Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Programme national du secteur rural : Une quarantaine de journalistes outillés sur les enjeux de la phase II

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • mardi 9 octobre 2018 à 23h00min
Programme national du secteur rural : Une quarantaine de journalistes outillés sur les enjeux de la phase II

Le Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG) organise un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les enjeux du Programme national du secteur rural phase II (PNSR II), les 9 et 10 octobre 2018, à Ouagadougou. Durant deux jours, une quarantaine de journalistes vont s’approprier le Programme afin de prendre des initiatives de productions médiatiques sur ce sujet.

Au Burkina Faso, le secteur agricole est le principal secteur de l’économie. On estime sa contribution au PIB à plus de 30%. Ce secteur emploie plus de 86% de la main-d’œuvre et constitue la principale source de revenus des ménages ruraux. Cette activité, selon le coordonnateur du Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG), Sylvestre Tiemtoré, entre dans le cadre de la mise en œuvre du « Projet plaidoyer et contrôle citoyen pour la prise en compte des besoins des petits producteurs dans les politiques publiques agricoles (PNSR II) ».

Le SP-CPF, Issoufou Porgo (au micro) et le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré

Pour le secrétaire permanent de la Confédération paysanne du Faso (CPF), Issoufou Porgo, le Programme national du secteur rural (PNSR) est une référence pour tous ceux qui interviennent dans le secteur du développement agricole. Dans le but d’atteindre les objectifs du PNSR, « nous avons besoin de fédérer toutes les synergies pour assurer le suivi de sa mise en œuvre ».

C’est ainsi que les journalistes sont la cible de cet atelier de renforcement des capacités afin de prendre des initiatives de productions médiatiques sur ce sujet. « Nous pensons que votre rôle [les journalistes] est fondamentalement important, pour faire du Programme national du secteur rural (PNSR), un programme au service des petits producteurs, qui n’ont d’autres personnes pour les défendre que vous qui leur portez l’information », a indiqué le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré.

Photo de famille

Selon les organisateurs du présent atelier, la phase II du PNSR a été élaborée sur la base des expériences et des succès engrangés lors de la première phase (2011-2016) en termes de dialogue au niveau local et de plaidoyer par les membres de la coalition pour la prise en compte des petits producteurs dans les politiques publiques agricoles.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre la cybercriminalité : La CIL outille les élèves sous-officiers de la gendarmerie
Mouvement d’humeur à la RTB : Le DG tape du poing sur la table
Médias publics : Des perturbations dues à un mouvement d’humeur du personnel
Fonds d’appui à la presse privée : La date de clôture de dépôt des dossiers de candidature à l’appel à projet de financement des projets structurants est reportée au 20 septembre 2019
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie
Régulation des communications électroniques et des postes : L’ARCEP outille des hommes de médias à Bobo-Dioulasso
ISCOM – ESSITECH INTERNATIONAL : Mise en place d’un cadre de collaboration qui s’annonce fructueuse
Burkina Golden Blog Awards : La 2e édition placée sous le thème de la consolidation de la paix
Les métiers de la communication digitale : Création publicitaire numérique
TAC : Médias publics burkinabè et ivoiriens scellent des pactes de coopération
Système d’information géographique : L’Institut supérieur des sciences de la population renforce les capacités de 20 spécialistes
Bonne gouvernance au Burkina : L’Association des journalistes du Burkina interroge la qualité des infrastructures
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés