Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Education : L’ONATEL-SA normalise l’école primaire de Pougner-Kougri, dans la région du Centre-Sud

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Yvette Zongo • lundi 10 décembre 2018 à 00h30min
Education : L’ONATEL-SA normalise l’école primaire de Pougner-Kougri, dans la région du Centre-Sud

Le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro, a inauguré officiellement, ce samedi 8 décembre 2018, l’école primaire normalisée de Pougner-Kougri, dans le village de Nobili, commune de Nobéré, région du Centre-Sud. Une inauguration marquée également par la remise de 350 kits scolaires aux meilleurs élèves de l’école.

60 millions de F CFA, c’est la somme totale investie par l’Office national des télécommunications (ONATEL-SA) pour la normalisation de l’école de Pougner-Kougri de Nobéré dont l’inauguration est intervenue ce samedi 8 décembre 2018 en présence des premières autorités en charge de l’Education nationale. Le joyau est composé de trois classes équipées de tables-bancs, d’un bureau, d’un magasin, d’un logement, d’une cuisine, d’une latrine avec douche et latrines scolaires.

Et pour le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Stanislas Ouaro, la normalisation de l’école de Pougner-Kougri entre en droite ligne de la mise en œuvre du PNDES dans son axe II qui prévoit d’accroître l’offre et la qualité de l’éducation. Et cela passe, dit-il, par le relèvement du taux d’achèvement du primaire de 58,5% à 75,6% en 2020, sans oublier la résorption des écoles sous paillote.

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, Stanislas Ouaro

« Et grâce à ce geste, l’ONATEL permet au gouvernement de résoudre deux problèmes : d’une part, l’élimination des classes sous paillote et, d’autre part, la normalisation des écoles incomplètes et nous sommes très heureux d’être là pour l’inauguration et traduire notre reconnaissance ». Car, selon lui, il y a toujours sept écoles de la commune de Nobéré qui attendent d’être normalisées, 50 dans la province et plus de 2 000 au niveau national. « Et c’est le lieu pour nous d’inviter toutes les sociétés, les partenaires et les bonnes volontés à œuvrer aux côtés du gouvernement afin de résorber ce problème important pour l’éducation des enfants », a-t-il ajouté.

Pour le directeur général de l’ONATEL-SA, Sidi Mohamed Naimi, en ouvrant ces nouvelles classes et toutes les autres infrastructures à la communauté éducative de Pougner-Kougri, sa société concourt à la réduction du taux de déperdition scolaire précoce avec son corollaire d’exode rural et ses conséquences. Et selon lui, c’est un geste qui s’inscrit dans le prolongement de la politique sociétale de l’entreprise et de sa responsabilité sociétale envers les populations.
C’est pourquoi, en plus de la normalisation de l’école, l’ONATEL a également offert 350 kits scolaires d’un montant de trois millions de F CFA aux élèves méritants afin de contribuer à la formation de la génération de demain, a-t-il noté.

Le directeur général d’ONATEL-SA, Sidi Mohamed Naimi

Et l’inauguration de cette école normalisée de Pougner-Kougri, dit-il, entre dans le cadre des festivités du 11-Décembre, ce qui témoigne de l’engagement de l’ONATEL aux côtés du gouvernement. Et au-delà de cette normalisation, précise-t-il, l’ONATEL a aussi investi, dans le cadre de la célébration du 11-Décembre, environ un milliard de F CFA aussi bien dans les réalisations des infrastructures que dans les aides à la population.

Satisfaction et soulagement des populations

Le directeur de l’école de Pougner-Kougri, Silvain Kaboré, a, pour sa part, affirmé que c’est un sentiment de satisfaction et de soulagement qui anime toute l’équipe de l’école. Car ce nouveau joyau permettra d’améliorer le rendement scolaire et de réduire les pertes de temps qui étaient causées par la réfection des classes à chaque rentrée scolaire. Une satisfaction également partagée par le représentant du chef de Nobili, Madi Bouda.

Une photo de famille et des autorités et des eleves bénéficiares des kits scolaires

Selon lui, toute la population de Nobili est satisfaite de ce don qui vient enlever une épine de leur pied, parce que leurs enfants ne seront plus perturbés pendant l’année scolaire.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Décès du Pr Yembila Toguyeni, premier recteur de l’Université de Ouagadougou
Région du Sud-Ouest : Le FPDCT s’ouvre aux journalistes
Collectivités territoriales : Le directeur général du FPDCT chez l’Alliance des partis de la majorité présidentielle
Droits humains en matière d’eau et d’assainissement : Les députés renforcent leurs capacités
Alliance police nationale : Le mandatement de salaire de 14 militants suspendu
Bobo-Dioulasso : Le chef de bataillon Wilfried Ouédraogo à la tête du 25e Régiment parachutiste commando
DGTTM : Vincent Dabilgou promet une déconcentration des services
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des poulets impropres à la consommation déversés au secteur 9
Burkina Faso : Des titres de transport désormais plus modernes et sécurisés !
Crise humanitaire : Le Burkina a besoin de 187 millions de dollars
Entrepreneuriat : Le ProFeJeC outille 50 jeunes et femmes
Syndicat national des secrétaires du Burkina : Une grève de 96 heures pour exiger la reprise des négociations avec le gouvernement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés