Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Abou Sanogo, Côte d’ivoire : « Il nous a manqué la chance »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Tour du Faso 2018 • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • samedi 3 novembre 2018 à 22h55min
Abou Sanogo, Côte d’ivoire : « Il nous a manqué la chance »

La Côte d’Ivoire était très attendue à ce 31e Tour du Faso. Mais l’éléphant est visiblement arrivé avec un pied cassé. Abou Sanogo, Karamoko Bamba et leurs coéquipiers sont l’ombre d’eux-mêmes. Le leader du groupe explique ici la contre-performance de son équipe.

Lefaso.net : La Côte d’ivoire était très attendue à la 31e édition du Tour du Faso. Mais le groupe a du mal à s’affirmer. Qu’est-ce qui peut expliquer cette contre-performance ?

Abou Sanogo : Effectivement depuis le début du tour, nous n’arrivons pas à nous affirmer. Personnellement, je mets cela sous le compte de la malchance. Nous sommes régulièrement victimes de crevaisons et de pannes mécaniques. Il nous manque vraiment la chance. Cette situation fait que je suis le seul mieux classé au général. Alors, il est difficile de défendre ma place et rechercher une victoire d’étape.

Est-ce que vous vous êtes bien préparés pour ce tour ?

Nous nous sommes préparés pendant trois semaines. C’est vrai que ce n’est pas assez. En plus de cela, nous n’avons pas la chance. Ce qu’il faut aussi reconnaitre c’est que le niveau du tour est très relevé cette année. Ce sont des grandes équipes qui prennent part au tour cette année, ce qui fait que la lutte pour les victoires d’étape est très âpre.

Parlant de grandes équipes, tu penses par exemple à quel pays ?

Quatre équipes ont à peu près le même niveau. Et comme le tour finit ce dimanche, chacune d’elle essaie de préserver sa place. Il s’agit notamment de la Belgique, de l’Allemagne, de la Hollande et du Burkina Faso. Je félicite et encourage les coureurs de ces équipes.

Quel est l’objectif à la dernière étape ?

Nous avons voulu gagner l’étape d’aujourd’hui (Ndlr, Loumbila-Kaya). Nous n’y sommes pas parvenus. Pourtant, pour la dernière étape tout le monde va vouloir gagner. J’ai malheureusement eu une crevaison aujourd’hui, au dernier moment. Mais nous allons garder le même objectif pour la finale demain (Ndlr, dimanche 4 novembre).

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés