Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

Industries extractives : Afric Carrière lance les travaux d’exploitation de sa 4ème carrière

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Romuald Dofini • mardi 27 novembre 2018 à 00h17min
Industries extractives : Afric Carrière lance les travaux d’exploitation de sa 4ème carrière

La société Afric Carrière, filiale du Groupe COGEB International tient désormais en exploitation sa quatrième carrière au Burkina Faso. Située à Sogossagasso, un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso, les travaux d’exploitation de cette carrière ont été officiellement lancés par le ministre des mines et des carrières le samedi 24 novembre 2018.

Afric Carrières est une société spécialisée dans le domaine de la production industrielle de granulats. Elle dispose ainsi de carrières modernes de concassage à Ziniaré et à Ouagadougou. C’est dans le but de satisfaire aux besoins de ces matériaux de construction sur l’ensemble du territoire que Afric Carrière a tenu à disposer d’une autre carrière, la quatrième d’ailleurs à Bobo-Dioulasso.

En effet, la société a procédé au lancement officiel des travaux d’exploitation de ladite carrière. D’un coût d’investissement de 10 milliards de francs CFA environ, cette carrière aura une capacité de production annuelle de 300 000 tonnes de granulats par an et contribuera à hauteur de 80 millions de francs CFA au budget de l’Etat.

Selon le ministre des mines et des carrières, l’inauguration de cette carrière est une belle opportunité pour contribuer à diversifier le secteur de la production minérale au Burkina. Car pour lui, le pays connaît un envol dans le domaine des mines mais cette exploitation est dit-il monominérale car elle est quasiment basée sur l’exploitation de l’or. De ce constat, il nourrit une inquiétude.
« Le Burkina connaît un envol important dans le domaine des mines. Cependant, l’exploitation des ressources minières est presqu’entièrement basée sur l’extraction de l’or. Et si le coût connaît un jour une drastique chute de prix, le pays connaîtra certainement des difficultés. C’est pourquoi, nous estimons qu’il est très important de diversifier le secteur de la production minérale » a-t-il expliqué.

Pour ce faire, le ministre des mines et des carrières a plaidé à cette occasion pour le développement du sous-secteur des carrières car ce fort potentiel a besoin d’être valorisé. Selon le ministère, ce secteur a bénéficié d’un accompagnement pour la création de l’Association des Carriers du Burkina Faso, gage d’une organisation du domaine des carrières pour son développement ; foi du ministre Oumarou Idani.

Pour Moctar Mamdo, gérant d’Afric Carrières, la mise en place de cette carrière de Sogossagasso vise à apporter de nouvelles méthodes de construction dans la zone de Bobo. Elle permettrait selon lui d’avoir de matériaux de construction de qualité et elle contribuera à préserver l’environnement car on aura plus besoin d’aller dégrader selon lui l’environnement pour avoir des matériaux de construction.

Au delà de tous ces aspects, Moctar Mamdo souligne que la mise en place de cette carrière va créer de l’emploi pour les jeunes. Et cela se présente pour lui comme un objet de grande satisfaction du fait Afric Carrières contribue à résorber un tant soit peu le chômage au Burkina Faso.

Les populations de Sogossagasso ont manifesté leur satisfaction à l’égard de Afric Carrière par la voix du représentant du chef du village, Salia Sanou.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Région du Nord : La contribution de la société Rivestone Karma SA au développement local mise en doute
Mine : Les artisans miniers et leur ministère de tutelle en concertation
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés