Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Personne n’est jeune après 40 ans ,mais on peut être irrésistible à tout âge» Coco Chanel

Développement inclusif : 20 départements ministériels sensibilisés à la budgétisation sensible au handicap

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Justine Bonkoungou • vendredi 26 octobre 2018 à 22h19min
Développement inclusif : 20 départements ministériels sensibilisés à la budgétisation sensible au handicap

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a tenu, ce vendredi 26 octobre 2018 à Ouagadougou, la conférence gouvernementale sur le développement inclusif et la budgétisation sensible au handicap. Une conférence organisée avec le soutien de l’ONG Light for the World et qui vise à sensibiliser des acteurs de 20 départements ministériels à la nécessité de la prise en compte des besoins des personnes handicapées dans l’élaboration de leurs budgets.

Les personnes vivant avec un handicap sont le plus souvent victimes d’exclusion et leurs besoins ne sont pas suffisamment pris en compte dans les interventions des différents ministères. Pour améliorer la situation et permettre un développement inclusif, l’ONG Light for the World a inscrit le renforcement des capacités des acteurs au cœur de sa stratégie pays pour la période 2016-2020.

C’est donc dans ce cadre que s’inscrit la tenue de cette conférence organisée par le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, avec le soutien de l’ONG Light for the World.
Cette rencontre sera l’occasion de renforcer les connaissances de 70 acteurs intervenant dans l’élaboration et la mise en œuvre du budget-programme de 20 départements ministériels sur le développement inclusif et la budgétisation sensible au handicap.

Elie Bagbila, représentant national de Light for the World

« Light for the World est un partenaire du gouvernement burkinabè dans l’avènement d’une société inclusive. Et dans le cadre de notre partenariat avec le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, nous nous sommes engagés à accompagner l’ensemble des acteurs pour qu’ils aient des éléments d’information qui vont favoriser le développement de cette société inclusive », explique Elie Bagbila, représentant national de l’ONG Light for the World pour le Burkina Faso.

En effet, comme le rappelle Joanis Kaboré, conseiller technique au ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, « la promotion des personnes handicapées constitue un point essentiel de la politique sociale du gouvernement. Mais on constate sur le terrain que très peu de ressources sont consacrées à ce groupe cible ».

Joanis Kaboré, conseiller technique représentnat la ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille

D’où l’importance de cette conférence qui va permettre de sensibiliser les différents départements ministériels à l’importance de tenir spécifiquement compte des personnes handicapées dans l’élaboration de leurs budgets. « On devrait faire en sorte que les programmes budgétaires, qui sont les instruments de mise en œuvre de la politique sociale du gouvernement depuis 2017, prennent en compte suffisamment toutes les catégories de la société et parmi ces catégories, les personnes les plus vulnérables, parmi lesquelles on compte celles vivant avec un handicap », explique Eric Ourobé Coulibaly, directeur général de la solidarité nationale.

Au sortir de la conférence, Joanis Kaboré dit espérer que les conclusions permettent aux différents ministères de s’engager davantage et de prévoir des lignes budgétaires conséquentes au profit des personnes vivant avec un handicap.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CDP : L’ancien ministre de la justice, Boureima Badini, rend également sa démission
CDP : Kadré Désiré Ouédraogo rend sa démission
Sanctions au CDP : La liste des militants exclus et suspendus
Burkina Faso : « C’est ce délitement de notre pays que notre président visionnaire a voulu éviter... », regrette le président des jeunes de l’ADF/RDA, Thomas Tiama
Deuxièmes journées parlementaires du MPP : A l’unisson pour la paix, la sécurité et la cohésion sociale au Burkina
Elections de 2020 au Burkina : Le PAREN en ordre de bataille
Groupe parlementaire UPC : La redevabilité au cœur des 2es journées parlementaires
Litige au CDP : La justice rejette la requête de Mahamadi Kouanda de suspendre le parti
Forum national des jeunes : La jeunesse burkinabè résolument engagée pour la défense de la patrie
Gouvernance au Burkina : Le processus démocratique passé à la loupe au cours d’un panel initié par le CGD et le PNUD
Année scolaire 2019-2020 : La rentrée des incertitudes et des angoisses
Jacques Kaboré, maire de Zorgho : « Si vous avez des buildings et que vous n’avez pas d’eau potable pour votre population, vous ne faites pas le développement »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés