Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Entrepreneuriat : Le projet Boost pour booster les initiatives des jeunes du Zoundéwogo

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Issoufou Ouédraogo (stagiaire) • vendredi 12 octobre 2018 à 18h18min
Entrepreneuriat : Le projet Boost pour booster les initiatives des jeunes du Zoundéwogo

L’Association pour le développement et l’intégration de la jeunesse rurale (ADJIR) a procédé au lancement des activités de son programme Boost (promotion de l’entrepreneuriat féminin), ce jeudi 11 octobre 2018 dans la province du Zoundweogo, dans la région du Centre-Sud. Le projet Boost vise à accompagner la promotion de l’esprit entrepreneurial et créatif des jeunes, en particulier les jeunes filles, à travers un concours de sélection des meilleurs plans d’affaires dans la province du Zoundwéogo.

65% de la population burkinabè a moins de 25 ans. La majorité de ces jeunes, résidant en zone rurale, vivent en marge de la société avec un accès limité aux droits fondamentaux, impliquant souvent de nombreux risques de migration, de marginalisation et de radicalisation. C’est ainsi que l’Association pour le développement et l’intégration de la jeunesse rurale (ADIJR) et ses partenaires techniques et financiers comme l’ONG Plan International, le ministère des Affaires étrangères du Danemark à travers DANIDA, ont décidé de conjuguer leurs énergies dans le programme YEWA (Youth Empowerment in West Africa) pour permettre aux jeunes femmes et hommes de réaliser leur plein potentiel dans l’entrepreneuriat.

Participant

Dans l’opérationnalisation du programme YEWA, il est prévu de promouvoir l’entrepreneuriat féminin à travers le programme Boost. Ce programme a pour ambition de promouvoir l’esprit entrepreneurial et créatif des jeunes désirant renforcer leurs entreprises en identifiant des jeunes porteurs d’idées de projets présentant un caractère innovant, à travers un concours dénommé « concours Boost-Burkina ». Cette première édition du concours ciblera les jeunes de 18 à 35 ans avec au moins 70% de filles ou femmes.

Présent à cette cérémonie de lancement, le premier responsable de la province, Aboubacar Traoré, a affirmé que « le projet Boost vient pour booster l’employabilité au niveau des jeunes en les accompagnant dans la création de leurs propres structures ». Tout en saluant l’initiative du projet ADIJR dans la province qui va permettre le développement de l’auto-emploi de la jeunesse, il a interpellé les jeunes à monter des projets fiables et bancables. Il a affirmé que l’autorité suivra le processus de sélection en tant membre du comité de sélection et veillera à prendre toutes les mesures pour soutenir l’association dans la réussite du projet.

« L’idée du projet Boost est d’apporter des fonds aux lauréats pour booster leurs activités », a confié le coordonnateur de l’ADIJR, Khalifa Kabré.

Le haut commissaire Aboubacar Traoré

Ce projet, qui fait la part belle aux femmes, débutera par des inscriptions sur des fiches. Suivra une période de sensibilisation aux conditions de participation au concours et aux opportunités au niveau de l’Etat, concernant les financements. Passé cette étape, les différents candidats vont pouvoir monter leurs projets et le comité de sélection, composé des services techniques et financiers, procédera à la sélection des lauréats qui recevront les techniciens du projet sur leurs sites. « Cela permettra aux agents du projet de se rassurer que les personnes sélectionnées sont crédibles et à même de pouvoir avancer grâce à cet accompagnement », a expliqué le responsable du comité de pilotage.

« Boost-Burkina » compte sensibiliser au moins 1 600 jeunes à l’entrepreneuriat féminin dans les quatre communes d’intervention du programme. Les candidatures sont estimées à 1 000 dans les différentes localités. Les lauréats bénéficieront du paquet technique et financier nécessaire pour lancer leurs entreprises.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Excellence scolaire au Burkina : « Il faut revoir les critères de sélection des meilleurs enseignants », selon le SG du MENAPLN
Modification du Code pénal : « La décision du Conseil constitutionnel est dépourvue de la moindre motivation », selon Pr Pierre Meyer
Nayala : L’ambassadeur Doulaye Corentin Ki a été inhumé dans son village natal
Rencontre gouvernement-syndicats du 23 juillet : L’Unité d’action syndicale invite le gouvernement à y mettre du sérieux
Modification du Code pénal : Le Conseil constitutionnel juge la loi conforme à la Constitution
Centre de formation Noëlie Beauty : Onze nouvelles coiffeuses prêtes à voler de leurs propres ailes
Fin du Programme DryDev : Les réalisations transférées à la commune d’Arbollé
Nuit de l’excellence de l’UFR/LAC : Les meilleurs étudiants récompensés
Fonds permanent de développement des collectivités territoriales : L’avenir des agents au cœur d’une assemblée générale
Mairie de Ouagadougou : Des travaux de voieries et d’équipements publics dans les arrondissements 4 et 6
Energies renouvelables : Des OSC plaident pour un accès aux services de qualité
Hervé Tapsoba, militaire radié : « Si nous revenons, c’est nous-mêmes qui allons conseiller nos petits frères… »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés