Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Coopération canado-burkinabè : La gouverneure générale, Julie Payette, visite des infrastructures éducatives

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | O.O • vendredi 26 octobre 2018 à 00h35min
Coopération canado-burkinabè : La gouverneure générale, Julie Payette, visite des infrastructures éducatives

La gouverneure générale et commandante en chef du Canada, Julie Payette, effectue, du 23 au 26 octobre 2018, une visite d’Etat au Burkina. Arrivée à Ouagadougou dans la nuit du 23 octobre 2018, l’hôte a été officiellement accueillie dans la matinée de mercredi, 24 octobre au Palais Kosyam par le président Roch Kaboré, au cours d’une cérémonie solennelle marquée par 21 coups de canon en l’honneur de la gouverneure générale, l’exécution des hymnes nationaux et les honneurs militaires.

Parmi les activités, la visite d’une école primaire dans la commune rurale de Koubri et du lycée scientifique de Ouagadougou, ce jeudi, 25 octobre 2018.

Cette journée de la gouverneure générale, Julie Payette, a été essentiellement dédiée au secteur de l’éducation. Convaincue que plusieurs maux dont souffre la société peuvent trouver solution par l’éducation, Julie Payette a encouragé le monde de l’éducation au Burkina via une visite d’encouragements à l’école primaire publique de Tangsega dans la commune rurale de Koubri (à une trentaine de kilomètres à la sortie sud de Ouagadougou) et au Lycée scientifique de Ouagadougou, sis dans l’enceinte de l’Institut international d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) à la sortie nord-est de la capitale. A ces destinations, elle a d’abord eu droit à une brève présentation de ces écoles.

Officiellement ouvert en octobre 2017, le Lycée scientifique (d’où elle s’est rendue dans l’après-midi) a compté 30 élèves à la première promotion. Cette vague inaugurale a donné pleinement satisfaction car, à la fin de l’année, tous ont été admis en classe supérieure avec des notes comprises entre 16,80 et 12, 83, selon les explications des responsables du Lycée.

Une particularité soulevée est que dans ce classement annuel, les filles occupent la tête. "Parmi les dix premiers classés, huit filles sont en tête", apprend-on. Cette année, 35 pensionnaires sont attendus (dont 30 ont déjà répondu). "Ce sont les meilleurs des meilleurs de leur âge qui se sont engagés dans les sciences et qui, de ce fait, ont besoin de rencontrer des modèles’’, exposent les responsables pour qui, l’hôte offre donc une opportunité à ces pensionnaires d’attiser leur passion et nourrir leur rêve.

Astronaute de formation, Julie Payette est une scientifique, administratrice et femme d’Etat canadienne. Astronaute en chef de l’Agence spatiale canadienne entre 2000 et 2007, elle a participé à deux missions dans l’espace.

Une occasion d’échanges directs qui ont donc permis à ces élèves, tout protocole brûlé, de poser des questions et demander des conseils à même de les guider et galvaniser dans leur dynamique.

"En chacun de nous, il y a un potentiel, une étincelle qui attend d’être allumée. Nous devons être à l’écoute de notre intérieur. (...). Tout est possible. Il faut aller au-delà de votre rêve", tels sont entre autres propos lancés à ces jeunes qui ont accordé un intérêt soutenu au passage de la gouverneure générale.

Ce passage lui a également permis de visiter quelques infrastructures de 2iE, notamment des laboratoires.
Le dernier acte de l’ingénieure canadienne sera sa participation, aux côtés du président Roch Kaboré, à la cérémonie officielle d’ouverture de la XVe édition du Salon international de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO), le vendredi, 26 octobre 2018.

Pour mémoire, l’établissement des relations diplomatiques entre le Burkina (alors Haute-Volta) et le Canada remonte à 1962. Aujourd’hui, au Burkina, le Canada est représenté par une Ambassade à Ouagadougou et le Burkina est au Canada par une Ambassade à Ottawa et par des Consuls honoraires à Montréal, Toronto, Caraquet, au Nouveau-Brunswick et à Vancouver.

En 2014, le Burkina a été confirmé comme l’un des 25 pays de concentration ciblés par le gouvernement du Canada qui auront accès à 90% du budget de l’aide publique bilatérale du Canada.
Aussi, une nouvelle stratégie a été définie pour la période 2015-2019. Aux termes de cette programmation, le Canada s’est engagé à soutenir le Burkina par des financements dans des secteurs tels l’éducation de base et le développement des économies locales ainsi que les secteurs transversaux.

Les entreprises canadiennes sont actionnaires majoritaires de trois des cinq projets miniers les plus avancés au Burkina.
En 2017, le commerce de marchandises entre les deux pays a atteint 59 millions de dollars et un accord sur la promotion et la protection des investissements étrangers entre le Canada et le Burkina est entré en vigueur en octobre 2017.

O.O
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
Décentralisation : Les expériences suisse et allemande inspirent les Burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés