Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • samedi 24 novembre 2018 à 00h30min
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe

L’école primaire publique de Sampiéri (Kantchari) a été incendiée dans la nuit de jeudi à vendredi par des assaillants qui ont aussi sommé les instituteurs, d’enseigner en arabe, en lieu et place du français, a-t-on appris de sources administratives locales.

Selon ces sources, une vingtaine d’individus armés ont incendié dans la nuit de jeudi à vendredi vers 1h, l’école primaire publique de Sampiéri, située à une vingtaine de Km de Kantchari dans la province de la Tapoa (Est).

Les assaillants auraient ensuite réveillé les enseignants pour leur adresser un message d’avertissement.

Les agresseurs, poursuivent nos sources, ont dit aux éducateurs qu’ils n’ont rien contre eux, mais qu’ils doivent désormais enseigner en arabe et se convertir à l’Islam.

Les bandits auraient également assuré aux instituteurs qu’ils ne seront pas épargnés la prochaine fois s’ils n’obéissaient pas.

Le Burkina Faso a subi depuis le début de l’année une recrudescence des attaques, particulièrement au Nord et à l’Est où des éléments des forces armées et des civils ont été tués ainsi que des infrastructures publiques incendiées ou vandalisées.

Agence d’information du Burkina

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Natiaboani : Un détachement militaire victime d’une attaque
Armée burkinabè : Le 31e régiment d’infanterie commando de Tenkodogo a son unité anti-terroriste
Sahel : « Si on n’est pas là, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes », selon le chef d’Etat major des armées françaises
Burkina Faso : L’état d’urgence prorogé jusqu’au 12 janvier 2020
Goenega (Centre-Nord) : Une école incendiée par des hommes armés
Région de l’Est : Le couvre- feu prolongé jusqu’au 5 septembre 2019
Burkina : 15 personnes tuées dans une attaque terroriste dans la commune de Barsalogho
Déplacés de Silgadji à Ouagadougou : « On nous a demandé de retourner d’où nous venons »
Situation des déplacés internes : ’’Ouagadougou n’a pas les commodités nécessaires pour les abriter", Laurence Ilboudo
Déplacés internes : "les actions qui consistent à mobiliser des véhicules pour envoyer les gens à Ouagadougou", Simon Compaoré
Village de Belehede, commune de Tongomayel : 17 morts dans une attaque attribuée à des terroristes
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés