Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Programme national du secteur rural : Une quarantaine de journalistes outillés sur les enjeux de la phase II

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • mardi 9 octobre 2018 à 23h00min
Programme national du secteur rural : Une quarantaine de journalistes outillés sur les enjeux de la phase II

Le Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG) organise un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les enjeux du Programme national du secteur rural phase II (PNSR II), les 9 et 10 octobre 2018, à Ouagadougou. Durant deux jours, une quarantaine de journalistes vont s’approprier le Programme afin de prendre des initiatives de productions médiatiques sur ce sujet.

Au Burkina Faso, le secteur agricole est le principal secteur de l’économie. On estime sa contribution au PIB à plus de 30%. Ce secteur emploie plus de 86% de la main-d’œuvre et constitue la principale source de revenus des ménages ruraux. Cette activité, selon le coordonnateur du Secrétariat permanent des organisations non-gouvernementales (SPONG), Sylvestre Tiemtoré, entre dans le cadre de la mise en œuvre du « Projet plaidoyer et contrôle citoyen pour la prise en compte des besoins des petits producteurs dans les politiques publiques agricoles (PNSR II) ».

Le SP-CPF, Issoufou Porgo (au micro) et le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré

Pour le secrétaire permanent de la Confédération paysanne du Faso (CPF), Issoufou Porgo, le Programme national du secteur rural (PNSR) est une référence pour tous ceux qui interviennent dans le secteur du développement agricole. Dans le but d’atteindre les objectifs du PNSR, « nous avons besoin de fédérer toutes les synergies pour assurer le suivi de sa mise en œuvre ».

C’est ainsi que les journalistes sont la cible de cet atelier de renforcement des capacités afin de prendre des initiatives de productions médiatiques sur ce sujet. « Nous pensons que votre rôle [les journalistes] est fondamentalement important, pour faire du Programme national du secteur rural (PNSR), un programme au service des petits producteurs, qui n’ont d’autres personnes pour les défendre que vous qui leur portez l’information », a indiqué le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré.

Photo de famille

Selon les organisateurs du présent atelier, la phase II du PNSR a été élaborée sur la base des expériences et des succès engrangés lors de la première phase (2011-2016) en termes de dialogue au niveau local et de plaidoyer par les membres de la coalition pour la prise en compte des petits producteurs dans les politiques publiques agricoles.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
4e édition de la Semaine d’information et d’orientation (SIO) : L’ISCOM, l’école supérieure qui forme des professionnels du numérique, était au rendez-vous
Diocèse de Ouahigouya : La CIL outille des membres du clergé sur les données personnelles
Régulation des médias audiovisuels : Le CSC signe une convention avec la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Maroc pour l’acquisition d’un système de monitoring
Modification de la loi sur le code pénal : Les associations professionnelles des médias suspendent leur campagne de sensibilisation
Fibre optique dans les Hauts-Bassins et les Cascades : La ministre Hadja Ouattara s’assure du bon déroulement des travaux
Astuce TIC : Pourquoi il ne faut pas publier des photos de votre enfant sur le net
Médias en ligne : Dr Cyriaque Paré reconduit à la tête de l’association
Médias en ligne du Burkina Faso : Une charte adoptée pour balayer la maison
Gouvernance démocratique : Des journalistes à l’école du sondage
Médias et lutte contre le terrorisme : Faut-il interviewer un terroriste ?
Soutenances à l’ISTIC : La communication digitale du MINEFID passée à la loupe d’un impétrant
Régulation des médias : Le CSC établit sa feuille de route à Fada N’Gourma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés