Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Journée nationale du soja : Pour un renforcement de la filière au Burkina

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Mariam OUEDRAOGO (Stagiaire) • samedi 10 novembre 2018 à 18h25min
Journée nationale du soja : Pour un renforcement de la filière au Burkina

La deuxième Journée nationale du soja s’est tenue ce vendredi 9 novembre 2018 à Ouagadougou. A cette occasion, les producteurs et les transformateurs, avec l’appui des partenaires œuvrant dans le domaine, ont opté pour une contractualisation. Lors des échanges entre les différents acteurs, des pistes pour le renforcement et la promotion de la filière au Burkina Faso ont été proposées.

« Contractualisation de la filière soja au Burkina Faso : une démarche novatrice ». C’est le thème de la célébration de l’édition 2018 de la Journée nationale du soja. En effet, un engagement avait été signé entre les producteurs et les transformateurs de soja.

Cette contractualisation est un contrat qui a été signé entre les producteurs et les transformateurs pour une durée bien précise. « Elle est actée depuis le début de la production et a pour finalité de livrer près de 2 000 tonnes de soja à ces transformateurs à un prix discuté », explique Arzouma Namoré, membre de l’Association pour la promotion du soja au Burkina (APDS/B).

La recherche dans le domaine de la filière reste peu avancée. Saidou Eric Ouédraogo, producteur agricole, représentant de la Confédération paysanne du Burkina, attend de cette journée « un mécanisme d’harmonisation des interventions autour de la filière ». Les partenaires tels que Agropol, la Fondation Avril et la Fondation In Vivo mettent leur expertise à la disposition de l’APDS/B. en effet, le programme d’Aropol au Burkina Faso en appui à l’APDSB est financé par les deux Fondations partenaires que sont la Fondation Avril et la Fondation In Vivo. Cela dans le cadre d’un partenariat interprofessionnel pour créer de la valeur.

La présente édition fait le bilan d’une année de travail. Une première partie de travail abattu a consisté à accompagner les producteurs pour l’approvisionnement en semences et dans la recherche de débouchés. Dans le contexte de l’agro-écologie, un accent a été mis sur l’information des transformateurs quant aux types de matières premières dont ils ont besoin.

Le soja est une légumineuse qui contient des protéines et des oléagineux. Un groupement de femmes travaillent sur la transformation de ce produit pour la nutrition humaine. Il est aussi transformé pour l’alimentation animale au Burkina Faso.

Mariam OUEDRAOGO (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Infrastructures communales : « Il faut que les acteurs du BTP fassent de la formation leur boussole », selon El Hadj Salif Simporé, entrepreneur à Fada
Programme d’urgence pour le Sahel : Un « taux satisfaisant », des autorités locales ignorées
Textes relatifs au bail locatif au Burkina : Le ministère de l’Habitat sensibilise les journalistes
Communauté islamique ahmadiyya : Un camp médical pour la promotion de la santé des populations
Situation nationale : Les acteurs des industries de l’agro-alimentaire apportent un soutien aux personnes déplacées internes
Province du Séno : Le représentant pays du PNUD visite des infrastructures
Dr Awalou Ouédraogo, Directeur général de l’ENAM : « Aucun énarque ne sera remis à la Fonction publique pour intégration sans avoir validé le stage militaire »
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité
Infrastructures du 11-Décembre 2017 à Gaoua : Les travaux de finition et de correction toujours attendus
Les fermetures d’écoles en Afrique de l’Ouest et centrale ont triplé depuis 2017 alors que l’éducation est prise pour cible dans toute la région
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo : Retour au calme et à la sérénité, selon le gouvernement
Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés