Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Soldats tués sur l’axe Gayéri-Foutouri : Le sous-lieutenant David Tenkodogo et ses cinq éléments reposent désormais à Fada N’Gourma

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par KOUDOUSSE SIDSOABA • lundi 8 octobre 2018 à 01h15min
Soldats tués sur l’axe Gayéri-Foutouri : Le sous-lieutenant David Tenkodogo et ses cinq éléments reposent désormais à Fada N’Gourma

Les six éléments de l’armée nationale tombés le jeudi 4 octobre 2018 suite à l’explosion d’un engin improvisé au passage de leur véhicule alors qu’ils étaient en mission de reconnaissance sur l’axe Gayéri-Foutouri, ont été inhumés le samedi 6 octobre dernier au cimetière de la Mission catholique, à Fada N’Gourma.

Le samedi 6 octobre 2018 a été la date choisie pour conduire au cimetière de la Mission catholique, à Fada N’Gourma, les six éléments de l’armée burkinabè fauchés à la fleur de l’âge suite à l’explosion d’un engin improvisé au passage de leur véhicule, au cours d’une mission de reconnaissance dans la province de la Komondjari, sur l’axe Gayéri-Foutouri. Les autorités militaires, paramilitaires, religieuses et politiques ; leurs frères d’armes, amis et parents ainsi que la population étaient présents de la levée des corps à la morgue du Centre hospitalier régional de Fada jusqu’à l’inhumation.

Après la lecture de l’oraison funèbre par le commandant Somé Eric Dabiré, place à l’inhumation des corps sous le regard impuissant d’une population venue rendre un dernier hommage aux soldats tombés sur le champ d’honneur. Il y avait les familles des victimes toujours sous l’émotion et des veuves inconsolables. Prenant la parole au nom des familles des victimes, Mamadou Sourabié a transmis leurs remerciements aux autorités du pays, avant de leur demander de mettre les moyens et du matériel nécessaires et adéquats à la disposition des éléments des forces de défense et de sécurité afin qu’ils puissent mener à bien leur mission.

Car, dit-il, sans les moyens adéquats pour faire face à cette insécurité, « nous assisterons toujours à ces pertes en vies humaines de nos enfants. (…) Que ferons-nous de nos veuves ici présentes ? Nos frères sont partis nous laisser des enfants de moins d’un an. Donc nous demandons aux autorités ici présentes d’accélérer le processus de dédommagement des familles de victimes afin que ces veuves et orphelins puissent jouir de ce qui leur revient de droit ».

Pendant l’inhumation, nous apprenions, de sources locales, le passage d’un véhicule militaire sur un engin explosif dans la zone de Kaboanga, à Pama, lors d’une opération conjointe de ratissage de la localité menée par les forces armées burkinabè et françaises. Et selon nos sources, le bilan fait état d’un militaire tué et d’un autre blessé dans les rangs de l’armée burkinabè.

KOUDOUSSE SIDSOABA
Lefaso.net

Liste des six militaires tombés :

-  Sous-lieutenant David Tenkodogo du 34e Régiment inter-arme (RIC) de Fada N’Gourma, né le 24 octobre 1994.

-  Caporal Yacouba Sombié du 31e RIC de Tenkodogo, né le 10 octobre 1990.

-  Caporal Hamidou Yaro du 31e RIC de Tenkodogo, né le 5 septembre 1988.

-  Soldat de 1re classe Souleymane Traoré de la Garde nationale, né le 25 février 1988.

-  Soldat de 1re classe W. Romuald Yanogo du 31e RIC de Tenkodogo, né le 15 mars 1994.

-  Soldat de 1re classe Maxime Simporé du 31e RIC de Tenkodogo, né le 14 avril 1994.

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Natiaboani : Un détachement militaire victime d’une attaque
Armée burkinabè : Le 31e régiment d’infanterie commando de Tenkodogo a son unité anti-terroriste
Sahel : « Si on n’est pas là, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes », selon le chef d’Etat major des armées françaises
Burkina Faso : L’état d’urgence prorogé jusqu’au 12 janvier 2020
Goenega (Centre-Nord) : Une école incendiée par des hommes armés
Région de l’Est : Le couvre- feu prolongé jusqu’au 5 septembre 2019
Burkina : 15 personnes tuées dans une attaque terroriste dans la commune de Barsalogho
Déplacés de Silgadji à Ouagadougou : « On nous a demandé de retourner d’où nous venons »
Situation des déplacés internes : ’’Ouagadougou n’a pas les commodités nécessaires pour les abriter", Laurence Ilboudo
Déplacés internes : "les actions qui consistent à mobiliser des véhicules pour envoyer les gens à Ouagadougou", Simon Compaoré
Village de Belehede, commune de Tongomayel : 17 morts dans une attaque attribuée à des terroristes
Conférence épiscopale Burkina-Niger : Les évêques expriment leur « profonde consternation face aux actes de terrorisme »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés