Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Eglise biblique de la vie profonde : Une conférence pour réfléchir aux défis qui s’imposent aux femmes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Justine Bonkoungou • vendredi 9 novembre 2018 à 20h25min
Eglise biblique de la vie profonde : Une conférence pour réfléchir aux défis qui s’imposent aux femmes

Du 8 au 11 novembre 2018, a lieu au siège de l’Eglise biblique de la vie profonde à Ouagadougou, la troisième édition de la conférence nationale des femmes sous le thème « Les femmes de vision à l’heure des grands défis. » La cérémonie d’ouverture de ladite conférence a eu lieu ce jeudi 8 novembre 2018 en présence d’Yvette Dembélé, secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, représentant Marie Laurence Ilboudo/Marchal, marraine de la cérémonie.

Elles sont venues de toutes les provinces du Burkina Faso pour prendre part à l’édition 2018 de la conférence nationale des femmes de l’Eglise biblique de la vie profonde placée cette année sous le thème « Les femmes de vision à l’heure des grands défis ».

Quatre jours durant, les femmes bénéficieront d’enseignements et « auront l’opportunité de réfléchir aux réalités actuelles et de prendre des engagements pour l’amélioration des conditions de vie de la femme pour un cadre familial agréable et une société épanouie », souligne Johanna Ilboudo, co-marraine de la cérémonie.

Mme Grâce Pitroipa, responsable nationale des femmes de l’Eglise biblique de la Vie profonde.

Pour Mme Ilboudo, l’un des grands défis du moment est « la transformation profonde et radicale de toutes les couches de la société. » Et cela ne sera possible que « lorsque les femmes se lèveront en dépit des conflits, du délabrement du tissu social et de la moralité agonisante pour oser espérer et invoquer le Dieu qui ne connaît point d’impossibilité. »

Propos partagés par Grâce Pitroipa, responsable nationale des femmes de l’Eglise biblique de la vie profonde, qui a, pour sa part, relevé que les femmes sont confrontées à de nombreux défis parmi lesquels l’éducation, la pauvreté, la violence faites aux femmes, etc. Et pour faire face à ces défis, elles « doivent s’asseoir aux pieds du Seigneur pour recevoir ses conseils. »

Yvette Dembélé, représentant la ministre de la femme Marie Laurence IlboudoMarchal, marraine de la cérémonie.

Yvette Dembélé, représentant Marie Laurence Ilboudo/Marchal, ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, marraine de la cérémonie, a félicité les femmes de l’Eglise biblique de la Vie profonde pour l’initiative de cette conférence. « La femme est le socle de la société », a-t-elle laissé entendre.

Elle peut donc l’influencer positivement si elle est dotée de bonnes vertus, d’où l’importance de la présente conférence. « Le développement holistique de la femme est une excellente chose qui lui permettra d’accomplir toutes ses missions qui sont attendues d’elle. Missions d’éducation, au niveau spirituel, au niveau social, au niveau économique pour l’épanouissement de la société », a souligné Mme Dembélé.

Le pasteur Hortense Karambiri, qui a fait le déplacement pour soutenir les femmes de la Vie profonde, n’a pas manqué de saluer également la tenue de cette conférence. Une initiative à saluer et à encourager, confie-t-elle. Pour elle, le thème de la conférence est interpellateur et invite chaque femme à réfléchir pour relever les défis qui s’imposent à elle.
« Aujourd’hui, plus que jamais, nous pouvons dire qu’il y a effectivement de grands défis qui ont besoin de réponses. Des réponses de femmes chrétiennes. Et il faut de tels cadres pour recevoir la Parole qui peut les équiper et leur permettre de faire face à ces grands défis », a-t-elle laissé entendre.

Au sortir de la conférence, les femmes seront dotées de nouvelles capacités et de la vision du Seigneur pour faire face aux défis qui s’imposent à elle.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Nuit de l’excellence de l’UFR-LAC : La gent féminine à la traine
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés