Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Dimitri Ouédraogo • dimanche 2 décembre 2018 à 16h05min
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés

La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) a outillé les agents publics de Koupéla sur la protection des données à caractère personnel. L’activité, sous forme de séminaire, a eu lieu dans la salle de réunion de la mairie de Koupéla, province de Kourittenga, région du Centre-Est. Désormais, les agents savent qu’il existe plusieurs manières de se faire voler ses données. Ils se sont même engagés à mettre en pratique les conseils reçus.

Désormais, les agents publics de Koupéla savent comment protéger leurs données personnelles. La CIL les a sensibilisés à la question. Le vendredi 30 novembre 2018, ils ont eu droit à trois communications. La première a concerné la présentation de la CIL. En absence de la présidente de l’institution, c’est son secrétaire général qui expliqué la mission de l’institution aux cadres de Koupéla. Ahmed Noël Ouédraogo a laissé entendre que la CIL est chargée d’aider les citoyens à protéger leurs données. Il a aussi fait comprendre aux agents qu’ils n’ont pas le droit de publier les données d’une personne sans l’avoir avisée. Cela est passible de poursuites judiciaires.

La deuxième communication a été l’œuvre de Sié Maxime Da. Il est le directeur de l’expertise technique et du contrôle de la CIL. Il a échangé avec les agents sur la cybercriminalité. Il a révélé que sur internet, on peut faire l’objet de chantage, d’espionnage.

L’espionnage peut se faire à travers les téléphones portables, les ordinateurs de bureau, les disques durs et les clés USB. Il a, sur place, à l’aide de techniques, pris le contrôle d’un autre ordinateur. Aux agents qui aiment les logiciels gratuits, il les a invités à faire attention. Ces applications peuvent être aussi des hameçons. Il a également révélé qu’une fois un disque dur ou une clé USB mis hors service, il est plus prudent de le détruire. Il existe des logiciels qui permettent de restaurer toutes les informations qui y ont été enregistrées. Pour lui, la clé USB est même personnelle. Il n’y a pas de raison qu’elle se trouve dans les mains d’autres personnes.

La deuxième communication a porté sur les réseaux sociaux. Elle a été animée par le secrétaire général de la CIL, Noël Ahmed Ouédraogo. Il a parlé des réseaux sociaux. Il a égrené d’abord les avantages de ces réseaux. Il s’agit du réseautage, du partage de connaissances. Ensuite, il a listé quelques inconvénients. Il y a le vol d’identité, la rencontre de cyber-prédateurs, le cyber-harcèlement, le risque d’être ridiculisé ou insulté. Enfin, pour faire face aux dangers, il a préconisé la prudence. Sur Facebook par exemple, il les a invités à ne pas accepter les demandes d’amitié provenant de personnes d’inconnues. Lire la suite

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Soutenance à l’ISTIC : Le modèle économique de Lefaso.net disséqué par Sougué Fabougué
Piratage du signal de la RTB : Le ministre de la Communication répond, « Ils n’ont qu’à m’amener à la justice, je vais répondre »
Promotion de la tolérance et préservation de la paix : Les journalistes invités à s’y impliquer
Médias : Radio Oméga renforce les capacités de ses correspondants
Des organisations et mouvements citoyens du Burkina Faso exigent la libération de Valsero et de tous les prisonniers d’opinion au Cameroun
Liberté de la presse 2019 : Le Burkina Faso classé 36e sur 180 pays
Redevances TNT : Les télévisions privées payeront 75 millions de FCFA pour diffuser leurs programmes
10e anniversaire du Fonds Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) : Les journalistes de l’Est bénéficient d’un atelier d’immersion
Semaine du numérique : La 15e édition se tiendra à Bobo-Dioulasso
FILEP 2019 : Quatre jours pour promouvoir la liberté d’expression et de presse
Universités africaines de la communication de Ouagadougou (UACO’2019) : La Côte d’Ivoire, pays invité d’honneur
AstuceTic : Audio Evolution Mobile, idéale pour vos montages audios
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés