etats les plus fragiles.

Il couvrira les 4 axes d’intervention de notre organisation : la sécurité, la gouvernance, les infrastructures, et l’axe résilience et développement humain. C’est ici l’occasion de remercier tous les nombreux partenaires et amis du Sahel pour leur manifestation de solidarité.

Le chemin parcouru en quatre ans d’existence est encourageant, le G5 Sahel constitue dorénavant une communauté de destin reconnue mondialement comme un instrument crédible au service de la sécurité et du développement. Les années qui viennent seront celles des réalisations concrètes pour transformer positivement le visage du Sahel et offrir des lendemains meilleurs à toutes nos populations sans exclusive.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ana Maria Chongo Torreblanca, ambassadrice de Cuba au Burkina : « L’héritage de Thomas Sankara est vif en Amérique latine, pas seulement à Cuba »
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés