Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Leasing de matériels miniers : IAMGOLD Essakane et la BICIAB signent une convention

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Etienne Lankoandé (stangiaire) • mardi 11 décembre 2018 à 20h06min
Leasing de matériels miniers : IAMGOLD Essakane et la BICIAB signent une convention

La Banque internationale pour le commerce, l’industrie et l’agriculture au Burkina (BICIAB) et la société minière IAMGOLD Essakane ont signé une convention portant sur le financement en leasing de matériels miniers en faveur de la société IAMGOLD Essakane, le lundi 10 décembre, à Ouagadougou.

La convention signée entre la BICIAB et la société minière IAMGOLD Essakane porte sur un montant de 41 millions de dollars US, soit environ 24 milliards de F CFA, pour l’acquisition de matériels d’exploitation au profit de la société minière IAMGOLD Essakane, la plus importante mine d’or du Burkina Faso.

Selon l’administrateur-directeur général de la BICIAB, Yao Kouassi, « cette opération est inédite en ce qu’elle constitue la plus grosse opération de leasing de toute l’histoire bancaire du Burkina Faso, voire de l’UEMOA. Elle dépasse, à elle seule, l’encours porté à ce jour par toutes les banques opérant dans le pays, qui s’élevait en fin septembre 2018, à 8 955 milliards XOF ».

Créée en 1973, la BICIAB est une filiale du groupe BNP Paribas avec quinze agences au Burkina Faso. Le 28 juin 2018, elle a lancé son offre de leasing comprenant le crédit-bail et ses variantes et la location longue durée. A cette occasion, son directeur général, Yao Kouassi, avait indiqué qu’« il y a un déficit de financement en leasing dont les encours globaux s’établissent entre 6 et 8 milliards environ pour un potentiel de marché de l’ordre de 700 à 800 milliards de F CFA ; et la BICIAB entend prendre une part de marché significative dans le financement des équipements ».

Aujourd’hui, soit six mois après le lancement de cette offre, la BICIAB signe un engagement de crédit-bail dans cette lancée, de l’ordre de 24 milliards de F CFA, pour l’acquisition de matériels d’exploitation au profit de IAMGOLD Essakane.

L’administrateur-directeur général de la BICIAB explique que « le crédit-bail est une forme de financement qui consiste, pour un banquier, à acquérir du matériel d’exploitation qu’il loue à un client pour une période déterminée, au bout de laquelle le locataire à la possibilité de racheter également le matériel à une valeur appelée valeur résiduelle. C’est une forme de financement souple qui permet à l’entreprise de ne pas être étouffée et de garder ses moyens pour d’autres aspects de ses investissements ». Il ajoute que « la société minière IAMGOLD Essakane est la plus importante société minière au Burkina Faso, avec un chiffre d’affaires d’environ 500 millions d’euros par an ».

Le directeur général de IAMGOLD Essakane, Bruno Lemelin, abonde dans le même sens en soulignant que « IAMGOLD Essakane est une société dont le budget d’exploitation avoisine 400 millions de dollars US représentant environ 3% du Produit intérieur brut (PIB) du Burkina Faso ».

Pour lui, « lorsqu’on parle de développement durable, on parle aussi de l’environnement et de sa protection. Et le véritable développement, c’est le mariage entre l’économique, le social et l’environnemental. Cet accompagnement va donc permettre de maintenir les investissements de décapage et d’exploitation de la mine afin de dégager d’importants profits pour la société et pour la nation burkinabè ».

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés