Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • mardi 11 décembre 2018 à 23h00min
Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

Le continent européen est en proie aujourd’hui à des luttes sociales. Le pouvoir d’achat des populations a considérablement diminué. Elles font face à diverses taxes. Ces taxes ont contribué à étouffer les citoyens. Pour espérer d’avoir une amélioration de leurs conditions de vie, les populations n’hésitent pas à manifester. C’est le cas en ce moment en France avec les Gilets jaunes. Ces Français disent avoir marre de payer des impôts pour enrichir et entretenir des riches. Pourtant, Thomas Sankara, le leader de la Révolution burkinabè d’août 1983, les avait prévenus. Pour lui, ce sont ceux qui exploitent l’Afrique qui exploitent l’Europe.

« Il y a crise parce que les masses refusent que les richesses soient concentrées entre les mains de quelques individus ». C’est ce que disait Thomas Sankara le 29 juillet 1987 à Addis Abeba, en Ethiopie. Ce jour-là, le leader de la Révolution burkinabè justifiait pourquoi il y avait la crise de la dette à cette époque. Aujourd’hui, c’est comme si Thomas Sankara était un prophète. Trente ans plus tard, le discours du révolutionnaire est aujourd’hui une réalité. L’Europe est en crise. La France fait face à des revendications sociales. Les populations refusent justement de travailler pour rendre les riches plus riches.

Les citoyens se saignent pour se nourrir, se soigner et se vêtir. Et dans le peu qu’ils gagnent, l’Etat demande encore à ces pauvres personnes de donner près de 30% de leurs revenus. Or, dans le même temps, les grandes multinationales paient moins de 10% d’impôts.
Il revient à ceux que la misère frappe de travailler pour entretenir les oligarques. C’est ainsi le système capitalisme. L’Afrique est aussi pillée par les mêmes personnes. Donc les peuples africains et européens ont le même combat. Mais malheureusement, le message du jeune capitaine n’a pas été compris plus tôt.

Aujourd’hui, ils font face à la réalité. Seulement, aujourd’hui, de notre lecture, les Africains et les populations européennes n’ont plus les mêmes intérêts. En refusant de se sacrifier pour faire fonctionner leurs pays respectifs, ils obligent leurs gouvernants à chercher des sources de financement ailleurs.

Or, ils ont complètement oublié que l’Europe dispose de peu de richesses. Leur économie est supportée par l’Afrique. En France, Emmanuel Macron a consenti près de 8 à 10 milliards d’euros pour contenir les Gilets jaunes. Cela nous fait peur. L’on s’inquiète du fait que pour mobiliser cette bagatelle somme, l’Elysée soit obligé de réveiller la France-Afrique.

Pourtant, Emmanuel Macron, le président Français, s’était engagé à la supprimer. La France-Afrique, c’est quoi ? C’est tout simple. C’est la reprise des pillages des ressources naturelles africaines. Cela passe par la création de conflits. Les armes sont vendues à tous les belligérants. Ce sont les mêmes conseillers qui sont à leurs services.

Lorsque les armes sont stockées et qu’on a besoin de liquidité, c’est simple. On peut créer un conflit, armer une partie et contraindre ainsi l’Etat à se procurer des armes pour se défendre. Pour tout clore, on crée une force d’interposition pour mieux occuper le pays en question.

C’est dommage, mais l’on a peur que pour que l’Europe puisse se refaire, l’Afrique se saigne encore plus. Pourtant, elle a déjà subi. Elle a survécu à l’esclavage. Elle a peiné sous la colonisation. Elle a gémi pendant les guerres mondiales. Elle vivote dans cette période post-indépendance. L’Afrique a gouté à toutes les misères du monde. On croyait que c’était la fin avec Emmanuel Macron.

Mais ses compatriotes en ont décidé autrement. Mais cette lecture, tous les Africains la connaissent. Mais ils ne font pas d’effort pour rééquilibrer le rapport de forces. Finalement, il faut aussi accepter de se dire la vérité. Les dirigeants européens sont élus pour répondre aux besoins de leurs populations. C’est ce qu’ils font. L’Afrique n’a qu’à faire de même. Mais enfin, les Africains veulent-ils vraiment le bonheur ?

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2018 à 00:51, par Le rebell En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    L Afrique doit se reveiller
    nos aînés ont mené la lutte
    et nos faux dirigeants pensent à leur poche.
    quand es ce qu on va se réveiller ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 05:30, par Ginagnè En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Triste réalité.Si les africains refusent de grandir ils seront tjrs exploités

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 06:23, par Daril En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Rien de jupiterien ,il en a été ainsi de tout temps.Le monde a existé avant Tom Sank.
    Le truc c’est qu’il n y’a aucun système politique orienté pour le bonheur de tous.Meme Sankara ne fait pas l’unanimité. Il faut que chacun donne le meilleur de lui pour trouver sa voie , car l homme est un loup pour l homme.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 07:03, par HAKILIGNINI En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Merci pour la dernière phrase <>

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 07:13, par HENRI NOEL BOUDA En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Dimitri OUEDRAOGO, c’est toi le journaliste que je veux entendre et lire. Je suis fatigué d’écouter les reportages des manifestations et des danses, les séries de mensonges et de mots qui flattent. Il faut dire la vérité. L’Europe refuse le cycle normal des royaumes et empires. Quand on a atteint l’apogée, la suite logique c’est la décadence pour qu’une autre puissance prenne la relève. Les germes de ce processus sont créés par le système social humain lui- même. Et quand on s’y refuse, on jouera à toutes les manipulations pour retarder l’échéance, mais on ne changera pas la cours des choses : l’occident doit se le jouer à terre.

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 18:16, par SOME En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

      mon frere tu as bien compris la problematique actuelle a laquelle se trouve confrontée la civilisation occidentale et les manoeuvres
      je me permets de citer une partie de mon intervention
      "La civilisation europeenne est morte comme ce fut le cas pour la civilisation grecque, la civilisation romaine, la civilisation egyptienne etc. C’est un cycle de l’Histoire, eux les occidentaux qui ont eu la pretention de clamer « La fin de l’Histoire ». Mais l’Afrique n’a pas donné la preuve qu’elle est prete a assumer son role historique du retour vers les origines. Macron a augmenté ses taxes d’essence, deux jours apres Roch a augmenté les siens ! voila la realité !
      "L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère" Thomas SANKARA

      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 07:46, par ngoonga En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Mr DIMITRI
    Bonne analyse, mais vs savez quand l’âne veut térrasser son propriétaire il ne voit pas les oreilles. Je dis une fois encore les pillages de nos ressources matérielles et Humaines et les bombadement tout azimuts sur nos populations en orient et en afrique sous prétexte du droit international va se payer en monaie. DIEU est juste. Les anges vont se mêler à la population soit brûler, soit assassiner, soit conduire des vents , des tornade,etc sur ceux qui de façon injuste jettent des bombes sur les tombes des grands prophètes et sur les civils pour se donner le droit de venir reconstruire. Qui vs a dit de détruire à plus forte raison de reconstruire.Vs pensez que l’insécurité au Mali, au Niger et au Burkina est un fait du hasard ??? suivez mon regard. Commment quelqu’un qui n’ même pas 100000F CFA peut se procurer d’une arme dont la puissance de feu dépasse celle de l’ETAT. en plus à travers le renseignement ils donnent la position de nos FDS.
    NB:En 1985 lors de la malheureuse guerre, ses mêmes Hibous qui ont organisé cette guerre (entre des frères de même de sang ) avaient donner la position de nos soldats au Front ;mais grace à la stratégie de la hiérarchie militaire ns avons bloquer l’avancée des blindés sur Bobo. Quel gachis ???

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 08:06, par TEBLOS En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Parfaitement d’accord avec votre analyse. Un temps propice pour les africains à travers leurs dirigeants de réequilibrer les rapports avec la France en matière de partenariat gagnant gagnant, ou pour une réelle independance. Justement notre jeune capitaine était trop en avance sur ses paires, incompris et n’ayant pas de moyens de sa politique afin d’imposer ses idées est resté sur sa soif et ainsi contraint de se sacrifier pour ne pas vivre cette honte intellectuelle. Thomas reste vivant et le sera pour toujours à l’esprit des africains intègres. La lutte continue

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 08:18, par peacemaker En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Mon frère, je valide. A quand le réveil des africains ? Si nos dirigeants pouvaient laisser leurs intérêts égoïstes et penser au bonheur de leur peuple : Le continent le plus riche et en même temps le plus pauvre.
    On a tout ce qu’il faut pour ce développer. il nous manque juste la volonté

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 08:33, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Mr Ouedraogo merci pour cette analyse. Votre article est pertinent. Thom SANK est un grand visionnaire. Il reste un monument africain.

    LA VÉRITÉ TRIOMPHERA SUR LE MAL OU L’IMPUNITÉ(le mensonge) UN JOUR

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS (pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 08:42, par YAWOTO En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Comment on peut croire que Macron allait mettre fin à la France Afrique ? Je n’ai jamais cru et ne croirais jamais que par compassion ou je ne sais quelle considération l’impérialisme mettrait fin à son impérialisme. C’est cette naïveté et cette propension toute émotionnelle du nègre à la croyance qui fait qu’il est toujours dans la misère.C’est la connaissance qui fait avancer, pas la croyance !

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 09:01, par HUG En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Vous étiez en avance sur votre temps. Mais hélas c’est ton baramogo qui a mis fin à tes jours pour ces mêmes occidentaux. Si tu vivais j’étais persuadé que mon pays serais aujourd’hui un pays pauvre sorti de la misère comme les dragons de l’Asie car tu avais fait le développement autocentré ton cheval de bataille

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 09:16, par Ka En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Oui Dimitri ! Le visionnaire et l’idéologue Thomas Sankara savait bien ce qui se passerait durant le 21e siècle avec les impérialistes qui se croyaient à l’abri éternellement. Mais voilà que celui qui les mettait en garde sur leurs égoïsmes commencent à les ouvrir les yeux, dont d’autres essayent de pleurnicher en demandant pardon à son peuple averti. Oui en 1983 ils étaient quatre chefs historiques d’une révolution démocratique et de l’espoir motivés a dénoncer les inégalités et l’injustice à travers le monde : Les valets des impérialistes du continent Africains ont compris que l’idéologue Thomas Sankara était un poison pour leurs gouvernance aveugle à manipuler leurs propres peuple. C’est pourquoi en 1987 il ne restait que trois après l’élimination de la tête d’une révolution qui dérange : En 1989 il ne restait qu’un qui a enterrer la révolution d’espoir pour jouer le jeu macabre des valets des impérialistes. Oui si l’occident avait écouté Thomas Sankara qui leur demandait de laisser le pouvoir au peuple, aujourd’hui les gilets jaune n’accuseront personne que de s’en prendre à eux-même si ça ne va pas. Avant le 15 Octobre 1987, Thomas Sankara ne cessait de dire aux décideurs d’avoir le courage politique de rompre franchement avec ce qui a fait son temps, pour s’autoriser l’exploration d’autres voies susceptibles d’ouvrir un véritable dialogue entre le peuple : Qui était l’objectif de sa révolution inachevée. Et comme il terminait humblement ses discours, il dit ceux-ci : ’’Le passé n’est pas une maladie honteuse, mais il est préférable de soigner l’avenir.’’ S’il le dit très souvent, c’est qu’il sait lui-même qu’aucun dirigent dans ce bas monde n’est arrivé vierge a la politique. Merci Dimitri pour cette analyse pertinente.

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 18:51, par SOME En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

      Mon ami ka crois tu a ces larmes de crocodile ces fossoyeurs ? Oui sankara était un vrai poison pour eux a l’interieur comme a l’exterieur. Meme quand il a dit de laisser le pouvoir au peuple, meme les marxistes francais n’ont rien fait. Les dirigeants occidentaux ne pouvaient certainement ecouter ssankara. Il appartenait aux marxistes occidentaux de comprendre la lutte des classes et la solidarité de classe dans la luttes des classes. Ont-ils vraiment soutenu la revolution sous sankara ? J’ai été sidéré par l’ignorance des marxistes francais (jeunes comme politiques aguerris) concernant non seulement la revolution sous thomas sankara mais aussi sur la société africaine en genéral. Hallucinant pour des marxistes quant a leurs sources d’information et d’analyse ! Ne comprenaient-ils pas le moment historique ? N’ont-ils pas tiré des lecons des luttes par ci par là ?
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 09:25, par Pougala En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Où sont donc passés Amnesty International ? Tribunal Penal International (TPI) ? Cour Pénale Internationale (CPI) ?, Trasparency Internatioal ? toujours prêts à sommer les dirigeants africains, appelés "Dictateurs" lorsqu’ils tentent de mettre le même ordre avec les manifestants violents, comme Macron samedi dernier ?
    de Jean-Paul Paul

    Ils sont toujours là ponctuels à nous expliquer avec des gros dossiers comment l’armée nigériane ou l’armée camerounaise sont trop dures contre Boko Haram, qui pourtant, tue des enfants, des femmes, brûle des villages entiers au Cameroun et au Nigeria.

    En 2011, lorsque les libyens manifestaient avec les armes à Benghazi, le procureur de la Cour Pénale Internationale Morero Ocampo, avait fait un communiqué nous informant qu’il avait ouvert un fascicule contre Kadhafi sur la façon donc il ripostait aux Manifestants libyens et qu’à la fin de la Crise, s’il était encore vivant, il serait traduit à la Cour Penale Internationale pour avoir été trop dur avec les manifestants violents.

    7 ans sont passés, il y a une seule manière de nous prouver qu’ils ne sont pas racistes en tenant le Président Laurent Gbagbo de Cote d’Ivoire, en ouvrant là aussi un fascicule contre la France et de manacer Macron qu’il sera traduit à la CPI à la fin de la crise des Gilets Jaunes.

    J’attends aussi de voir le rapport de Amnesty International sur les procès expéditifs qui se font en France depuis un mois contre les manifestants des Gillets Jaunes qui n’utilisent ni Kalasnikov encore moins les chars d’assaut comme Boko Haram.

    J’attends de voir l’indignation de l’Union Européenne, qui menace à l’unanimité nos chefs d’Etat lorsqu’ils doivent utiliser la force republicaine pour gérer les situations de crise. Je suis imaptient de découvrir ce qu’elle dira, cette fois-ci à propos des condamnations arbitraires des Gilets Jaunes en France, impossible d’identifier et surtout de prouver leur implication réelle avec les casses,

    Où sont donc passés tous les spécialistes Pseudo experts de l’Afrique, Expert du Cameroun, Expert du Congo, etc. qui ont élu domicile sur les plateaux de télévision en France pour nous expliquer par exemple les crises au Cameroun, en disant que ce sont 36 ans au pouvoir d’un dictateur, qui ont généré Boko Harm ou la situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun. En suivant leur logique, quel lien y-a-t’il donc, entre les 18 mois au pouvoir du grand démocrate Emmanuel Macron et la crise des Gillets Jaunes en France ?

    QUELLE LECON POUR L’AFRIQUE ?

    Chacun est expert de ses propres problèmes. Vous ne pouvez pas habiter à Paris où vous payez les impôts et vous croire au Paradis, et en même temps, vous sentir à ce point experts des problèmes qui se passent ici au Cameroun, juste parce que vous envoyez tous les mois des Epsilons à votre grand-mère.

    Les africains qui vivent en Allemagne ont incarné l’arrogance de leur maître allemand, au point d’aller à Berlin manifester contre leur pays en Afrique, parce que selon eux, de Berlin ils pigent les problèmes des camerounais plus que les camerounais eux-mêmes.

    Imagninez un seul instant le degré d’arrogance que cela représenterait si j’allais à la télévision camerounaise expliquer ce qui se place en France en ce moment en me faisant appeler : EXPERT DE LA FRANCE. Ca veut dire que quoi ? que je connais plus que les français les problèmes que même Macron, avec tous les leviers d’information de l’Etat à sa disposition, n’arrive pas à anticiper ?

    CONCLUSION

    Lorsque vous êtes africains en France, ne vivez plus labas en "Hors Sol", vous vous rendrez finalement compte que les gens qui vivent sous 36 ans de la pseudo dictature camerounaise sont peut-être mieux que vous qui croyez vivre dans la démocratie éclairée de la France. Et que vous ferez mieux de mettre vous aussi, votre Gilet Jaune, non pas pour casser comme vos voisins et collègues français, mais au moins pour dénoncer le système mafieux des dirigeants français qui vous tient en esclavage en France et qui cristalise toutes les frustrations que vous portez en vous et que vous tentez d’utiliser pour salir notre pays, au lieu de remettre en question la grave erreur de votre choix d’expatriation.

    Dire un seul mot contre son pays africain, c’est seconder les racistes qui nous piétinent et ne nous voient que comme des sous-homme.

    Demandez-vous pourquoi les français ne descendent pas dans la rue à Abidjan, Douala ou Dakar pour exprimer leur solidatité aux Gilets Jaunes et vous aurez compris combien ces racistes vous voient ridicules à gesticuler et fanfaronner dans leurs rues avec des pancartes contre votre propre pays (africain), soit disant parce que vous avez en poche leur nationalité (européenne). Vous êtes juste idiots. Car en définitive, on n’a qu’un seul pays, celui de vos racines.

    Jean-Paul Pougala
    (Sardinard Content qui en redemande)

    Bafang le 12 Décembre 2018

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 10:06, par Un Burkinabê En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    C’est honteux que le Rwanda se soit inspiré de la gouvernance et idée de la Révolution Burkinabê et que nos pouvoirs (ODP/MT-CDP et MPP) s’en moquent. Monsieur le PF, prière revisitez les plans de developpement populaire du CNR et vous inspirez de ça. Si en 4 années l’Administration Sankara est unanimement reconnue comme celle qui a eu l’impact le plus significatif sur la nation burkinabê il n’ya pas de honte de s’en inspirer et même en copier. Vous avez le droit de copier du Sankara car un patrimoine national et la majorité de vos concitoyens à l’heure actuelle sont soit des "Enfants de Sankara" soit des "camarades de Sankara". On ne re-invente pas la roue !

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 10:12, par Inside En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Voici le type de phrase qui me tétanise « On croyait que c’était la fin avec Emmanuel Macron »
    Le problème des Africains est qu’ils croient en l’existence d’un messie. ÇA N’EXISTE PAS ! Et ÇA N’EXISTERA JAMAIS ...
    DIEU ne descendra pas sur terre travailler pour le compte d’un homme au détriment d’un autre.
    D’ailleurs Thomas le disait : « L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. » En Français facile : « L’esclave qui n’utilise pas son cerveau et ses muscles pour se libérer, mourra esclave »

    Le VRAI problème des Africains est qu’ils on délégués leur lutte à DIEU. En grande partie, Ils espèrent tous par les prières résoudre même les problème les plus simples à solutionner.
    Si DIEU avait la prétention de descendre résoudre le problème des humaines il ne les aurait pas doté d’autant de neurones dans le cerveau.
    Si les autres fabriquent des Armes/Avions/Chars, ils utilisent leurs matière grise et non des prières.
    Le jours où les Africains feront tourner leurs CERVEAUX, plus personne ne marchera sur l’Afrique.

    Dimitri OUEDRAOGO pour répondre à ta dernière phase :« Mais enfin, les Africains veulent-ils vraiment le bonheur ? » Je dirai que les Africains veulent le Bonheur GRATUITEMENT, SANS CONTRE PARTI ... Malheureusement ça n’hésite pas.
    Si tu vois une personne qui est dans le bonheur AUJOUR D’HUI, c’est qu’en général il (ou ses parents) à fait tourner son cerveau HIER. Pareillement si tu vois quelqu’un dans le gouffre aujourd’hui c’est qu’en général il a refusé de bien utiliser ses NEURONES hier.

    Le cerveau humain n’a pas de race, tout ce qu’invente les Occidentaux pour dominer l’Afrique n’est pas hors de porté des neurones des Africains. Le gros coup de pousse est qu’avec internet la plus part des secret de fabrication sont facilement accessible.
    IL EST DONC TEMPS POUR LES AFRICAINS DE NE PLUS ATTENDRE QUOI QUE CE SOIT DES AUTRES.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 19:04, par SOME En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

      oui le cerveau n’a pas de race ; la race ca n’existe meme pas ! c’est l’africain qui s’est laissé mettre cette idee en tete. Lisez Ivan van sertima "blacks in science" si on veut aborder cette question sous l’angle racialiste et vous serez edifiés. Combien d’africains le savent ?
      oui internet et la mondialisation sont une chance quand on y est preparé. Or l’afrique ne l’est pas et malheureusement nos dirigeants ne veulent pas laisser la generation appropriée et competente agir. La seule alternative c’est de les chasser tous et laisser la generation consciente et responsable travailler pour les africains. Tout ce qui sort de l’esprit humain est realisable, alors il faut oser inventer l’avenir . Je ne fais que paraphraser thomas sankara
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 10:45, par vraiment pertinent En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Très belle analyse. Cela fait vraiment peur. Où Macron va gagner l’argent pour tenir ses promesses ? Hier en écoutant les médias, je me suis dit que ce sont certainement les Colonies Françaises d’Afrique (CFA) qui vont payer de gré ou de force.
    Un conseil : c’est mieux de vous mettre au travail (productif) et d’être plus justes envers les citoyens français quelque soit leur classe sociale.
    Nous ici, on souffre déjà, nous ne pourrons pas supporter de voir que les ressources de nos pays enrichissent d’autres sans que cela ne nous profitent également. De même, on ne souhaite pas faire le déplacement par la mer sous prétexte que nous allons chercher un eldorado hypothétique ailleurs.
    Nous sommes prêts pour des relations de partenariats gagnants-gagnants, et non de colonisés à colonisateur.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 11:32, par Samson En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    M. Dimitri OUEDRAOGO
    Avant d’écrire un article, documentez-vous suffisamment au risque de paraitre ridicule. Ne donnez pas à SANKARA une prétention qu’il n’a jamais eue. Il n’a jamais eu la prétention de donner une leçon ni à l’Europe, ni à la France. SANKARA a fait sa révolution en Haute-Volta qu’il a baptisée par la suite Burkina Faso. Il a fait sa révolution pour le bien être de son peuple.
    SANKARA n’a jamais prétendu être un prophète. Il savait d’où il venait et ce qu’il voulait pour son peuple, c’est tout. SANKARA ne s’est pas fait tout seul, il a étudié l’histoire des autres peuples. Il a appris le français et s’était toujours exprimé en français. La crise du système capitaliste ne date pas du temps de SANKARA mais bien avant lui. Il a certainement lu Lénine, le père de la révolution bolchevick en Russie. Avant Lénine, il y a eu Karl Marx qui a lancé le fameux mot d’ordre « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! » qu’il a certainement lu aussi. Avant donc SANKARA, il y a eu des européens qui ont mobilisé leur peuple pour combattre cette crise du système capitaliste. SANKARA n’est donc pas un prophète et il n’a jamais eu la prétention de donner des leçons à qui que ce soit.
    Avant SANKARA, il y eu le RDA (Rassemblement Démocratique Africain) en 1946 qui s’est battu contre le colonialisme, puis la FEANF (Fédération des Etudiants d’Afrique Noire en France) qui s’est aussi battue contre le colonialisme et l’impérialisme des années 50 jusqu’aux années 70.
    Avant SANKARA, il y eu l’UGEV (Union Générale des Etudiants Voltaïques) de 1960 à nos jours (UGEB) qui combat le néocolonialisme et l’impérialisme depuis les années 60, qui dénonce depuis longtemps donc la « Françafrique ». SANKARA, alors jeune sous-officier stagiaire en France dans les années 70 a eu l’occasion de participer à des assemblées générales de sous-sections de l’UGEV.
    Pour conclure, mon cher Dimitri OUEDRAOGO, SANKARA s’est beaucoup inspiré de l’histoire des peuples du monde, surtout européens, des luttes des pionniers africains pour bâtir sa révolution. SANKARA n’était pas un prophète. Il a été un homme ordinaire, simple et proche des gens.

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 19:22, par SOME En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

      oui sankara n’a jamais pretendu etre prophete pour personne. Il a dit clairement Nous sommes heriters de toutes les revolutions et que la revolution democratique et populaire provient de l’histoire du pays. Si sankara a suivi sa formation au sein du syndicalisme estudiantin feanf ugev etc et avec l’histoire des luttes africaines et mondiales (anciennes comme contemporaines),il est bien dommage que certains de ces camarades de luttes soient ses assassins depuis le hibou du RDA en cote d’ivoire jusqu’aux militants du l’UGEV qui se sont enfermés dans des visions idiotes et dogmatiques du marxisme. L’UGEV a manqué un tournant historique au temps de la revolution. On sait pourquoi et on voit comment ils ont evolué !

      Si sankara n’a rien inventé, les marxistes occidentaux n’ont rien inventé. Le communisme est un concept et une philosophie de vie africaine. et comme toujours il faut que que les occidentaux viennent la voler pour aller l’accomoder a leur sauce et reviennent nous la revendre pour que nous on l’applique sans la moindre reflexion. N’est ce pas de l’esclavage ? Avant Marx il y a eu les africains
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2018 à 16:33, par biogo En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

      Nul ne dit que Sankara est prophète. La roue on ne l’invente pas une seconde fois ; il faut savoir l’adapté à son engin. Sankara s’inspiré de ces GRANDS HOMMES pour orienter son peuple vers la sorti du tunnel.

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 11:46, par Alexio En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Macron n est rien que un petit pignon de la dame. Megttez le parcours professionelle de Macron.

    Vous allez constater qu il etait un lakai de la Finance internationale via la banque des Rotschild, une famille puissante qui controlle a present les sentrales banques de ce mondes.

    Meme des ameriques. C est cette famille sioniste et ses acolytes comme Rockfeller et les organisation lugubres FMI, Le Bilderberg-gruppe qui vont les guerres pour dominer le monde.

    Ces voleurs des peuples deposent leur argent dans malacquis dans les paradis fiscaux pour eviter le contrat sosial qu ils avaient signes les pays hotes pour leurs entreprises.

    Par le biais de la corruption de nos apatrides corrompus qui ont des garantis pour leurs familles de generations en generations par cette mafia internationale.

    La Franc-maconnerie en Afrique et son agenda cache fait la cours a nos cadres en leur promettant le paradis terrestre et leur famille.

    C est le rallongement de la colonisation et la mains mise sur cette matire grise des nations pour leurs besoins surnoies.

    Avec leur omnipotentile garcon de course Henry Kissinger le criminel illumanati dans les coulisses toujours.

    Le role du CFA dans la promotion de l economie francaise est une escroquerie sans semblable dans ce monde. et memes les pays colonises par l Angleterre ont ete deliber monetairement pour gerer leur economie sans l intervention de la ancien colonisateur.

    C est pas le cas avec les pays francophones qui sont sous controlle et en son sein de son conseil d adminstration des francais.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 12:05, par YAWOTO En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    TOTALEMENT D’ACCORD AVEC INSIDE !!! Même la religion a servi à asservir l’africain, aucune religion dite révélée n’a été apportée aux africains par la conviction, toutes l’ont été par la force, et on refuse de réfléchir et de voir la réalité en face. On prie pendant que ceux qui ont apporté ces religions travaillent et après on tend une main misérable vers eux pour demander à manger ! Au lieu de construire des barrages, on demande à Dieu de faire tomber la pluie abondamment. Et après ? Vive la bombance et la paresse parce que la saison a été bonne !

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 12:34, par Hussein En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    D’accord avec vous. Mais faut il pleurer ? Non ! Si les africains détestent leur frères, nuisent à leurs frères qui luttent avec tous les maux partout dans l’espoir de pouvoir contribuer de manière substantielle à faire sortir Mère Afrique du gouffre et de l’assujettissement un jour. Il faut un changement radical de mentalité, de caractère, de comportement, de l’amour pour soi-même et pour le prochain, de l’amour pour la patrie africaine, de la volonté de constuire un Nation Africaine souveraine et progressiste (Aspirant surtout de pouvoir aussi atteindre par missiles tous les points de la surface terrestre avec des nouvelles formes de technologie), sinon on court le risque énorme d’être contraint à abandonner de nouveau les ressources africaines aux blancs. Les francais ont bien vécu du pillage de l’Afrique : du pétrole volé, transformé dans leur raffineries, et vendu à vil prix ; l’uranium pour construire une cinquantaine de centrales nucléaires et avoir du courant électrique à vil prix ; beaucoup de métaux, etc... Dans le monde actuel où on ne respecte plus les accords et conventions internationaux, c’est la loi du plus fort qui régit. Si les africains, après avoir subi tous les maux possibles sous le ciel, restent endormis dans la torpeur, c’est qu’ils sont peut-être maudits par leur Créateur, car Dieu aime ceux qui travaillent et se battent pour une existence meilleure, ceux qui aspirent à atteindre un niveau spirituel éclairci. L’époque de la domination des peuples du monde par l’homme blanc qui a commencé en 1492 avec la découverte des amériques tire vers sa fin, nous sommes tous d’accord là-dessus. Que pourrons faire les Africains, les Noirs en général de cette Situation ? Si elle est bien gérée, je reste persuadé que l’Afrique sera le continent des grands enjeux futurs, ce dont nous devons tous prendre conscience !

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 13:46, par KONE En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Depuis les trente dernières années nous assistons à une mondialisations sans cesse croissante engendrant un environnement macroéconomique méso et micro économique ultra compétitif justifiant la complexité des marchés autres fois accessibles facilement aux entreprises européennes occidentale et américaines du fait de leur compétitivité et la productivité et avantage concurrentiel qui se réduit
    Maintenant aujourd’hui avec la mondialisation des échanges l’internationalisation des finances et des technologie de la communication et de l’information les mutation du droits des hommes des travailleurs ont contribuer endorment a effondrer petit a petit le pouvoir d’achat de la classe moyenne occidentale et américaine du fait de l’introduction des produits et services venants des pays émergents tels que la chine le japon l’inde et le brésil des pays asiatiques et africains , notre positionnement sur les marchés mondiaux s’est nettement abaisser en terme de compétitivité
    Les clients actuels du village planétaire du fait du dumping social dumping économique et écologique de la migration et de l’uniformité des droits de la main d’œuvre assez moins chère rendant les produits et services venant de ces pays émergents très compétitifs en terme de cout revient économiquement réduit et favorisant même la classe moyenne européenne et occidentale en général fait que la balance commerciale des pays occidentaux et américains autrefois excédentaire commence a rencontrer u fil des ans depuis les trente dernières années de sérieuses difficultés liés a des déficits de plus en plus structurels ce qui entraine inéluctablement la diminution du pouvoir d’achat parce que les entreprises francaises européennes et américaines ne peuvent plus offrir le même niveau de salaire a leur employés au risque de fermer totalement ou de payer plus bas des salaires qui n’arrive pas a boucler les fins du mois et ce qui justifient la colère et la tentions des gilets jaunes qui du reste réclament une justice une révision de la distribution des fruits de la croissance du pays compte tenu de la réduction de la competitivité cout de ses pays occidentaux autres fois habitués a de meilleurs conditions de vie c’est normal qu’il se plaignent mais hélas il appartient de sensibiliser les populations la classe moyenne sur les récentes mutations qu’on connue notre environnement économique mondial et de leur montrer comment la bataille de la compétitivité et de la productivité de la recherche d’avantages concurrentiels durables et défendables pendant longtemps reste la seule porte de sortie de la crise . chere compatriote cher amis cher combattant d’un progrès social véritable voici les défis auxquels nous sommes confrontés pour assurer notre mieux être et l’avenir de nos enfants
    Il conviendra de travailler d’avantage pour assurer notre compétitivité au plan mondial mais il sera difficile pour nous de nous habituer aux salaires trois fois ou cinq fois moins chers que les cadres asiatique indiens et africains perçoivent pour produire des produits et des services de même qualité ou de qualité supérieur que les produits made in France et Europe Amérique or le client y compris les occidentaux sont regardant dans leur comportement d’achat sur trois critères essentiels et caractéristiques du produit ils veulent tous et toutes dans le monde des produits de qualité mais paradoxalement a des couts de revient économique ment moins cher et des produits rapidement accessibles et disponibles
    Au regrad de cette demande et comportement d’achat du client mondial de nombreuses entreprise françaises européenne et occidentale sont entrain de perdre leur avantage concurrentiels au profits des entreprises asiatique et africaines qui améliorent aujourd’hui leur positionnement économique leur niveau de vie leur pouvoir d’achat du fait des entrées de devises nouvelles dans leur économie vvenant de l’Europe et Amérique ce qui justifie tout le problème de la politique Amérique d’abord de Donald trump ce qui a justifier son arrivé au pouvoir en terme de populiste mais qui fait l’affaire pour le moment des l classe moyenne et c’est qui a entrainer des problèmes a Angela Merkel de l Allemagne et du brexit en Angleterre et des autres pays occidentaux il faut qu’ils changent tous de paradigmes de gouvernance et de répartition des fruits de la croissance et surtout redoubler d’efforts dans la recherche de la compétitivité couts des produits a travers la délocalisation sinon le phénomène ne fait que commencer s’il n y a pas de reaction le pire setra devant pas aujourd’hui les choses deviennent plus en plus difficile avec la mondialisation qui entraine un nivellement des nouveaux de vie avec le monde des pouvoirs d’achats dans le monde
    Je propose a macron de faire comprendre cela mais de prendre des decisions visant a réduire les charges de la classe moyenne même au détriment des classe privilegié s
    Par exemple on dit que les charges en Allemagne représente 42 pour cent alors que celle prelevé en France plus de 56 our cent du salaire il faut revoir cela

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 13:58, par A qui la faute ? En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Concrêtement en 2018, qu’est ce que la France vole au Burkina-Faso pour l’empêcher de se développer. La pire chose c’est faire croire aux gens que la source de leur problème est ailleurs (donc impossible à résoudre). Notre vrai problème c’est la paresse qui fait que nous sommes des simples consommateurs et le manque de patriotisme. Vous pouvez observer les Français se chamailler mais à la fin il y a un certain progrès qui est le petit résultat de cette lutte. Au Burkina on n’hésite pas à tuer, à voler pour enfants et petits enfants. Quand on saura fabriquer un écrou ou le moindre vaccin de nos propres maladies, on commencera à parler. Regardez la Corée du Sud, le Vietman (que nous sommes fiers d’avoir aider à oprimer). Ils sont plus loin que toute l’Afrique de l’Ouest réunie, et pourtant on était au même niveau il y a 50 ans.

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2018 à 19:42, par SOME En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

      mon frere ton analyse peut paraitre seduisante mais en fait tu es passé a coté du fond du probleme. Toute situation et probleme n’analyse a partir de la situation contexte or tu l’evacues allègrement de ton analyse. Corée vietnam japon etc n’ont connu la meme hsitoire que l’afrique. Accuser les africains d’avoir aider contre les colonisés est une analyse trop superficielle. Et ce faisant tu adoptes la pire des demarches a faire croire que la faute est ailleurs. Non la faute se trouve bel et bien dans cette rencontre entre occident et afrique. Mais cet occident a su creer des valets locaux ca c’est une realité jusque aujourd’hui. L’exemple parfait a été blaise compaoré pour ne citer qu’un exemple. Or ils sont a foison en afrique et pour cause !!!
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 14:14, par Zie En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Thom Sank etait un grand visionnaire, que l´Afrique ait jamais eu, qui etai plusieurs années en avant sur son temps, citons : l´egalité des femmes, rechauffement climatique, education et santé pour tous et j´en passe ! Mes freres africains doivent voir et revoir les ideaux de Thom Sank, Merci

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 16:40, par Oscar En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    C’est une analyse pertinente à point de vue. Qui va payer pour cette crise en France et des pays occidentaux d’une manière générale ? L’Afrique bien sur. Et sur ce, le père de la revlution avait parfaitement raison, c’est un prophète. Depuis Sarkozy, Hollande aucun president n’a pu tenir plus d’un mandat. Et maintenant Macron entrain d’etre chassé en plein mandat. Tout ces signaux sont des indicateurs du declin d’un systeme, le capitalisme.il nous appartient africains de savoir tirer notre maron du feu face l’affaiblissement de l’Etat francais. Sinon, nous allons toujours travailler a payer le luxe pour d’autres societes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 17:33, par Oscar En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    C’est une analyse pertinente à point de vue. Qui va payer pour cette crise en France et des pays occidentaux d’une manière générale ? L’Afrique bien sur. Et sur ce, le père de la revlution avait parfaitement raison, c’est un prophète. Depuis Sarkozy, Hollande aucun president n’a pu tenir plus d’un mandat. Et maintenant Macron entrain d’etre chassé en plein mandat. Tout ces signaux sont des indicateurs du declin d’un systeme, le capitalisme.il nous appartient africains de savoir tirer notre maron du feu face l’affaiblissement de l’Etat francais. Sinon, nous allons toujours travailler a payer le luxe pour d’autres societes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 17:34, par Oscar En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    C’est une analyse pertinente à point de vue. Qui va payer pour cette crise en France et des pays occidentaux d’une manière générale ? L’Afrique bien sur. Et sur ce, le père de la revlution avait parfaitement raison, c’est un prophète. Depuis Sarkozy, Hollande aucun president n’a pu tenir plus d’un mandat. Et maintenant Macron entrain d’etre chassé en plein mandat. Tout ces signaux sont des indicateurs du declin d’un systeme, le capitalisme.il nous appartient africains de savoir tirer notre maron du feu face l’affaiblissement de l’Etat francais. Sinon, nous allons toujours travailler a payer le luxe pour d’autres societes.

    Répondre à ce message

  • Le 12 décembre 2018 à 18:01, par SOME En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Je me dois de feliciter les efforts d’analyse du journaliste Dimitri ouedraogo et dire ici ma fierté de savoir qu’il existe encore de nos jours dans ce Burkina des gens de la plume (ou du clavier) qui n’ont pas tout echangé contre les postes, les fesses et les bouteilles. Mr Dimitri vous faites une belle lecon de professionnalisme a tous ces collegues qui se pavanent par ci par là et ne pensent qu’a leurs cachets et aux missions de compromissions politiques et de prostitution. Bref ! C’est vous le vrai journaliste : ce n’est pas attaquer ni laudafier, c’est savoir regarder les evenements et les analyser avec objectivité. C’est ce que vous faites. FELICITATIONS !

    Merci M le journaliste de chercher a mettre en relation les luttes des peuples, independamment du pays et de l’epoque. Ton analyse montre non seulement la justesse mais aussi la perennité du combat que mena la revolution sous la conduite de thomas sankara. Sankara n’était en rien un prophete et il a toujours dit qu’il n’était pas au dessus des autres. Il est tout simplement un simple humain (je signale la tautologie !) qui aimait son peuple et l’etre humain tout court. Il était realiste et connaissait l’etre humain et le monde dans lequel il vivait.

    Croire que Macron allait mettre fin a la francafrique, il n’y a que les africains pour croire a ces inepties comme ils ont cru aux inepties d’une soi disant Tonton (sic) arrivé au pouvoir en 1981 et tout comme ils croyaient aux elucubrations d’un certain chanteur qui crie « America, America ! break the neck of the apartheid ! ». Qu’est-ce qu’on peut rester naif ! La suite on le sait tous ! Ou est sankara ? ou est la revolution ? Ou en serait encore l’apartheid n’eut été l’intervention cubaine ?

    On nous dit que Sankara était un dictateur autocrate qui devoyait la revolution et nous aussi nous avions soutenu ces idees et avons contribué a isoler sankara. Aujourd’hui la bataille du franc CFA porté par Kemi Seba ca ne vous rappelle rien ? Le soutenons nous ? Et le jour qu’il sera eliminé nous allons le porter au pinacle, en heros, digne fils de l’afrique !!! et l’exploitation continuera !

    Bref il n’y a que les africains pour s’accrocher aux jupons de la France et croire que la france les emancipera. Cherchez a savoir d’où vient Macron, pourquoi « ils » l’ont imposé là à ce poste au grand dam de Hollande qui voulait se representer malgré tout, mais n’a pas eu le choix que de se retirer pour laisser la place a Macron. Posez vous la question pourquoi un Francois Fillon a été pulverisé en plein vol malgré qu’il a tout fait pour montrer sa bonne foi…

    Si la France devait emanciper les africains, pourquoi ne l’a-t-elle fait depuis la colonisation ? Bien au contraire la France est le pays colonisateur qui a maintenu au mieux la neocolonisation en tant que systeme d’etat reconnu et assumé : c’est la France afrique avec comme piece maitresse Total et Bolloré et les divers conseillers techniques transformés en assassins techniques (lisez John Perkins "Les confessions d’un assassin financier"). Les dirigeants francais ne le cachent plus : ecoutez Jacques Chirac qui a tout de meme une fibre speciale pour l’afrique.

    Sankara a dit clairement "Ceux qui veulent exploiter l’Afrique sont les mêmes qui exploitent l’Europe !" Ceci sonne comme un dementi cinglant à ceux de mauvaise foi manifeste qui ont tenté de faire passer thomas sankara pour un anti europeen (sous un angle de racisme) . Ceci est une raclée aux idéologues bornés de mauvaise foi manifeste qui ont tenté de faire passer sankara pour un nationaliste assoiffé de pouvoir : sankara est un internationaliste qui se situe dans la lutte des classes dans un système dominé et commandé par le capital au benefice du capital (le capitalisme). N’en deplaise a quelques bornés qui ne savent pas detacher leurs yeux de ce qu’ils lisent de Marx, Engels, Lenine, Mao, et je sais quoi encore.

    Ainsi est fait le système capitaliste. Marx lui meme a dit que le capitaliste te vendra meme la corde qu’il utilisera pour te pendre avec. Aujourdh’ui ce meme peuple francais (disons europeen) decouvre ce que c’est le capitalisme, ce capitalisme que les africains eux ont toujours subi depuis des siecles à la rencontre des deux cultures. Ces travailleurs ou proletaires europeens avaient-ils soutenu la lutte des autres peuples en tant que lutte de classes ? Non ! parce que leur aisance et leur bonheur (materiels) dependaient de la misere des africains et ils se donnaient bonne conscience dans l’aide soi disant humanitaire etc qui ne servaient a continuer a garantir leur survie.

    les marxistes n’ont jamais eu cette idee de lutte des classes dans sa dimension internationaliste « Proletaires de tous les pays unissez vous ». C’est le BA BA du marxisme qu’ils n’ont meme pas integré. Seul Cuba a eu cette comprehension internationaliste vis-à-vis de l’afrique.

    Aujourd’hui la mondialisation avec la chute du mur, cet evenement hautement historique que les africains ont choisi d’ignorer (a leur grand depens), ne fait que montrer que le roi était pauvre et nu. Sans l’afrique les occidentaux ne sont rien, encore pire la France. « Aujourd’hui, ils font face à la réalité. Seulement, aujourd’hui, de notre lecture, les Africains et les populations européennes n’ont plus les mêmes intérêts. » oui tu as bien raison. Aujourd’hui tout ce que Marx a dit est en train de se realiser, mais il n’y a plus de marxistes. Y en a –t-il jamais eu ? Les gilets jaunes se battent mais où sont les marxistes ? Au burkina le peuple insurgé s’est battu, mais où etaient les sankaristes ? et ce quand bien meme le peuple criait Sankara, Sankara ? Ou sont aujourd’hui ces sankaristes là ?

    « Elle a peiné sous la colonisation. Elle a gémi pendant les guerres mondiales. Elle vivote dans cette période post-indépendance. L’Afrique a gouté à toutes les misères du monde. » et l’afrique n’a survecu (d’autres peuples ont été exterminés) que grace…. A LA FEMME AFRICAINE. La vraie femme africaine ! celle de nos villages et de nos valeurs africaines. Effectivement l’afrique a survecu a tout ca, mais aujourd’hui je ne suis pas convaincu qu’elle survivra à cette derniere offensive d’un plan international contre l’afrique.

    Mais je vous dis une chose : attention l’afrique a entamé sa derniere phase d’autodestruction de l’interieur. De par les africains eux-mêmes avec trois munitions de taille et tres insidieuses : 1- la question du genre et la destruction de la mentalité de la femme africaine ; 2- la destructuration de la société (la culture sociale) qui s’ensuit et 3- parachevée par la course a l’argent et au consumerisme idiot par tous les moyens malhonnetes possibles (la destruction de toute moralité)

    On croyait que c’était la fin avec Emmanuel Macron. quelle naiveté de croire … macron est dans l’action concrete ! et il connait ses interets et sa situation de fin de civilisation.
    La civilisation europeenne est morte comme ce fut le cas pour la civilisation grecque, la civilisation romaine, la civilisation egyptienne etc. C’est un cycle de l’Histoire, eux les occidentaux qui ont eu la pretention de clamer « La fin de l’Histoire ». Mais l’Afrique n’a pas donné la preuve qu’elle est prete a assumer son role historique du retour vers les origines. Macron a augmenté ses taxes d’essence, deux jours apres Roch a augmenté les siens ! voila la realité !
    "L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère" Thomas SANKARA
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2018 à 10:26, par Ka En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Merci mon ami SOME d’apporter des informations complètes aux internautes qui ont vécus ou n’ont pas vécu la révolution démocratique et populaire inachevée de l’idéologue et visionnaire Thomas Sankara.

    Tout ce que cette révolution et son père Thomas Sankara voulait dire aux décideurs de ce monde de 1983 à 1987, c’était tout simplement que ces décideurs se rangent résolument aux côtés de leurs peuples qui luttent nuit et jour pour la conquête de ses droits naturels. Et si ces décideurs avaient écouté Thomas Sankara, en faisant suivre la génération suivante, ces décideurs d’hier allaient être portés par cette horde d’internautes dont toi SOME essaye de convaincre, par la voie réservée aux chevaliers de la liberté et aux hommes de progrès. Malheureux ces décideurs, surtout de notre continent, voyant qu’avec ce qu’avance Thomas Sankara leur ventre sera percé, ils se sont constitué en valets et des simples boys des impérialistes pour détruire tout l’espoir d’un continent qui était le visionnaire Thomas Sankara.

    Dimitri Ouédraogo a bien fait de soulever le problème, surtout que la pertinence des gilets jaune avec sa répression sur un président qui ne sait plus quoi faire et qui plie, est exactement ce que Thomas disait face à face au président le feu François Mitterrand : ‘’’’L’histoire nous enseigne que partout où la France a refuser la liberté des autres, la répression et les armes l’ont arrachée.’’’ Et ce que disait Thomas Sankara a François Mitterrand se répète aujourd’hui avec un peuple qui en a assez de la manipulation depuis la nuit des temps par des décideurs qui se croient des dieux sur terre.

    Oui mon ami SOME, comme toi je lis attentivement tous les intervenants sur cette analyse enrichissante et pertinente : c’est pourquoi je cautionne entièrement les 80% des intervenants. Et ceux qui n’ont pas compris la révolution inachevée de Thomas Sankara, je ne leur en veux pas. Mais ce que je peux dire à ces personnes, c’est que les révolutions qui surviennent de par le monde ne se ressemblent : Chaque révolution apporte son originalité qui la distingue des autres. Ayant vécu celle de 1983, elle n’a pas échappé a la constatation, mais elle a tenu compte des particularités de notre pays de son degré de développement et d’assujettissement du système capitaliste impérialiste mondial de l’époque. Et pour s’adapter, Thomas Sankara a imaginé une révolution qui présente un double caractère, ‘’elle était une révolution démocratique et populaire. Elle avait pour tâche primordiale la liquidation de la domination et de l’exploitation impérialistes, l’épuration de la campagne de toutes les entraves sociales, et qui découle son caractère démocratique.’’ C’est par la voie de cette révolution pas comme les autres que Thomas Sankara pouvait librement avertir a ses paires décideurs, qu’en faisant comme ils le fond, l’avenir ne sera pas rose.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2018 à 11:25, par att En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Pour une fois DIEU nous a envoyé un visionnaire, ses propres frères l ont livré,l ont tué.Sankara était portaire de message.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2018 à 11:49, par espoir 99 En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Une belle analyse. Elle touche la plaie qui fait gémir la vérité. En fait, le Burkina Faso et l’Afrique toute entière et au delà le monde entier a raté le tournant de l’histoire avec la mort de Thomas Sankara qui était tout simplement le "prophète politique". En effet, rappelons nous de certains moreaux de son discours à l’ONU et de celui d’Adidis Abéba. Et noter que ce sont ces deux discours qui ont précipité sa mort tellement ils ont secouer les consciences des vautours épris de mondicités monétaires et financières, des monstres pour tout dire. Que l’on veuille ou pas pour ouvrir la porte du salut de l’Afrique, il faut recourir aux révolutions, pardon, aux pratiques révolutionnaires, inspirées de notre cher et inoubliable Thom SANK, le PF.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2018 à 13:25, par Ouédraogo Farrouk En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Si nos alliés sont la cause de notre perte alors
    que nous sommes incapables de répondre l’amitié n’a pas de sens

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier à 17:09, par la force révolutionnaire En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    c’est bien une triste réalité mais nous devons nous arrêter de nous pleurnicher car ni les européens ni leurs dirigeants encore pire nos dirigeants ne peuvent nous sortir de cet enfer.
    comme THOM SANK le disait.<< seule la lutte libère>> au prix de mille sacrifices nous devons rejeter définitivement toute forme d’exploitation et de domination provenant de qui que ce soit.VOYONS comment les gilets jaunes se sont organisés, se sont battus pour faire reculer leur dirigeant. nous devrons faire mieux pour arrêter le pillage des ressources de l’Afrique,.
    nous devrons unir nos forces pour faire face toute forme de violence d’où qu’elle vienne.
    organisons nous dès maintenant,

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 15:14, par Le réaliste En réponse à : Crises sociales en Europe : Et pourtant Thomas Sankara avait mis en garde les populations occidentales

    Très beau article venant d’un auteur "REALISTE". Que les jeunes générations s’en inspirent et sachent que ces mêmes occidentaux ont utilisé nos frères africains (Houphouët BOIGNY, Moussa TRAORE, etc...) et pire encore Burkinabè (Blaise COMPAORE et ses vautours militaires et civils) pour tuer Thomas SANKARA qui, malgré mort, vit mieux qu’eux aux yeux du monde entier.
    Félicitations à ce journaliste qui a vraiment investigué pour produire cet article très riche pour les générations n’ayant pas connu SANKARA et la postérité. Enfin, il ne faut jamais qu’avec l’arrivée d’un tel Français ou tel autre au pouvoir dans ce pays, notre misère prendra fin ; les Africains veulent le bonheur, mais ce sont des Africains qui empêchent les Africains d’avoir le moment et c’est pourquoi les Africains n’ont toujours pas le bonheur. Ce bonheur tant attendu viendra quand ???????????????

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
Togo : Les élections locales fixées au 30 juin
ONU : Hommage à cinq Casques bleus du Burkina Faso décédés au service de la paix
Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué
Bénin : Un modèle démocratique en danger
Terrorisme : le chef de l’Etat islamique salue l’allégeance des combattants du Burkina Faso
Soudan : Le Président Omar el-Béchir contraint à la démission
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés