Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Emprunt obligataire : Le Trésor public à la recherche de 75 milliards de francs CFA

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Marcus Kouaman • mardi 23 octobre 2018 à 17h54min
Emprunt obligataire : Le Trésor public à la recherche de 75 milliards de francs CFA

La Direction générale du trésor et de la comptabilité publique a procédé, ce lundi 22 octobre 2018 à Ouagadougou, au lancement officiel de l’emprunt obligataire TPBF 6,5% 2018-2025. Cet Appel public à l’épargne (APE) a un montant indicatif de 75 milliards de F CFA.

L’emprunt obligataire de l’Etat du Burkina, dénommé « Trésor public du Burkina Faso 6,5% 2018-2025 », a été lancé ce lundi 22 octobre 2018, dans la salle de conférence de la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique. Cet appel public à l’épargne, deuxième du genre de l’année 2018, est d’un montant initial de 75 milliards de F CFA, au taux d’intérêt net annuel de 6,5% sur sept ans, dont deux ans de différé.

Pour le tout nouveau directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Célestin Sanou, cet évènement est d’une importance capitale pour son institution. « C’est désormais une coutume pour le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement d’organiser les Appels publics à l’épargne (APE) afin de mobiliser les ressources nécessaires au financement du développement du Burkina Faso », a-t-il souligné. Cet APE est le septième du genre après ceux de 2003, 2011, 2013, 2017 (deux) et de mai 2018.

Le Dg du Tresor Celestin Sanou

Selon lui, cette manière de mobiliser les ressources est devenue une pratique courante grâce à la volonté et à l’engagement des acteurs du secteur financier et du monde des affaires, à accompagner le pays des Hommes intègres vers un développement socio-économique. Toute chose qui cadre avec les ambitions du PNDES de transformer structurellement l’économie burkinabè à travers le renforcement des secteurs d’appui au développement économique (énergie, infrastructures de transport, réforme du système éducatif).

Avec le prix de l’obligation fixé à 10 000 F CFA, ceux qui souhaitent investir utile et rentable ont jusqu’au 8 novembre 2018 pour l’achat des obligations. Les avantages de l’emprunt obligataire sont les exonérations fiscales pour les résidents du Burkina Faso, l’inscription à la côte de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), l’admission des titres au refinancement de la BCEAO, le remboursement semestriel. En plus, ces titres ne présentent aucun risque au remboursement.

Le Dg SBIF

Le chef de file de l’opération est la Société burkinabè d’intermédiation financière (SBIF) avec comme co-chefs de file la BSIC Capital, BAO Capital Securities et la SGI Bénin. Le directeur général de la SBIF, Alexis Lourgo, compte sur l’intervention du système bancaire et des particuliers pour la réussite de l’opération. Pour mieux faire adhérer les potentiels cibles, un accent sera mis sur la communication et le marketing. Il a invité les uns et les autres à souscrire car c’est un partenariat gagnant et cet argent servira au développement du Burkina.

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Session 2019 du Forum politique de haut niveau (FPHN) sur le développement durable 2019, du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC)
20ème conférence des agents comptables : Pour une meilleure mobilisation des ressources financières de l’Etat
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
Employabilité des jeunes diplômés : La Société Générale Burkina Faso noue un partenariat avec trois écoles supérieures de formation
INFINITE : la carte hors-pair de Société Générale Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés