Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 13 décembre 2018 à 00h23min
Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

Et pourtant le général Gilbert Diendéré se fâche. Considéré comme un homme très tempéré, ou un « monstre froid » selon ses contempteurs, le présumé cerveau du coup d’Etat sort souvent les griffes depuis qu’il est à la barre. Comment pouvait-il en être autrement quand on est dans la casserole du parquet et des avocats de la partie civile qui vous poussent jusque dans vos derniers retranchements ? Le sang-froid finit par vous quitter. Et ce fut le cas ce 12 décembre 2018 quand Golf a lâché, comme par dépit, « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans ».

Encore une journée à la barre. Après une brève intervention des avocats de la défense, c’est encore le parquet qui a pris la parole pour la suite de ses questions et observations. Pour le ministère public, Golf, à partir du moment où il s’est proclamé président du Conseil national de la démocratie (CND) le 17 septembre 2015, il a donné des ordres. Ainsi, à partir de cette date, la hiérarchie militaire était sous la coupe du général devenu chef suprême des armées. C’est le feu aux poudres. L’accusé demande la parole et met la main sur ce qu’il considère comme une inconséquence du parquet.

Des ordres, il en a donné aussi aux éléments du RSP, son corps d’origine. Mais pourquoi la hiérarchie militaire, qui a aussi agi sous ses ordres, n’est pas dans le box des accusés ? Se demande Diendéré. Si les éléments du RSP sont dans le box des accusés pour avoir agi sous ses ordres, les hauts gradés devraient être là aussi.

« Si vous ne reprochez rien à la hiérarchie militaire, il faut aussi laisser les petits gars-là sortir. Je suis prêt à rester 100 ans à la MACA s’il le faut », lance-t-il. Une partie de la salle se laisse aller en applaudissant. Le président du tribunal, Seidou Ouédraogo, monte encore au créneau pour rappeler à l’ordre. « On n’applaudit pas. Si vous persistez, je vais vous faire vider de la salle », prévient-il.

Le parquet revient à la charge et met l’accusé face à ses actes. Selon le ministère public, c’est le même général, qui veut qu’on libère certains accusés, qui a pourtant dénoncé certains d’entre eux qui sont dans le box. C’est le cas du commandant Aziz Korogo qui avait bénéficié d’un non-lieu dans ce dossier du coup d’Etat et qui, par la suite, a été indexé par Golf comme celui qui assurait les aspects opérationnels pendant les événements.

C’est aussi le cas du journaliste Adama Ouédraogo dit Damiss, cité par le présumé cerveau du putsch pendant les enquêtes comme étant l’un des rédacteurs de la déclaration du CND. Alors, « que le général ne vienne pas dire qu’il est surpris de les voir sur le banc des accusés », a poursuivi le ministère public.

« Ce procès est un arrangement entre copains »

Et l’intéressé, quelque peu irrité, de répliquer : « Si le parquet estime que j’ai dénoncé des gens qui sont ici, qu’il sache que j’ai cité la hiérarchie militaire en premier, mais les chefs ne sont pas là. Pourquoi elle n’est pas là ? Ceux qui ne sont pas là sont plus complices que ceux qui sont là ». Pour appuyer son argumentation, il explique qu’à plusieurs reprises, il a écrit au chef d’état-major général des armées pour plaider la cause des jeunes, afin qu’ils soient élargis et continuent de travailler. Mais il n’eut pas de réponse.

Pour certains avocats de la défense comme Me Bonkoungou et Me Antoinette Ouédraogo, la non-comparution de certaines personnes clés du coup d’Etat, comme les hauts gradés de l’armée et l’ancien Premier ministre Yacouba Isaac Zida, est la preuve que ce procès est un arrangement entre copains.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2018 à 23:30, par time will tell En réponse à : Quand un Général se fâche, “gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”, clame Diendéré

    Voici un général qui ne comprend. Tu as donné des ordres à la hierarchie qui n’a pas exécuté par hésitation puisque tu étais président par forcing. Tes petits, eux ont exécuté tes ordres avec zele allant jusqu’a tuer des gens. "quand on t’envoie il faut savoir t’envoyer !"
    Voila quelqu’un qui a tué injustement pendant toute sa carrière qui parle aujourd’hui d’injustice dans un procès.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 23:38, par Iphone En réponse à : Quand un Général se fâche, “gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”, clame Diendéré

    Tres simple alors il faut garder le General a vie en prison. Un vrai comedien ce monsieur. Tu as fais tuer le Papa des gens, tu as fais tuer des jeunes militaires. Je ne sais pas combien de fois il ya eu tentative de coup d’Etat sur Blaise mais toutes ces personnes impliques n’ont pas eu la chance de repondre devant un tribunal.
    Mon frere tu ne fais pas pitie. Tu es un vrai comedien. Te garder 100 ans c’est trop. On vas te garder juste pour 10 ans ou 15 ans et te liberer pour que tu ailles vieillir tranquillement a la maison et regretter tout le mal que tu as fais.
    Apres 10 ans ou 15 ans c’est foutu pour toi, tu vas perdre le reseau et tu seras inefficace.
    N’importe quoi en plus tu ments trop..............................la hierarchie militaire etait plus malin que toi.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 00:10, par LAGUI ADAMA En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    Mon général au nom de votre fidélité historique à son Excellence BLAISE COMPAORÉ Qu’Allah le bénisse et le protège le PEUPLE tôt ou tard par reconnaissance à vos œuvres et à vos actions pour LUI fera de vous président du FASO Oui mon général toujours au nom de son Excellence BLAISE COMPAORÉ nous prions matin et soir qu’Allah vous bénisse et vous protège de malédiction des criminels des 30-31 Octobre 2014 qui a souillé notre cher FASO Vive le PEUPLE Vive la DÉMOCRATIE Vive la JUSTICE ÉGALE POUR TOUS Vive le RESPECT INCONDITIONNEL DE LA CONSTITUTION Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence BLAISE COMPAORÉ et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 01:18, par Un Burkinabê En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    @ Adama Lagui : si ton Général n’a pas pu être Président du Faso lorsque le RSP était en vie ce ne sera plus possible. A moins que ce sont PF de la Maca. De toute façon le Gal a dit devant les médias qu’il assumais le coup d’Etat. C’est et sera le dernier coup d’Etat au Faso. Blaise peut rentrer à Ziniaré s’il veut bien revenir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 02:41, par Nabiiga En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    ...non, non et non, tu ne seras jamais seul à la MACA. Il y aura au moins des gardes et des cuisiniers quand bien que tu restes seul dans ta cellule. Henrie et Lingani en passant par Oumarou Clément et Norbert, à ne mentionner que ceux-ci, eux, c’est véritable la terre qui pèse sur eux et ils sont véritablement seuls dans leurs tombeaux et c’est toi Gilbert qui les a envoyés ad Padre. Ne te fâche pas, il faut plutôt remercier lambda burkinabè de t’avoir donné la chance de t’exprimer et de te défendre. Clément Oumarou lui, c’est plutôt la grenade qui a parlé, Henri et Lingani eux ce sont plutôt des armes à feu qui ont crépité, de même que Norbert. Qu’on te jette en prison, un vilain assassin. Le temps pour toi de réfléchir sur tout ce que tu as fait depuis le jour que tu as incorporé l’armée Voltaïque.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 04:32, par Mafoi En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    Celui-là est un amuseur de galerie mais rien d’étonnant avec son putsch de la maternelle.Dans tous les cas,100 ans ou 0 an c’est déjà une grande victoire car qui l’aurait cru qu’un jour on verra ce monstre froid dans un box entrain de s’agiter comme un cabri mort tout en débitant des enfantillages ?Quel minable personnage

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 05:18, par anj En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    Mon general dites plutôt fusille moi comme je l’ai fait pour Henri Zongo,Boukari Lingani, et j’applaudirais que vous n’êtes pas un général felon.
    Ayez un peu d’humilité a l’égard du peuple Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 06:22, par Atrap Le Moize En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    Qu’Allah bénisse et protège LAGUI ADAMA pour qu’il continue de nous faire rire tous les jours et pour qu’il puisse vivre longtemps pour comprendre que ses bénédictions sont en fait des malédictions à l’endroit de ceux à qui il les fait.
    Quant au général Dienderé, je crois que le parquet a suffisamment entendu pour prononcer un verdict. Ça commence à nous lasser et à lasser l’intéressé lui-même (il faut le comprendre) car alors qu’il traine encore d’autres casseroles pour lesquelles LAGUI ADAMA attend impatiemment pour faire ses bénédictions. Alors, passez à la suite car il a tellement de morts sur son dos que même avec des amortisseurs de Caterpillar, il ne pourra pas les porter. Tout le monde le sait et les parents des victimes innocentes attendent patiemment. Le mythe est fini comme tout pouvoir temporel, ici sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 07:42, par Yam En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    Thomas Sankara, Henri Zongo, ... aurait voulu 100 ans, mais hélas !

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:17, par TANGA En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    Il n’y a t il pas une entité (Politique, Coutumière (groupe de religieux) ou autre) dans ce pays dit d’hommes intègres pour demander humblement les choses suivantes :
    Que la hiérarchie militaire de l’époque vienne demander à confirmer ou démentir les dires du Général.
    Que Zida vienne aussi, que les autres personnalités cités viennent (Michel KAFANDO et autres).
    Si tel n’est pas les cas, chacun d’eux aura sur sa conscience la continuation logique de ce qui sortira de ces jugements ; maintenant ou à l’ultime moment de leur vie. Cela aura aussi des répercutions sur leurs progénitures car l’univers paie sur terre d’abord même quand on est plu ; c’est ce qui retombe sur la progéniture.
    EN tant que citoyen lambda, c’est ma façon de demander comme cela.

    Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2018 à 14:49, par Un Burkinabê En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

      Pourquoi voulez vous que ceux que le Gal a cité viennent répondre ? De toute façon c’est le juge qui décide de telle ou telle confrontation. Aussi le Gal a bien dit que c’est suite à l’arrestation des autorités de la Transition que les personnes citées lui ont dit de prendre ses responsabités. Ici on juge le coup d’Etat (coup d’Etat = arrestation des autorités de l’Etat) et non la prise de responsabilité. Les soldats qui l’ont précédés ont tous dejà confirmé avoir reçu des ordres de leur supérieur. Le Gal est le plus gradé des soldats de l’ex-RSP. CQFD.

      Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:38, par TANGA En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    Lagui Adama, Maani sougri !
    Ce que vous dites est pour ou contre ceux que vous dites soutenir ?
    Etes vous sûr que le Général est pour Blaise ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:41, par PASSOM En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    OSER contrarier suscite l’indignation des esprits allergiques. C’est pourquoi je pose l’hypothèse : le Général a désamorcé le Coup d’État en le récupérant des mains fougueuses qui ont arrêté le Président de la Transition. Oui ou Non
    Dans le cas du oui, nous sommes dans la situation présente, et alors que les esprits s’apaisent et aillent à la vraie lumière des choses, car le bon sens est la chose du monde la mieux partagée.
    Dans le cas du non, reposons les bases de la justice burkinabè. Car ce procès aurait dû autrement.
    Dans le cas où ce Putsch n’aurait pas été sien, conçu par lui, et non récupéré. Le Burkina serait-il dans cette paix relative que nous vivons ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 08:56, par FILS En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : “Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans”

    « C’est parce qu’il est voleur,qu’on doit lui voler »rendons à paul ce qui appartient à paul.rien que la justice équitable.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 10:55, par sniper En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans » ? Le généralissime rejetterait-il la fusillade, bien meilleure, surtout pour un gradé de son rang qui prétendait assumer son acte ? Aurait-il déjà oublié les nombreux morts et blessés graves occasionnés par cet acte ? Je n’y vois que pur populisme et pure diversion….

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 13:15, par Leprophete En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    C’est des phénomènes qu’à connu le monde depuis la nuit des temps. c’est comme un lion piégé dans une case. Çà nous rappelle quand le Diable jouait sa ruse, il a été chaque fois piégé par nos prophètes envoyés par DIEU pour que le monde ait la paix pour jouir des fruits de la terre.
    Leprophète

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 13:25, par Modou En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Ah ! Ah ! Ah !
    « Le vin rouge a rougi mes lèvres, je n’attends plus que la mort » disait le chanteur ZAO dans sa célèbre chanson « Le soulard »

    Le parquet et les avocats de la partie civile ont rougi les yeux de Diendéré. Il s’énerve et n’attend plus que la condamnation

    1) Il va être dégradé jusqu’au rang de soldat 2è classe

    2) Il va être radié de l’armée

    3) il va être privé de tous ses droits civiques

    En plus de cela
    - tous ses biens devraient être confisqués au profit des victimes du coup d’état

    - Il faudra même le mettre en isolation totale (il est un « Ebola » pour le Burkina).

    - Comme il constitue un danger pour la république (il l’a déjà prouvé), toute visite doit lui être interdite.

    Justice pour les victimes du CND.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 16:22, par sheiky En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    C’est difficile de voir des personnes soutenir et féliciter ce monsieur. Si nous faisons une analyse objective en ne nous laissant pas prendre à son jeu, il n’a aucune crédibilité. Je suggère aux personnes qui la capacité d’éssayer de faire une sorte de "mindmapping". C’est à dire situer chaque action sous forme de croquis avec au centre le putsch. Vous pouvez le faire également pour la période de la transition et en allant. Si c’est bien fait et articulé objectivement, vous verrez l’incongruité des déclarations de votre champion. Je pense que ce qu’il veut dire, c’est peut-être c’est moi qui ai initié le coup. Les jeunes ont été trompés et embarqués. Donc ne leur faite pas subir le sort qui leur est réservé. Ou bien, ils ont été encouragés et trompés par une autre personne. Quand j’ai su, j’ai récupérer l’affaire par le biais de mes éléments...pour court-circuiter l’autre... C’est la seule partie pertinente qu’il n’a pas voulu éclaircir. Poltronnerie, honte, collision avec d’autres personnes pour les protéger. C’est ce qui manque pour rendre le repas qu’il a servi mangeable...

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 16:25, par Leprophete En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    C’est des phénomènes qu’à connu le monde depuis la nuit des temps. c’est comme un lion piégé dans une case. Çà nous rappelle quand le Diable jouait sa ruse, il a été chaque fois piégé par nos prophètes envoyés par DIEU pour que le monde ait la paix pour jouir des fruits de la terre.
    Leprophète

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 16:44, par sheiky En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    C’est difficile de voir des personnes soutenir et féliciter ce monsieur. Si nous faisons une analyse objective en ne nous laissant pas prendre à son jeu, il n’a aucune crédibilité. Je suggère aux personnes qui la capacité d’éssayer de faire une sorte de "mindmapping". C’est à dire situer chaque action sous forme de croquis avec au centre le putsch. Vous pouvez le faire également pour la période de la transition et en allant. Si c’est bien fait et articulé objectivement, vous verrez l’incongruité des déclarations de votre champion. Je pense que ce qu’il veut dire, c’est peut-être c’est moi qui ai initié le coup. Les jeunes ont été trompés et embarqués. Donc ne leur faite pas subir le sort qui leur est réservé. Ou bien, ils ont été encouragés et trompés par une autre personne. Quand j’ai su, j’ai récupérer l’affaire par le biais de mes éléments...pour court-circuiter l’autre... C’est la seule partie pertinente qu’il n’a pas voulu éclaircir. Poltronnerie, honte, collision avec d’autres personnes pour les protéger. C’est ce qui manque pour rendre le repas qu’il a servi mangeable...

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 21:43, par OUARAL En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Mon Général, vous êtes victime de votre propre tactique.
    Faire semblant d’être d’accord d’abord puis .....
    Estimez vous heureux de pouvoir vous défendre devant un tribunal et de jouer au populisme et de faire semblant de vous énerver. Vous n’avez pas donnez cette même chance à d’autres à Koudougou, à Ouaga.......Vous ne meritez pas 100 ans de prisons !! c’est être trop généreux à votre égard.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 21:52, par caca En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Ma conviction que le général Diendéré est un bouc émissaire pour la rédemption de l’armée se renforce. Parce qu’il parait le parent pauvre du régime Compaoré. A défaut d’avoir les frères Compaoré, ou l’incapacité de saboter le CDP pour toujours ramène le pour en place de s’encharner le général. Il y a un faute et la discipline militaire devait s’annoncer. Mais on devait de sorte que le procès soit le plus équitable possible.
    En tant que psychothérapeute, dans ce procès il manque une expertise psychologique des prévenus, et des témoignages sur leur enfance. Je trouve que leur passage à l’acte n’est pas suffisant pour établir la vérité. En plus, l’erreur du tribunal militaire consiste à établir une conviction avant l’interrogatoire que ce général est responsable du coup d’État. Avoir une conviction avant le jugement est déjà une faute grave de la part du tribunal.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2018 à 04:24, par sidnooma En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Allez lui dire que Henry Zongo ,Lengani,Tomas Sankara…et j’en passe, aurait bien voulu se prendre une armada d’avocats pour leurs défense ,s’arrêter quand ça les chante au beau milieu du procès narguer la cour et se faire applaudir par ses quelques fans nostalgiques de bouftifaille d’antan mais Hélas ils n’ont pas eu cette chance. A qui la faute ?le seigneur Dieu tout puissant nous le dira .Là-bas il n’y a qu’un seul avocat. Et il ne plaide qu’en faveur de ceux qui acceptent reconnaître leurs tord et se repente ici bas.IL se nomme Jésus christ.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2018 à 10:41, par Gnongre paré En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Il est des moments où pour ce qu’on vit, ce qu’on voit, on se refuse de croire, d’y croire. C’est ce qui se présente à nos yeux dans le cadre de ce procès qui pourtant était fortement attendu, notamment de la «  vraie Justice », «  la Justice équitable » qu’on attendait. Malheureusement, ce que l’on y constate, ce sont les négations, les esprits revanchards, l’absence de discernement et, les méchancetés humaines qui se sont déclinées et se déclinent jusqu’à présent dans le déroulement de ce procès.

    On y retrouve en face, ceux-là qui sont et se disent « forts » vu leurs position et surtout du sujet à traiter, la faute à juger comme si c’était les seuls Accusés que notre Justice a connus et aura en face. De l’autre côté, on retrouve des personnes, qui par erreur/faute, qui par zèle se retrouvent dans une position où elles ne doivent de « vérités » que celles que veulent ceux-là qui disposent des bâtons pour mater, pour frapper.

    Pour revenir au cœur du dilemme, notamment, le refus d’accorder aux suppliciés, des droits et des moyens de se justifier, d’expliquer. Rattrapés surtout par leur passé qui, nous en convenons, n’a pas été des plus reluisants tout en oubliant qu’un menteur anachronique, un méchant anachronique peut aussi dire la vérité ; vérité qui sera perçue de façon subjective au regard de ce qu’on a en mémoire, ses faits d’alors qui très furent désolants.

    C’est le cas du Général Diendéré qui dans cette Affaire est entrain de vivre et de subir sans qu’on ne veuille accorder un crédit, si peu soit-il à ce qu’il dit ou veut dire en réclamant nécessairement la présence de certaines personnes qui, à en croire aux déclarations écoutées, devraient pouvoir par leur présence effective et leurs déclarations, aider à l’apparition de la fameuse « vérité » que tout le monde attend. Malheureusement (c’est ce que l’on constate), par peur de passer de témoins à accusés, ces personnes et pourquoi pas ceux-là qui les protègent se refusent de répondre favorablement à la réclamation de l’Accusé qui pourtant lui reste "légitime" pour aider à faire la lumière et toute la lumière sur cette affaire.

    Sans toutefois soutenir celui-ci, nous pensons que certainement ce dernier veut parvenir à d’autres aveux tels que : i)-« c’est bien moi qui ai initié le coup » (c’est ce que le Tribunal aimerait entendre de sa bouche) ; ii)-« les jeunes ont été trompés et embarqués » et donc « ne leur faites pas de mal » ; iii)-"ils ont été encouragés et trompés par une autre personne (qu’il aimerait pourquoi pas, déclarer devant cette même personne) ou encore « quand j’ai su, j’ai récupéré l’affaire par les éléments à moi acquis pour, non seulement cour-circuiter l’initiateur de la première affaire, mais aussi et pourquoi pas, en faire mon affaire personnelle » etc. etc.. Voilà autant de suppositions que le Tribunal devrait développer pour mieux comprendre les choses et permettre à la vraie vérité d’apparaître.

    C’est dire, sans être pour lui, que le Général Diendéré et sa Défense ont bien raison de dire que la non-comparution des personnes-clés par lui (Gl. Diendéré) citées, surtout émanant de la Hiérarchie militaire et de Zida le fuyard qui apparemment a été au début et au cœur des mésententes (sauts d’humeur) d’une part au sein du RSP qui a amené à cette Affaire du 15 Septembre 2015, et d’autre part, le fameux projet de putsch dont il (Zida) semblait préparer contre la Transition (sic : déclarations du Gl. Diendéré) pour s’asseoir et prolonger la Situation d’Exception qui lui (Zida) tenait à cœur pour singer notre aimé « Thomas Sankara » dont il n’atteindra jamais la cheville, qui fut contrairement à lui, un Grand Homme, un Homme honnête, un Homme qui a aimé son peuple pour lequel il s’est sacrifié ; lui Zida étant très loin de lui ressembler.

    La défense du Général Diendéré (Maîtres Bonkoungou et Antoinette) n’ont pas eu tord de qualifier ce procès comme étant un « Arrangement entre copains » visant à écarter des amis, des camarades, des copains, des protégés au détriment de quelqu’un dont on voulait la peau et ce, depuis longtemps.

    En allant plus loin, on finira par se poser des questions, par se demander « comment les Juges composant ce Tribunal expliqueraient-ils qu’après avoir dénoncé ses co-accusés pour qu’ils se retrouvent avec lui dans le box des accusés, il (Diendéré) demande aujourd’hui leur élargissement, sinon leur libération ? »

    Ce qui autorise de retenir en effet que dans notre pays, il y a une Justice à plusieurs vitesses. En effet il y a et on le constate :
    -  Une Justice des vainqueurs qui fouette ceux-là qui ont eu le malheur de perdre (luttes et combats) ;
    -  Une Justice pour les Corrupteurs et les Corrompus qui, proches du système, sont et doivent rester « protégés » pour continuer leurs sales besognes ;
    -  Une Justice des Riches contre les pauvres ; les seconds ne disposant pas de moyens pour acheter leurs verdicts qui de ce faite, resteront toujours au profit des premiers etc. etc.
    Et toutes ces injustices sont et seront toujours baptisées par l’appellation « d’erreurs judiciaires » et ce à posteriori. Cela est connu depuis l’ère des temps, en tout cas, depuis qu’une Justice nationale est née dans notre pays, c’est-à-dire, depuis que les nationaux ont pris les rênes de la Justice. Ce qui est désolant et frustrant.
    Au Général Diendéré, nous lui dirons pour ce qu’il vit aujourd’hui, ce qui ne l’absout pas pour ce qu’il a commis hier, « qu’un jour, le peuple soumis du Burkina Faso s’apercevra de ce qu’il a pu éviter à notre pays et l’en remerciera ». Malheureusement, ce sera un « à posteriori » qui n’arrangera absolument rien. Vive le Burkina et que le meilleur nous revienne bien vite.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2018 à 13:23, par Christian En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    A ceux qui appellent un Genéral de l’armée Burkinabè "un Genéral en carton",j’ai pitié de vous. On ne peut prétendre aimer son pays,et penser que son pays fait des généraux en carton. Quelle haine avez-vous pour votre pays. Ce n’est plus le Général que vous insultez,mais plutôt toute l’armée Burkinabè,si vous pensez que la hiérarchie militaire fait la promotion de Généraux en carton pour notre chère patrie. C’est dire que nous nourrissons rien que de la haine et la vengeance dans notre être intérieur,et cela nous aveugle à tel point qu’on ne peut plus voir les vérités qui sont juste à notre portée. Je suis déçu quand certains internautes parlent également des Henri Zongo, Lingani..... Ce procès sera celui de Blaise Compaoré et non du Général que vous avez en face de vous. Vous me faites pitié quand vous mélangez les choses de cette façon. Si vous estimez que le Général a commis des crimes sous Blaise, c’est qu’il a reçu des ordres,et c’est au procès de Blaise qu’on pourrait demander des comptes au Général à ce sujet. Encore faut-il qu’il ait des preuves que le Général a exécuté quelqu’un ou qu’il ait donné des ordres d’exécuter quelqu’un. Et s’il y un éventuel procès de Blaise Compaoré, tous les cadres du MPP seront à la barre parce qu’ils ont tous été complices des actes commis par Blaise Compaoré d’une manière ou d’une autre. C’est d’ailleurs eux qui ont incité le Président à vouloir modifier l’article 37, pour le trahir à la dernière minute. Et si ce n’est pas le cas, c’est que nous avons une justice vraiment taillee sur mesure. Mais êtes tellement aveuglé par l’esprit de vengeance,que vous voulez maintenant et tout de suite la mort du Général. Non,il ne mourra pas tout de suite,et tous ceux qu’il a cité y compris. Hervé Kam répondront un jour, parce je suis convaincu qu’il y a une part de vérité dans les déclarations du Général. Ceux qui s’excitent devraient plutôt plaider pour que toute la vérité soit connue, sinon vous allez condamner le général pendant que l’assassin de votre frère ou sœur mange avec vous. Désolé pour vous pleins de haine,de vengeance et de violence. Prier Dieu pour qu’il change vos cœurs afin que vous recherchiez la vérité vraie.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2018 à 22:29, par Ka En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Christian ou l’ex-RSP : Comme je dis souvent, avec vous autres qui oublient la douleur des familles des victimes et le passé, tous les prétextes sont bons pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires et reconnaître la vérité. On refuse de se remettre en cause, on trouve toujours des causes extérieures à nos malheurs, et, au moment venu, on se livre à des comparaisons et des amalgames douteux pour "arranger" la réalité. Je vais t’éclaircir ici ta mémoire a la mousseline : ‘’’Quand Thomas Sankara et ses compagnons ont été canardés sous les ordres de Gilbert Diendéré, Blaise Compaoré avait la fièvre. Quand Gilbert Diendéré chef de sécurité de la garde présidentiel a ordonné devant les familles de Henri Zongo et de Lingani de les fusillés pour un faux coup d’état monté de toutes pièces par lui et un avocat né pour trahir, Blaise Compaoré dormait. Alors cessons chaque fois de jeter la pierre à Blaise Compaoré, car, il avait un mauvais conseiller criminel nommé Gilbert Diendéré qui pouvait même le tuer le 31 Octobre 2014 pour le pouvoir.

    Le 16 septembre 2015 Dieu en avait assez de ce criminel, et ton protégé Gilbert Diendéré a été pris la main dans le sac, est-ce bien normal qu’on ait réfléchi aussi longtemps pour le condamner ? Lui qui est pris en flagrant délit d’un coup d’état minable qui a coûté encore des vies comme il avait l’habitude de le faire. Prie Dieu que le Burkina du régime Kaboré a tourné la page des jugements expéditifs suivant des fusillades à la sauvette du système Gilbert Diendéré, car, n’importe qui d’autre aurait été condamner dès son arrestation à la prison a vie ou fusillé si Gilbert et Compaoré étaient encore au pouvoir.

    Christian si tu me lis souvent, et en analysant psychologiquement mes critiques fondées sur mes vécus et ma vérité qui vont à toutes et a tous, soient les bons ou les mauvais, tu sauras que je ne suis pas contre Gilbert Diendéré ni qui que ça soit, mais contre l’impunité et l’injustice dans notre pays dont le peuple paye très chère. Rien que de voir durant ces 30 dernières années, quand on pense ce que ces éléments du RSP, les fillettes de Blaise Compaoré formées par Diendéré Gilbert ont fait dans ce pays sur la base des crimes gratuits, des mensonges et paradigmes foncièrement imaginaires pour des intérêts d’une famille, la seule conclusion qui s’impose, est que tout ce qui arrive maintenant à Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé n’est que la récolte naturelle de leurs semences durant les 27 ans d’un régime sanguinaire pour le pouvoir sans partage.

    Christian relit toutes tes interventions dans cette affaire dont Diendéré est pris les mains dans le sac, le peuple et les internautes n’ont pas la haine contre qui que ça soit, mais contre l’injustice, l’impunité, et les crimes gratuits dont Gilbert Diendéré est à l’origine avec ses éléments. Et si tu veux ouvrir les yeux en tant qu’intellectuel averti comme je le vois dans tes écrits, le constat est claire, ‘’’Gilbert et ses complices ont pris la fâcheuse habitude depuis qu’ils étaient au pouvoir de violer le droit et les valeurs fondamentales de la société Burkinabè connu par toutes et tous. Cette situation a conduit à la banalisation du mal, à la déresponsabilisation, à la criminalité politique, à l’impunité et la déliquescence des mœurs. Alors que tu aboie à mourir pour dire que le peuple est haineux contre ton mentor ne sert a rien : Car, même les enfants qui étaient des simples élèves le 15 Décembre 1998, qui sont sorti par milliers pour dire non à l’impunité pour Norbert Zongo, et aujourd’hui sur le forum continuent de dire non, surtout a ton général en carton, ce n’est pas de la haine, mais que la justice soit dite pour celui qui prenait le peuple Burkinabé pour ses moutons de sacrifice. Ma vérité rougit les yeux, mais ne les crèvent pas. Attention aux AVC et aux crises cardiaque en me lisant partisan Christian.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2018 à 12:26, par Truth En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Post N°24, Mr Christian,
    Si vs étiez devant moi, j,allais vs serrer dans mes bras. Vs êtes dôté d,un bn esprit de discernement. Suis fier d,appartenir à une même Nation q vs.
    Q ceux qui ont des oreilles entendent !!
    Q l,Eternel continue à vs éclairer ainsi.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2018 à 15:32, par Dedegueba Sanon En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Golf, a fini par me décevoir lors de ce procès. Au début du procès, lorsqu’il avait dit qu’il assumait le putsch, j’avais dit que ça " c’est être garçon ".
    Mais le développement qui a suivi, qui dit qu’il n’a ni commandité ni exécuté ce putsch, j’ai dit holà, si Blaise avait pareil posture, lorsque ses hommes sont allés massacrer Tom Sank et ses camarades, qu’aurait-il pensé de Blaise ?
    Ou on fait le " Garçon " ou on fait la " poule mouillée ".Mêmes des sous officiers ont refusé de faire les " indics" au tribunal. Mais Golf lui inelegamment après avoir orienté les esprits sur ses soldats récalcitrants, veut maintenant coûte que coûte mouiller la hiérarchie militaire, et donc nous éloigner du fond du problème. Pourquoi ne cite t’il pas de noms ? Pourquoi refuse t’il d’évoquer les complicités civiles internes comme externes ? La hiérarchie militaire a elle, juste tergiversé, mais et ceux qui frontalement ont rédigé une motion, ou ceux qui de l’extérieur ont envoyé des soutiens financiers ou peut-être des hommes, pourquoi il ne les incrimine t’il pas ? Ses avocats disent que c’est un procès en arrangement entre copains, j’ai envi de dire que c’est vice versa. Car autant les juges semblent protéger des gens, autant Golf aussi ne veut pas tout dire. Et nous les citoyens lamda nous disons que c’est entre eux, de toute façon la justice a toujours été celle des vainqueurs, Golf et ses amis l’ont appliqué sans état d’âmes, et en pire, hier à leurs adversaires, aujourd’hui c’est leur tour de subir.
    Golf de toute façon ne dira jamais toute la vérité, car il a des gens qu’il protégera sans doute jusqu’au bout, mais gagnons en temps en appelant à la barre le dernier général. Golf a déjà dit qu’il assumait, c’est suffisant ne lui permettons plus, de faire son show.

    Répondre à ce message

  • Le 16 décembre 2018 à 22:35, par Christian En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    A KA Internaute 25.
    Rassurez vous. Je suis loin d’être un RSP, je ne me suis jamais approché de ce Général même de 100 m. Je suis juste un Partisan de la justice juste pour mon pays que j’aime tant. C’est d’ailleurs pourquoi je refuse qu’on traite un officier de mon pays de carton. Mais s’il y a des preuves de ce que vous avancez,je serai le premier à demander sa condamnation. Mais prudence pour l’avenir de notre pays en cas de mauvaise justice. Surtout s’il y a des coupables qui courent dans nos rues. Que Dieu appaise ton cœur si tu as perdu un proche, prions ensemble pour le repos des âmes des victimes. Mais DIEU nous exaucera très vite si nous arrivons à pardonner, ses bras seront grand ouverts pour accueillir nos chers défunts. Qu’il en soit ainsi. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2018 à 13:29, par Ka En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Christian, avant de te répondre, comme je le fais avec nos intellectuels partisans qui se camouflent sur le Forum de Lefaso.net pour faire perturber la justice Burkinabé qui cherche sa crédibilité, j’ai lu et relu tes critiques et tes autos critiques depuis l’ouverture de ce procès théâtral que je suis attentivement à la salle des banquets.
    Et comme je le dis très souvent dans mes critiques fondées sur la vérité et de mes vécus : ‘’’Le malheur de notre pays vient de ce que nos intellectuels comme toi Christian, à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant se servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignent. Et je te dis ici que ce n’est pas la faute de Dieu, lui a déjà confessé que le peuple périt par manque de connaissance des causes.

    Dire que tu veux la vérité et la bonne justice en ayant devant toi Gilbert Diendéré pris en flagrant délit d’un coup d’état minable qui a causé la mort de nos enfants, et par derrière tu berne le monde en disant qu’il y a des coupables dans les rues, et que la vérité qu’on dit de Diendéré n’est que de la haine, tu n’es qu’un manipulateur comme lui qui ment comme il respire pour sauver sa peau.

    Je t’explique intellectuel manipulateur : ‘’’Tous les victimes liés à cet individu qui s’appelle Diendéré Gilbert sont ma famille, sa famille, ta famille, la famille de tout le peuple Burkinabé qui sont d’un même pays, et une seule famille. Ici je voudrai rendre hommage a son excellence Roch Kaboré pour sa parole donné, en disant, même si lui-même est mêlé que la justice fait son travail : Et il a eu le courage de dire à son peuple ceux-ci : ‘’’Le président Roch Marc Christian Kaboré a appelé à "rendre justice dans toutes les affaires sensibles", dont les dossiers de l’assassinat de Thomas Sankara, Norbert Zongo, du putsch manqué et de l’insurrection populaire, pour "aider le peuple à se réconcilier". Il a ajouté, "nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des cœurs et créer les conditions propices à la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale." Christian : Même si je fais partie des déçus de sa gouvernance a pas d’escargot, je loue ici sa parole donnée, car tout ce qui mine un pays comme le nôtre pour la solidarité nationale dans sa soudure pour une paix durable, c’est l’impunité et l’injustice. Et comme Vendredi dernier et ce matin a la salle des banquets, quand on voit un général de notre armée, se mettre a quitter les qualités d’un bon soldat qui sont la discipline, la sincérité, et mentir sur une simple provenance de l’argent pour sauver sa peau, je dis voilà pourquoi le Burkina en 30 ans a été trahi par des responsables dits mercenaires qu’il faut les enfermer pour toute une vie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2018 à 20:29, par Christian En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    A kA internaute 25.
    Désolé KA. J’avais commencé à te comprendre si tu m’a bien lu. Mais là franchement tu me déçois parce tu n’a rien compris de moi. Si tu m’avais mis avec assez d’attention, tu n’allais pas me revenir d cette façon. Je me rends compte que je me suis trompé sur ta personne, à travers ces derniers propos que tu l’adresses. J’en conclus que tu nourris vraiment de la haine et de la rancœur, à tel point que tu lis mal, comprends mal et analyse mal. Je suis déçu de toi. Prends on couteau et va égorger le général pour satisfaire ta vengeance. Personne ne devrait pouvoir t’arrêter, ni même les forces de l’ordre,si l’on tient compte de toute ton excitation à en finir avec le général. Bon courage à toi.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2018 à 22:32, par Ka En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    Christian : La seule solution de savoir qui est derrière un masque, il faut tout faire pour l’enlever a la personne qui le porte me disait mon grand-père. C’est que je viens de faire avec toi avec ma critique fondée sur la vérité qui t’a rougit les yeux.

    Soutenir Gilbert Diendéré n’est pas un crime, mais il faut le faire sans masque comme Lagui Adama, ELKABOR, caca, et tant d’autres. Ne pas soutenir un manipulateur comme Gilbert Diendéré n’est pas un crime, comme le font 98% des internautes de bonne foi qui lui disent la vérité y compris Ka dans les analyses de ce procès.

    Dieu nous a donné la vie qui est la seule chose la plus précieuses au monde, et ôter cette vie que Dieu a offert à un autre, est un sacrilège. Toi tu es habitué comme Diendéré a le faire, et je suis contre. Alors ne compte pas sur moi pour rentrer dans votre monde criminel, car j’aime sans détour celui qui m’a donné la vie qui est le Dieu tout puissant, et je n’ôterai jamais la vie de qui que ça soi. Avec Ka Gilbert Diendéré peut vivre sans crainte, et payer ses crimes derrière les barreaux.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2018 à 00:50, par Le Fair play citizen En réponse à : Quand le Général Diendéré se fâche : « Gardez-moi seul à la MACA, même si c’est pour 100 ans »

    La vérité vous rendra libre !! c’est écrit et de grâce que chacun dise la vérité ! Le Burkina sortira grandit car la vérité est source de réconciliation ! Dieu protège notre cher Faso

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : Suspension d’une semaine suite à une requête de la défense du Général Diendéré
Procès du putsch : « Pourquoi tant de haine à mon égard ? », se demande le Sergent-chef Roger Koussoubé
Procès du putsch : « Je vous remets ma vie de jeunesse, faites-en ce que vous voulez ! », lance le soldat Soulama
Procès du putsch du CND : ‘’Rambo’’ plaide coupable et demande pardon
Procès du putsch du CND : La « Zerboïte », nouvelle trouvaille de Me Idrissa Badini
Procès du putsch du CND : Un accusé victime de la « Zerboïde », selon son conseil
Procès du putsch du CND : « Aller conduire quelqu’un et cela devient 25 ans de prison ferme ? », s’interroge le Soldat Samuel Coulibaly
Procès du putsch du CND : Me Paul Kéré stoppé dans ses envolées lyriques
Procès du putsch de 2015 : Une avocate invite le tribunal à la clairvoyance
Procès du putsch du CND : Me Orokia Ouattara demande au tribunal de ne pas juger selon des « vraisemblances »
Procès du putsch du CND : Le Caporal Soumaila Guessongo demande à ne plus être condamné « sur ordre »
Procès du putsch du CND : Fatoumata Diawara demande la clémence du tribunal militaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés