Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Oumar L. Ouédraogo • vendredi 7 décembre 2018 à 23h31min
Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !

Objectif atteint pour les chefs d’Etat du G5 Sahel qui se sont réunis jeudi, 6 décembre 2018 à Nouakchott, en République islamique de Mauritanie, à la faveur de la Conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds de l’organisation. Sur un besoin de financement de deux milliards d’euros (dont 13% déjà mobilisé par les pays membres) pour la mise en œuvre du Programme d’investissements prioritaires (PIP), ce sont 2,4 milliards d’euros qui ont été mobilisés (soit 127% de l’objectif de départ) au terme de la table-ronde.

C’est la première rencontre du genre dans l’espace du G5 Sahel, et elle fait suite à celle tenue en février 2018 à Bruxelles, où 414 millions d’euros avaient été enregistrés comme promesses de dons en faveur de la Force conjointe (le G5 Sahel ayant une dimension à la fois militaire et de développement).

Cette conférence de Nouakchott avait pour but de mobiliser des ressources pour la mise en œuvre des 40 projets inscrits dans le Programme d’investissements prioritaires (PIP), 2019-2021. Le portefeuille des projets couvre quatre axes stratégiques, à savoir la gouvernance (81 millions d’euros), la résilience (200 millions d’euros), la sécurité (396 millions d’euros) et les infrastructures (un milliard d’euros).

« Forts de l’histoire commune qu’ils partagent à bien des égards, ainsi que de la similarité des difficultés conjoncturelles et structurelles qui les caractérisent et de la similitude des composantes de leur indice de développement humain, ils ont décidé de prendre résolument leur destin en mains en mutualisant leurs moyens et leurs efforts de sécurité et de développement. C’est cet élan commun pour une vision partagée qu’incarne le G5 Sahel », a rappelé le président en exercice de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, le président Nigérien Issoufou Mahamadou, lors de son discours d’ouverture de la table-ronde.

Pour lui, le G5 Sahel, loin d’être un rêve africain sans lendemain, est une organisation sous-régionale qui appréhende de plus en plus efficacement la situation complexe de l’espace sahélien et conçoit des stratégies décisives pour faire face aux défis multiformes.

Un plaidoyer qui n’a pas été vain, au regard des résultats engrangés : 2,4 milliards d’euros annoncés par les partenaires et bailleurs de fonds (soit 127% de l’objectif initial). Ce qui est, de l’avis du président en exercice de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, Issoufou Mahamadou, la preuve d’un engagement fort de la communauté internationale à soutenir et à accompagner les pays membres de l’organisation.

Mieux, en plus du financement du PIP, des engagements additionnels ont été enregistrés pour la Force conjointe. C’est le cas notamment avec l’Arabie saoudite qui a promis un montant de 50 millions de dollars.

Au cours de cette conférence, à laquelle ont participé les chefs d’Etat des pays membres (à l’exception du président malien), les gouvernements du G5 Sahel et leurs partenaires ont convenu de la mise en place d’un Cadre de suivi des résultats de la conférence.

Ce cadre va définir les orientations et principes qui encadrent la mobilisation et l’absorption des ressources.
« Nous veillerons à ce que la mise en œuvre du PIP soit couronnée de succès. Cela impliquera notamment un recours aux compétences et savoir-faire des acteurs sahéliens », a exprimé le président en exercice de la conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel, le président nigérien Issoufou Mahamadou.

Ci-joint le communiqué final de la conférence

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fête nationale française : « Mon successeur vivra dans un Burkina moins déstabilisé », espère Xavier Lapeyre de Cabanes (ambassadeur)
Coopération Burkina-Niger Un accord pour développer les zones frontalières
G5 Sahel : 138 millions d’euros additionnels comme apport de l’Union européenne
Projet d’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou : Les consultants présentent leurs rapports de la phase préliminaire
Développement et éducation dans les pays du Sahel : La réunion ministérielle G7-G5 Sahel prend des engagements forts
Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force
Fête de l’indépendance des Etats-Unis : Au Burkina, un 243e anniversaire sous le signe de l’engagement
Burkina Faso : Les Nations Unies affichent leur détermination à appuyer les populations déplacées
Coopération Burkina-Maroc : « Je quitte Ouagadougou le cœur lourd », déclare Farhat Bouazza (ambassadeur sortant)
Coopération sino-burkinabè : Des équipements pour les centres de formation professionnelle du Burkina
Amitié ivoiro-burkinabè : La COPTAC décline son programme d’activités
Lutte contre le terrorisme : Le ministre des armées françaises à Ouagadougou le 4 juillet 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés