Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme sans patience, c’est une lampe sаns huilе. » Alfred de Musset

Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 2 décembre 2018 à 19h05min
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè

« Engagement politique de la jeunesse féminine du Burkina Faso ». C’est autour de ce thème que le Réseau des femmes leaders (REFLE) a organisé une conférence publique dans l’après-midi de jeudi 29 novembre 2018, à Ouagadougou. Cette activité qui a mobilisé de nombreux participants, en majorité des femmes, a été patronnée par Julie Kongo, coach-formateur professionnel, et parrainée par le conseiller spécial du président du Faso, chargé de la culture et du tourisme, Dr Patrice Kouraogo.

Pour explorer le thème, les organisateurs ont fait appel à des spécialistes. Il s’agit de l’enseignant-chercheur Daniel Kéré ; Martine Yabré, leader d’organisation de la société civile et expert en genre ; Céline Ouédraogo, coordinatrice du REFLE et leader d’organisation de jeunesse et Toubabou Zongo Boureima, consultant indépendant.

Chaque panéliste a ensuite développé un aspect formulé en sous-thème. Ainsi, la communication intitulée « La bonne gouvernance et la veille citoyenne » a été scrutée par Dr Daniel Kéré, tandis que « Jeunesse et engagement politique » a été l’affaire de Céline Ouédraogo. Un troisième volet formulé « Leadership politique de la jeunesse féminine » a été traité par Martine Yabré. A l’issue de toutes ces communications, place a été faite aux échanges avec les participants.

Le parrain, Dr Patrice Kouraogo, situe toute la pertinence du thème en ce sens qu’il permet de doter à une certaine catégorie de femmes, une certaine formation politique. « Souvent, quand il y a des dérives, on dit que les gens manquent de formation politique. Ce qui veut dire que pour être vraiment des actrices de développement, savoir faire des choix raisonnés pendant les élections, lire un programme politique, ne pas se faire exploiter surtout par le politicien demandent qu’on ait de la formation politique », jauge-t-il, justifiant du coup sa décision d’accompagner cette activité.

Dr Patrice Kouraogo

« Le président Thomas Sankara a dit : sans un pas sans le peuple. Le président Michel Kafando : pas un pas sans la jeunesse. Et le président Roch Kaboré, c’est : pas un pas sans les femmes et les jeunes », caricature-t-il pour souligner que la question de la femme est au cœur de la politique du président du Faso.

« On sait le rôle de la femme, aussi bien dans la famille que dans la société. Donc dans le programme du président, vous verrez que dans tous les secteurs, la préoccupation féminine ressort. Dans la santé, par exemple, vous verrez que la femme et ses enfants sont les bénéficiaires de la gratuité des soins. Pour le président du Faso, la femme est une actrice qu’il faut accompagner dans tous les secteurs », expose le sociologue de formation, Dr Patrice Kouraogo.

Structure faîtière des femmes et des jeunes filles, REFLE est une organisation qui vise, entre autres, à améliorer la participation des femmes au processus de développement du Burkina. « Si les femmes représentent plus de 52% de la population, il n’y a pas de raison qu’elles soient en marge du développement. Nous devons nous y mettre, car c’est de cette façon que le processus de développement se fera mieux sentir », exhorte la coordinatrice de REFLE, Céline Ouédraogo.
A vocation nationale, REFLE compte étendre ses actions jusqu’à l’échelon provincial voire, communal.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Suspension des salaires d’agents de la fonction publique : L’UPC dénonce une démoralisation des agents
Lutte contre le COVID-19 : L’Union pour la République (UPR) exhorte les populations à la discipline
Mesures du président du Faso : Le Parti socialiste du Burkina invite Roch Kaboré à tourner aussi un regard vers le secteur public
Mesures du président du Faso : La Marche pour la Patrie (LMP) regrette qu’elles n’aient pas pris en compte la suppression de l’IUTS
Mesures d’accompagnement : Et le secteur primaire ?
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés