Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Migration : Le Processus de Rabat expliqué aux acteurs en charge de la question

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • vendredi 28 septembre 2018 à 12h00min
Migration : Le Processus de Rabat expliqué aux acteurs en charge de la question

Le ministère de l’Intégration et des Burkinabè de l’extérieur a procédé, ce jeudi 27 septembre 2018, dans la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, à l’ouverture de la réunion de concertation avec les acteurs en charge des questions migratoires.

Pour une meilleure gestion des phénomènes migratoires, le ministère de l’Intégration et des Burkinabè de l’extérieur a présidé l’ouverture d’une réunion de concertation avec les acteurs en charge de la question. C’était le jeudi 27 septembre 2018.

Au cours de cette rencontre, les acteurs vont travailler à relever les défis liés à la protection internationale garantissant le respect des droits fondamentaux des migrants, le respect de la dignité de la personne, l’impact du changement climatique et les politiques nationales en matière de migration. Ils vont de ce fait réfléchir à comment permettre aux migrants d’avoir accès à un emploi décent, aux services sociaux de base ainsi qu’à la sécurité... afin de booster le développement des pays et donner un visage plus humain à la migration.

Pour le ministre de l’Intégration et des Burkinabè de l’extérieur, « les travaux permettront, d’une part, de mieux appréhender le processus de Rabat et ses principaux enjeux et, d’autre part, au Burkina Faso de conduire son mandat à bon port. En attendant les conclusions avec le plus grand intérêt ».

Le Burkina Faso a été désigné pour assurer la présidence du comité de pilotage du processus, pour une période d’un an, lors de la 5e Conférence euro-africaine sur la migration et le développement (Processus Rabat) qui concerne les pays de l’Afrique de l’Ouest, du Nord et du Centre. « Nous avons tenu cette réunion pour expliquer à nos concitoyens et à tous les acteurs au niveau national, ce qu’est et pourquoi le Processus de Rabat car nous sommes tous interpellés et espérons, avec la présidence du Burkina Faso, sortir avec des résultats positifs pour tout le monde », a affirmé Jacqueline Zaba, ambassadeur du Burkina à Bruxelles et auprès du Royaume-Uni.

A l’occasion, le ministre a réitéré sa gratitude à l’ensemble des partenaires et acteurs pour les efforts consentis pour le renforcement du dialogue et de la coopération sur la gestion des migrations.

Laurence Tianhoun (Stagiaire)
LeFaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ana Maria Chongo Torreblanca, ambassadrice de Cuba au Burkina : « L’héritage de Thomas Sankara est vif en Amérique latine, pas seulement à Cuba »
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
Nations-Unies : La Burkinabè Rosine Coulibaly nommée représentante spéciale pour la Guinée-Bissau
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés