Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Promotion de la bonne gouvernance : Le Burkina lance une campagne nationale d’information et de sensibilisation

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki et Joceline Kongo (Stagiaire) • vendredi 12 octobre 2018 à 23h45min
Promotion de la bonne gouvernance : Le Burkina lance une campagne nationale d’information et de sensibilisation

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale a lancé, au cours d’une rencontre, ce vendredi 12 octobre 2018 à Ouagadougou, la campagne nationale d’information et de sensibilisation sur la Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance (SNPG) et le plan d’action nationale du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO). Le gouverneur du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, a président la cérémonie de lancement.

« La bonne gouvernance est perçue comme la saine gestion des affaires publiques avec la participation des populations à la prise de décisions en vue du renforcement de l’Etat de droit », a déclaré le gouverneur de la région du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo. Dans le but de promouvoir cette bonne gouvernance, le gouvernement du Burkina Faso a adhéré au Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) en décembre 2016. Cette adhésion s’est matérialisée par l’adoption, en octobre 2017, d’un plan d’actions PGO qui couvre la période 2017-2019.

Selon le gouverneur du Centre, Sibiri de Issa Ouédraogo, représentant le ministre en charge de la Protection sociale à cette cérémonie, la promotion de la bonne gouvernance au Burkina Faso s’est matérialisée par l’adoption en novembre 2017 de la Stratégie nationale de promotion de la bonne gouvernance (SNPG) qui couvre la période 2018-2027. « Cette stratégie vise à promouvoir les principes de bonne gouvernance dans la conduite des actions de développement », a-t-il informé.

Pour atteindre les objectifs fixés par la SNPG, quatre axes stratégiques ont été définis. Il s’agit de la promotion de la primauté du droit, la promotion de la transparence et de la responsabilité, le renforcement de la participation et l’équité et la lutte contre la corruption et la promotion de la promotion de l’administration.

Au cours de cette rencontre, les organisateurs ont indiqué que le but est de faciliter l’appropriation de la SNPG et de vulgariser le plan d’action nationale du PGO. Conformément au calendrier, il est prévu l’organisation d’ateliers de sensibilisation et d’information dans les régions, du 15 au 17 octobre 2018, en collaboration avec les acteurs de la société civile.

A entendre Sibiri de Issa Ouédraogo, cette campagne de communication présente une importante opportunité de faire avancer les relations entre les structures étatiques et la société civile dans un contexte national marqué par des revendications dans plusieurs secteurs et une forte attente des citoyens sur les questions de transparence, de justice, de participation, d’accès à l’information et de redevabilité des gouvernants.

Bientôt un premier rapport annuel sur la bonne gouvernance

Le SPMA-BG, Jacques Sosthène Dingara

En juin 2018, le Secrétariat permanent de la modernisation de l’administration et de la Bonne gouvernance (SPMA/BG) a fait un sondage national sur la perception du citoyen sur le niveau du respect des principes donc de bonne gouvernance, qui est apparu comme le cadre de démarrage. « Aujourd’hui, nous avons les résultats de cette enquête qui ont été validés il y a deux semaines.
Et très probablement, nous allons bientôt communiquer avec vous sur ce que le citoyen pense aujourd’hui de la gouvernance et ce qu’il apprécie. Ce ne sont plus nos actions qui, en réalité, vont désormais gouverner, mais beaucoup plus ce que le citoyen pense », a signifié le SPMA/BG, Jacques Sosthène Dingara.

Et d’ajouter que le premier rapport annuel du plan d’action du gouvernement est en phase d’élaboration. « Nous reviendrons donc sur ces quelques grandes actions menées dans le cadre des treize engagements du Parlement », précise le SPMA/BG.

Pour rappel, le Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) est une initiative internationale multipartite lancée en 2011, qui vise à promouvoir la transparence de l’action publique, à améliorer la participation citoyenne et à combattre la corruption dans un esprit de collaboration avec les acteurs non-étatiques, les organisations de la société civile et les médias.

Cryspin Masneang Laoundiki
Joceline Kongo (Stagiaire)
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dialogue politique au Burkina : L’opposition félicite l’attitude de la majorité
Commune de La-Toedin : La cohésion sociale et l’excellence, une quête du conseil municipal
Stabilité nationale : « C’est ensemble que nous allons arriver à bon port », exalte Simon Compaoré
Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020
Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités
Politique : Le MPP /Gourcy se dit prêt pour 2020
Groupe parlementaire CDP : « L’Assemblée nationale a de sérieuses difficultés ».
Burkina Faso : « Dr Salifou Diallo, Le Prophète redoutable », le devoir de mémoire du journaliste Dieudonné Soubéaga
Mort de 11 personnes en garde à vue : Le CFOP exige des « sanctions exemplaires »
Burkina : Le gouvernement annonce une enquête administrative après le décès de 11 personnes placées en garde à vue
Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice
Vie des partis : Le bureau du MPP/Fada N’Gourma installé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés