Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les amis de l’heure présente ont le naturel du melon ; il еn fаut еssаyеr сinquаntе avаnt d’еn rеnсοntrеr un bοn. » Claude Mermet

Rencontres internationales de la photographie de Ouagadougou : Mahamoudou Naon sacré meilleur photographe

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • mardi 27 novembre 2018 à 17h38min
Rencontres internationales de la photographie de Ouagadougou : Mahamoudou Naon sacré meilleur photographe

Les lampions se sont éteints sur la 3e édition du FOCAL d’Afrique, les Rencontres internationales de la photographie de Ouagadougou. La cérémonie de clôture de la rencontre, qui a débuté le 22 novembre dernier, a eu lieu ce lundi 26 novembre 2018 au Musée national. La présente édition a vu le sacre de l’œuvre « Solidarité villageoise » du photographe Mahamoudou Naon. Il succède ainsi à Ousmane Belem qui, lui, cette année, est arrivé deuxième avec son œuvre « Abri naturel ».

« La photographie, barème de développement économique et social ». C’est sous ce thème que s’est tenue la 3e édition des Rencontres internationales de la photographie de Ouagadougou. C’est une activité initiée par l’association Pixel 24. Cette année, c’est Mahamoudou Naon qui a remporté le FOCAL d’or avec son œuvre « Solidarité villageoise ». Le lauréat relate que son œuvre montre des paysans dans un village. Ces personnes, en saison des pluies, sont allées aider une autre personne à cultiver son champ. Pendant que ceux-ci labourent, d’autres personnes, munies de tams-tams, les encouragent et les motivent avec des chants. Il s’est dit heureux d’avoir obtenu le prix.

Le FOCAL d’argent échoit à Ousmane Belem pour son œuvre « Abri naturel ». Il a photographié un homme au village, entrain de confectionner une natte traditionnelle. C’est lui aussi qui s’est emparé du FOCAL de bronze avec une autre œuvre intitulée « Utilité de soumbala ».

La présente édition satisfait tout le monde, en commençant par le président de l’association pixel 24, Ibrahim Nikiema. Ce dernier a révélé qu’au cours de cette activité, 25 personnes ont bénéficié de formations. Elles ont également obtenu une amélioration technique très satisfaisante en termes de prise de vue.

Monique Ouédraogo/Ilboudo, directrice de valorisation et aménagement touristique, est venue, au nom du ministre de la Culture, encourager les organisateurs. Elle leur a transmis le soutien des premiers responsables du département. Elle a aussi saisi l’occasion pour congratuler les lauréats du jour. En plus du palmarès officiel, le comité d’organisation a décerné des prix spéciaux à des photographes pour leurs œuvres. Les trois lauréats repartent chez eux avec des trophées, des attestations et des sommes d’argent symboliques. Rendez-vous est pris pour 2019, pour la 4e édition.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mesures d’accompagnement des acteurs culturels burkinabè : Le ministre de la culture explique les conditions d’éligibilité
Musique : Yédou, une voie d’or qui manque de soutien
Culture : ‘‘Statut’’ ou ‘‘statue’’ de l’artiste au Burkina Faso ?
Reprise des grandes funérailles bôbô : Bientôt le bout du tunnel pour les chefs coutumiers
11 mai 1981 : il y a 39 ans disparaissait Bob Marley, le roi du reggae
Culture : « Les gens qui veulent m’épouser me disent d’arrêter la musique », dixit Kady Wendpouiré, artiste musicienne
Lutte contre le Covid-19 : Des acteurs culturels initient Covid’live, des concerts live en ligne, sans public
Lutte contre le Covid-19 : Le Collectif Plumes résilientes apporte sa contribution
Musique : Watt Millo, l’operateur géophysicien qui s’essaie avec brio à la musique
COVID-19 : Quel (s) modèle (s) de relance pour le secteur des Arts et de la culture au Burkina Faso ?
La presse et le cinéma burkinabé en deuil : Clément Tapsoba n’est plus
Culture : L’artiste Bass Mandelson officiellement installé comme représentant de la communauté dioula en France
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés