Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Situation nationale : Le PDS/METBA appelle les fonctionnaires à « modérer leurs revendications »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Laurence Tianhoun (Stagiaire) • lundi 1er octobre 2018 à 23h43min
Situation nationale : Le PDS/METBA appelle les fonctionnaires à « modérer leurs revendications »

Le Bureau politique national (BPN) du Parti pour la démocratie et le socialisme, Parti des bâtisseurs (PDS/Metba) a tenu sa session ordinaire, le samedi 29 septembre 2018, à Ouagadougou. Rapport d’activités du bureau exécutif national (BEN), la vie du parti, l’audition des rapports des fédérations provinciales, la convocation du congrès du parti et de la situation nationale et sécuritaire du pays étaient au menu des échanges.

Organisée une fois par an, entre deux congrès, la session ordinaire du Bureau politique national (BPN) du Parti pour la démocratie et le socialisme, Parti des bâtisseurs (PDS/Metba), s’est tenue ce samedi 29 septembre 2018. L’ordre du jour a porté sur le rapport d’activités du Bureau exécutif national (BEN) et la situation du parti, l’audition des rapports des fédérations provinciales, la convocation du congrès du parti afin que chacun puisse faire des propositions pour un meilleur fonctionnement du PDS/Metba.

Au cours de cette session, les réflexions ont également porté sur la situation sociale et sécuritaire du Burkina, marquée par les attaques qui ont fait des victimes du côté des civils et des forces de défense et de sécurité.

Face aux multiples manifestations, c’est-à-dire les sit-in et grèves organisés par les travailleurs des différents secteurs de la Fonction publique, le parti a demandé aux fonctionnaires de modérer leurs revendications et de prendre conscience que ce sont les impôts et taxes payés par les populations qui alimentent le budget de l’Etat, et cet argent doit servir à répondre aux besoins de sécurité et de développement du pays.

Concernant le fonctionnement du parti, les participants ont examiné le travail du BEN et décidé de la participation du parti aux élections à venir. Ils ont également examiné des propositions de nomination de membres d’honneur du parti et des propositions de sanctions.
Il a également été question, durant la session, de la situation économique et politique mondiale depuis l’élection de l’actuel président américain, Donald Trump, en 2017.

Selon Philippe Ouédraogo, président du parti, « cette session du bureau politique national de notre parti a donné l’occasion de renforcer l’unité du parti et de dégager des décisions pour un travail plus efficace du bureau exécutif national et des fédérations provinciales ».

Laurence Tianhoun (stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dialogue politique au Burkina : L’opposition félicite l’attitude de la majorité
Protection sociale : Le Conseil national tient sa 7e session
Commune de La-Toedin : La cohésion sociale et l’excellence, une quête du conseil municipal
Stabilité nationale : « C’est ensemble que nous allons arriver à bon port », exalte Simon Compaoré
Dialogue politique national : Le Code électoral sera "révisé à minima" avant les élections de 2020
Etat de santé du Général Djibrill Bassolé : L’opposition requiert la diligence des plus hautes autorités
Politique : Le MPP /Gourcy se dit prêt pour 2020
Groupe parlementaire CDP : « L’Assemblée nationale a de sérieuses difficultés ».
Burkina Faso : « Dr Salifou Diallo, Le Prophète redoutable », le devoir de mémoire du journaliste Dieudonné Soubéaga
Mort de 11 personnes en garde à vue : Le CFOP exige des « sanctions exemplaires »
Burkina : Le gouvernement annonce une enquête administrative après le décès de 11 personnes placées en garde à vue
Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés