Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Bobo-Dioulasso à l’honneur

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Haoua Touré • jeudi 8 novembre 2018 à 21h30min
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Bobo-Dioulasso à l’honneur

Après la 3e édition à Niamey, c’est Bobo Dioulasso qui accueille la 4e édition du salon des banques et des PME de l’UEMOA. Placé sous le thème « La PME dans l’UEMOA à l’ère du numérique », ce salon se déroulera du 8 au 11 Novembre 2018. Des panels, des expositions, des soirées de récompenses des managers et partenaires… sont au menu cette édition dont l’ouverture officielle a eu lieu, ce jeudi 8 Novembre. L’objectif de ce salon est de redynamiser les PME de l’UEMOA.

Herman Nagalo

Après la 1ère édition à Ouagadougou en 2015, la 2nde à Bamako au Mali et la 3e à Niamey au Niger, c’est à Bobo-Dioulasso, la capitale économique du Burkina, qui sert de carrefour des Petites et moyennes entreprises (PME) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). La 4e édition du salon des banques et des PME se tient, du 8 au 11 novembre 2018, à la maison de la culture. Placé sous le patronage du ministre du Commerce Harouna Kaboré, le parrainage de la ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes Hadja Ouattara/Sanon et le co-parrainage de Lassiné Diawara président de la chambre de commerce et d’industrie des Hauts-Bassins, cette édition a pour thème « La PME dans l’UEMOA à l’ère du numérique ». L’objectif principal est d’identifier les défis de la transformation numérique des PME.

Le salon des banques et des PME de l’UEMOA est une initiative des PME qui a débuté au Burkina à travers Burkinapmepmi.com. C’est un rendez-vous des Micros, Petites et Moyennes Entreprises et Industries (PME et startups) de la zone UEMOA qui ont déjà en commun la monnaie, la langue, la culture et surtout des politiques économiques.

C’est une rencontre annuelle tournante dans l’espace UEMOA qui constitue un cadre de rencontre pour les PME, d’apporter des réponses adéquates à l’accompagnement, la transformation, la promotion, l’accès aux marchés et au financement… En outre, ce salon contribue aux efforts des Etats et des partenaires pour doter la PME d’un environnement favorable à son développement.

La révolution numérique constitue un tournant important pour les PME et Startups (productrices de services numériques) ou passives (consommatrice de services numériques). Pour gagner donc en agilité, compétitivité et innovation afin de rester leader, les PME doivent se mettre à l’ère du numérique. Ainsi, cette 4e édition offre l’occasion aux banques et PME d’échanger sur leurs contraintes, partager leurs meilleures pratiques et les solutions innovantes pour déterminer leurs besoins et outils.

Harouna Kaboré

Le salon adoptera d’une part une approche scientifique permettant aux acteurs de partager leurs expériences et de réfléchir sur les problématiques énoncées et d’autre part il adoptera une approche pratique qui permettra aux acteurs de se rencontrer de tisser des partenariats d’affaires et de partager des solutions innovantes et les meilleures pratiques.

Selon le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré, les PME sont la base du développement des pays africains car 80% des entreprises sont des PME dans UEMOA. A cet effet, le rôle du gouvernement après avoir adopté la loi d’orientation des PME et un décret pour les financements innovants, est d’être aux côtés des acteurs et de travailler à mettre en œuvre leurs recommandations au Burkina et faire des plaidoyers aux départements en charge des PME dans l’espace UEMOA pour qu’ils puissent aussi mettre les recommandations en œuvre afin d’accompagner les PME pour leur développement, a confié le ministre Kaboré.

Lassiné Diawara

Quant au co parrain Lassiné Diawara président de la chambre de commerce des Hauts Bassins, il a surtout salué l’initiative de la tenue du salon à Bobo capitale économique du Burkina et a par ailleurs souligné que l’évolution du monde numérique doit être la base de la 4e révolution industrielle.

Cette 4e édition connaît deux innovations majeures selon le président du comité d’organisation Hermann Nagalo. Il s’agit de l’Innovative Project qui consiste pour les PME à présenter leurs projets aux investisseurs tandis que la 2e le SME Networking est un cocktail de présentation de solutions innovantes made in UEMOA qui permet à chaque pays de présenter les solutions innovantes que les pays ont développé afin de créer un marché pour les PME.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Session 2019 du Forum politique de haut niveau (FPHN) sur le développement durable 2019, du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC)
20ème conférence des agents comptables : Pour une meilleure mobilisation des ressources financières de l’Etat
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
Employabilité des jeunes diplômés : La Société Générale Burkina Faso noue un partenariat avec trois écoles supérieures de formation
INFINITE : la carte hors-pair de Société Générale Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés