Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Technologie du biodigesteur : Des ministres examinent les progrès réalisés depuis la première édition

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Justine Bonkoungou • jeudi 4 octobre 2018 à 23h40min
Technologie du biodigesteur : Des ministres examinent les progrès réalisés depuis la première édition

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a présidé l’ouverture de la session ministérielle de la 2e édition de la Conférence internationale sur la technologie du biodigesteur de Ouagadougou. C’était ce jeudi 4 octobre 2018 au Centre international de conférences de Ouagadougou.

Après la réunion des experts qui marquait le début de la 2e édition de la Conférence internationale sur la technologie du biodigesteur de Ouagadougou (CITBO 2), place ce jeudi 4 octobre 2018 à la session ministérielle. Elle sera le lieu pour les ministres des dix pays invités, de passer en revue les conclusions de la réunion des experts. Il s’agira donc pour eux d’examiner les progrès réalisés par les pays dans le processus de mise en place des programmes nationaux de biodigesteurs et les soutiens nécessaires à son accélération.

Le Premier ministre prononçant le discours d’ouverture de la session ministérielle de la CITBO 2

Ils se pencheront également sur les projets de textes relatifs à la création de l’Organe régional de promotion de la technologie du biodigesteur. Les questions relatives à l’institutionnalisation de la CITBO qui devrait devenir tournant, à en croire Sommanogo Koutou, ministre des ressources animales et halieutiques, sont aussi au menu de cette session ministérielle.

Et c’est convaincu que la technologie du biodigesteur est « une solution pour la sécurité alimentaire et énergétique et pour bien d’autres défis qui se posent à nos pays », que Paul Kaba Thiéba a formulé le vœu que les conclusions des travaux des ministres puissent « servir de leviers à la mise à l’échelle de l’exploitation des avantages de la technologie du biodigesteur dans notre sous-région. »

Photo de famille des ministres avec le Premier ministre

Cette solution pour la sécurité alimentaire et énergétique, le Mali est en train de la vulgariser, confie la ministre malienne de l’élevage et de la pêche, Dr Rokia Maguiraga Kané. « Au niveau du Mali, nous sommes à pied d’œuvre, parce que nous savons que cette technologie, c’est pour le bonheur du monde rural en général et du monde agropastoral en particulier. », confie- t-elle.

En rappel, les points qui seront analysés au cours de cette session ministérielle sont quelques-unes des recommandations de la Déclaration de Ouagadougou adoptée à l’issue de la première édition de la Conférence internationale sur la technologie du biodigesteur.

Une vue des participants à la CITBO 2

Ces recommandations avaient trait à la mise en place de Programmes nationaux de biodigesteurs dans les pays d’ici au 31 décembre 2019 ; mais aussi à la mise en place d’un Organe régional de promotion de la technologie du biodigesteur sous le leadership du Burkina Faso. Il avait également été demandé au Président du Faso, de faire le plaidoyer auprès de ses pairs et des partenaires techniques et financiers pour la vulgarisation de la technologie du biodigesteur dans les différents pays.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Portfolio

  • Rokia Kané, ministre malienne de l'élevage et de la pêche

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement dans le monde : Les chiffres vertigineux d’un rapport conjoint OMS/UNICEF
Ministère en charge de l’Environnement : Des États généraux pour poser un diagnostic
Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le plan de formation 2019-2021
Gestion des ressources en eau : Les acteurs harmonisent leurs méthodes de travail
Journée nationale de l’arbre : Le comité national d’organisation installé
Accès à l’eau et à l’assainissement : WaterAid organise un forum régional à Ouagadougou
Lutte contre la désertification : Ouagadougou abrite un sommet de la société civile
Journée internationale de l’environnement : Nestlé Burkina nettoie le marché de Dassasgho
Forêt communale de Fada N’Gourma : La Fondation Konrad Adenauer outille les comités de gestion et de surveillance
Forêt de Kua : Le ministre de l’Environnement devrait démissionner, estime Adama Séré (Parti des écologistes)
Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés