Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On veut toujours que l’imagination soit la faculté de former des images. Or elle est plutôt la faculté dе défοrmеr lеs imаgеs fοurniеs раr lа реrсерtiοn, еllе еst surtοut lа fасulté dе nοus libérеr dеs imаgеs рremières, de changer les images. » Gaston Bachelard

4e anniversaire de l’insurrection : A Dédougou, la population a brillé par son absence

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire • LEFASO.NET | David Demaison NEBIE • vendredi 2 novembre 2018 à 00h28min
4e anniversaire de l’insurrection : A Dédougou, la population a brillé par son absence

La cérémonie d’hommage aux martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 a été marquée par une minute de silence et un mot du gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, ce mercredi 31 octobre 2018, à la Place des martyrs de Dédougou. Seules les autorités étaient présentes. Pourquoi la population n’a pas pris part à la commémoration ? Question sans réponse.

A l’instar des autres villes du Burkina, Dédougou, chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, a commémoré le 4e anniversaire de l’insurrection populaire d’octobre 2014, le 31 octobre 2018. C’est la Place des martyrs de la cité du Bankuy qui a servi de cadre aux activités commémoratives de cet évènement historique. Ainsi, les autorités administratives et politiques de la région de la Boucle du Mouhoun se sont retrouvées pour se recueillir, en mémoire des patriotes qui, au prix du sang, ont contribué à opérer le changement et à perpétuer la démocratie au Burkina. « Nous ne devons jamais perdre cela de vue, même au-delà de ces dates historiques de commémoration. Nous, autorités, nous nous sommes réunies pour commémorer les dates des 30 et 31 octobre 2018, afin de symboliser l’unité de la lutte de nos héros », a confié Edgard Sié Sou, gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun.

En ce jour de la commémoration de l’an 4 de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, les Dédougoulais se rappellent la lutte de la population burkinabè contre le déni de démocratie, le népotisme et le refus de la trituration de la loi fondamentale au profit d’un individu et de sa bande.
Des dates mémorables qui ont vu l’aboutissement d’une lutte de longue haleine pour dire non à l’arbitraire, à la confiscation des acquis démocratiques et à la patrimonialisation du pouvoir.

Malheureusement, en ces moments d’appel à l’union sacrée autour des acquis de l’insurrection populaire, les Burkinabè semblent divisés. Certains estiment que l’insurrection populaire a été dévoyée.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bendi Parfait Gnoula, blessé de l’insurrection : « En sortant les 30 et 31 octobre 2014, chacun savait qu’il pouvait mourir mais a accepté de risquer sa vie »
5e anniversaire de l’insurrection populaire : Le Balai citoyen scrute les acquis
Insurrection populaire d’octobre 2014 : Où en est le Burkina Faso cinq ans après ?
Insurrection populaire au Burkina : Une victoire du peuple contre le non-respect des engagements constitutionnels, selon le président Roch Kaboré
Commémoration de l’an 5 de l’insurrection populaire : « Nous voulons la vraie démocratie, pas la démocratie mouta mouta », Victor Pouhaloulabou, président de l’Union des familles des martyrs
Insurrection populaire : « Cinq ans après, le constat est très amer », constate l’APP/Burkindi
5e anniversaire de l’insurrection populaire : « Le changement profond n’est pas l’option de tous les Burkinabè », dixit Dr Abdoul Karim Saidou (politologue et enseignant-chercheur)
Commémoration du 5e anniversaire de la Journée d’hommage aux martyrs : Le message du Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale
5e anniversaire de l’insurrection populaire : « Nous devons plus que jamais refuser toute forme de soumission d’où qu’elle vienne », déclare la Majorité présidentielle
Cinquième anniversaire de l’insurrection populaire : « L’insurrection a été une grande leçon de démocratie et un exemple pour les futures générations » , déclare le MPP
An V de l’insurrection populaire : Des OSC dénoncent la « systématisation de la corruption, de la fraude, des détournements de deniers publics
Burkina : L’insurrection populaire racontée par Dr Emile Paré
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés