Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

7e conférence ministérielle de l’OCI : Les participants recommandent la promotion de l’autonomisation des femmes

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Dimitri Ouédraogo • mercredi 5 décembre 2018 à 10h01min
7e conférence ministérielle de l’OCI : Les participants recommandent la promotion de l’autonomisation des femmes

La septième conférence ministérielle de l’Organisation de la coopération Islamique (OCI) a pris fin le samedi 1er décembre 2018. Les participants, venus de plusieurs pays, réunis dans la salle de conférence de Ouaga 2000, ont peaufiné le document final. Au cours de la soirée de clôture, l’OCI a remis trois prix à des femmes. Elles se sont illustrées dans le combat pour le bien-être de la gent féminine. C’est le président du Faso qui a présidé la cérémonie officielle de clôture.

C’est fini pour la 7e conférence ministérielle de l’OCI. La cérémonie de clôture a eu lieu ce samedi 1er 2018 sous la présidence de Roch Kaboré, président du Faso. Au cours de cette soirée, trois personnes, dont une personne morale, ont été gratifiées. Ce sont des prix que l’OCI attribue à des personnes qui plaident tous les jours pour la cause féminine. Elles ont contribué, de façon significative, à l’amélioration de la situation de la femme. Parmi les lauréates du jour, il y a la Fondation Rama, une personne morale du Burkina Faso. Les autres lauréates viennent de la Palestine et de la Turquie. Les trois ont reçu chacune un certificat, un trophée, une médaille et la somme de 10 000 dollars US.

L’organisation de cette rencontre a été une réussite. C’est pourquoi le secrétaire général de l’OCI n’a pas manqué de saluer les efforts consentis par les autorités burkinabè. Pour Dr Youssef Ben Ahmed Al-Othaimeen, c’est une nécessité que la femme participe au développement des pays musulmans. Le président du Faso s’est réjoui aussi de la tenue de cette activité. Roch Kaboré dira que la disponibilité et l’engagement personnel de tous les participants ont permis de formuler des recommandations pertinentes. Il est convaincu que cela permettra d’œuvrer à une autonomisation réelle de la femme dans les Etats.

Les participants ont recommandé, d’abord, les Etats membres de l’OCI prennent des mesures législatives sur les programmes d’enseignement des sciences aux jeunes femmes. Il s’agit de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques. Ensuite, l’organisation espère la pérennisation de son prix pour les réalisations de la femme. En plus, elle préconise une action commune pour le soutien et l’autonomisation des femmes réfugiées et déplacées.

En outre, l’OCI estime que la femme peut jouer un rôle important dans la résolution des conflits et de la promotion de la paix sociale. C’est pourquoi, elle recommande qu’elle soit impliquée davantage. En outre, l’OCI milite pour la vulgarisation de la banque de la famille dans les Etats membres. Aussi, elle n’a pas manqué de plaider pour la création d’un marché permanent pour soutenir l’écoulement des produits. Cela va permettre sans doute d’autonomiser économiquement les femmes Jordaniennes par exemple. Pour y arriver, le président du Faso a sollicité l’accompagnement soutenu des partenaires au développement. La cérémonie de clôture a pris fin par la visite des stands.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
Décentralisation : Les expériences suisse et allemande inspirent les Burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés