LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Soyez un repère de qualité. Certaines personnes ne sont pas habituées à un environnement où on s’attend à l’excellence.” Steve jobs

Journée nationale du soja : Pour un renforcement de la filière au Burkina

Publié le samedi 10 novembre 2018 à 18h25min

PARTAGER :                          
Journée nationale du soja : Pour un renforcement de la filière au Burkina

La deuxième Journée nationale du soja s’est tenue ce vendredi 9 novembre 2018 à Ouagadougou. A cette occasion, les producteurs et les transformateurs, avec l’appui des partenaires œuvrant dans le domaine, ont opté pour une contractualisation. Lors des échanges entre les différents acteurs, des pistes pour le renforcement et la promotion de la filière au Burkina Faso ont été proposées.

« Contractualisation de la filière soja au Burkina Faso : une démarche novatrice ». C’est le thème de la célébration de l’édition 2018 de la Journée nationale du soja. En effet, un engagement avait été signé entre les producteurs et les transformateurs de soja.

Cette contractualisation est un contrat qui a été signé entre les producteurs et les transformateurs pour une durée bien précise. « Elle est actée depuis le début de la production et a pour finalité de livrer près de 2 000 tonnes de soja à ces transformateurs à un prix discuté », explique Arzouma Namoré, membre de l’Association pour la promotion du soja au Burkina (APDS/B).

La recherche dans le domaine de la filière reste peu avancée. Saidou Eric Ouédraogo, producteur agricole, représentant de la Confédération paysanne du Burkina, attend de cette journée « un mécanisme d’harmonisation des interventions autour de la filière ». Les partenaires tels que Agropol, la Fondation Avril et la Fondation In Vivo mettent leur expertise à la disposition de l’APDS/B. en effet, le programme d’Aropol au Burkina Faso en appui à l’APDSB est financé par les deux Fondations partenaires que sont la Fondation Avril et la Fondation In Vivo. Cela dans le cadre d’un partenariat interprofessionnel pour créer de la valeur.

La présente édition fait le bilan d’une année de travail. Une première partie de travail abattu a consisté à accompagner les producteurs pour l’approvisionnement en semences et dans la recherche de débouchés. Dans le contexte de l’agro-écologie, un accent a été mis sur l’information des transformateurs quant aux types de matières premières dont ils ont besoin.

Le soja est une légumineuse qui contient des protéines et des oléagineux. Un groupement de femmes travaillent sur la transformation de ce produit pour la nutrition humaine. Il est aussi transformé pour l’alimentation animale au Burkina Faso.

Mariam OUEDRAOGO (stagiaire)
Lefaso.net

PARTAGER :                              
 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique