Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Culture : C’est parti pour la 10e édition des Récréâtrales

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • vendredi 26 octobre 2018 à 22h12min
Culture : C’est parti pour la 10e édition des Récréâtrales

Le lancement de la 10e édition des Récréâtrales (Résidences panafricaines d’écriture, de création et de recherche théâtrales) a eu lieu le jeudi 25 octobre 2018, dans la soirée, au quartier Gounghin de Ouagadougou.

Le festival se tient sous le thème « Tresser le courage ». C’est le haut-représentant du président du Faso, Cherif Sy, qui a présidé la cérémonie d’ouverture. C’était en présence des festivaliers ; du maire de la commune de Ouagadougou ; du ministre du Commerce, de l’industrie et de l’Artisanat.

« Tisser le courage », c’est sous ce thème que s’est ouverte, dans la soirée du jeudi 25 octobre 2018, la 10e édition des Récréâtrales. L’objectif de cette activité théâtrale est de multiplier, consolider, professionnaliser et diversifier les démarches créatives des scènes. Par ricochet, elle favorisera le développement économique et social de son quartier d’implantation. Cette 10e édition marque aussi la maturité des Récréâtrales en termes de qualité d’organisation, mais aussi en termes de nombre de participants.

Pour le président des Récréâtrales, Etienne Minoungou, au début, il y avait à peine une vingtaine d’artistes pour une centaine de spectateurs. Mais aujourd’hui, se réjouit-il, l’activité compte plus de 300 artistes, une centaine de riverains, un millier de spectateurs.
Le festival a vu l’implication progressive des habitants du quartier. Pour cette édition, les représentations théâtrales vont avoir lieu dans seize cours familiales. Etienne Minoungou est convaincu que les artistes peuvent et doivent changer le monde. Pour cela, il leur faut de la lucidité politique.

Le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Beouindé, s’est dit émerveillé par les Récréâtrales. Pour l’édile de Ouagadougou, sa ville a été retenue par l’UNESCO comme une ville créative. Elle l’a été grâce aux Récréâtrales et aux autres activités culturelles.

C’est pourquoi le conseil municipal n’a ménagé aucun effort pour signer la convention qui fait des Récréâtrales un événement culturel majeur de la ville de Ouagadougou. Le maire dira que les Récréâtrales sont l’ensemencement des valeurs de vivre-ensemble et de cohésion sociale. L
e haut-représentant du président du Faso, avant de déclarer officiellement ouvertes les Récréâtrales, a félicité les acteurs pour l’organisation. Ouvert ce jeudi 25 octobre 2018, les Récréâtrales refermeront leurs portes le 3 novembre prochain.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gaoua : « La Nuit des conteurs », pour renouer avec les traditions ancestrales
Musique : « Béogo », le nouvel album de Dez Altino
Yacouba Napon dit MCZ, réalisateur burkinabè : « Tout coûte cher dans le cinéma »
« Nuit du Yololo » : La 2e édition fait la promotion de la salubrité
Cinéma : « Plus que jamais, Ouagadougou mérite l’appellation de capitale du cinéma africain », dixit Jean-Baptiste Pazouknam Ouédraogo
Slam : Kys dédicace « Elle », son nouvel album
Musique : « Au début, j’ai donné des cours à domicile pour payer le studio pour faire mon enregistrement », révèle Dez Altino
Culture : L’Atelier du rire, le nouveau cadre de l’humour au Burkina
Burkina Faso : Les sites de métallurgie déclarés patrimoine mondial de l’Unesco
Musique traditionnelle : « À notre époque, on ne chantait pas parce qu’on avait une belle voix, mais parce qu’on en avait le pouvoir », dixit Adama Ouédraogo dit Adam Gausse
Cinéma : Dramane Gnessi dénonce l’injustice au Burkina avec « Le film »
MADIGO 2019 : Les professionnels de la gastronomie et du divertissement à l’honneur
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés