Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Tout ce qui vaut la peine d’être fait mérite et exige d’être bien fait» Comte de Chesterfield

Marche-meeting du 29 septembre : Les commerçants de l’opposition veulent « réveiller Roch et son gouvernement » le samedi à 8h

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • mardi 25 septembre 2018 à 22h35min
Marche-meeting du 29 septembre : Les commerçants de l’opposition veulent « réveiller Roch et son gouvernement » le samedi à 8h

Au cours d’un point de presse animé ce mardi 25 septembre 2018 à Ouagadougou, les commerçants de l’opposition ont salué l’initiative du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) d’organiser une marche-meeting le samedi 29 septembre prochain.

Depuis l’annonce du Chef de file de l’opposition (CFOP) d’organiser une marche-meeting le samedi 29 septembre 2018, des sorties médiatiques des Organisations de la société civile (OSC) et des partis politiques s’enchaînent. Après l’annonce des femmes de l’opposition le jeudi dernier, les commerçants partisans du CFOP sont montés au créneau pour confirmer leur participation à cette marche.

« À l’instar des autres Burkinabè, les commerçants traversent un moment très difficile. Cela est dû tout d’abord à la baisse du pouvoir d’achat des ménages », dépeint le représentant des commerçants de l’opposition, Mamadi Lompho, avant d’ajouter que depuis l’arrivée au pouvoir du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès), « la misère des Burkinabè a augmenté ».

Selon les commerçants, les multiples attaques terroristes que connaît le Burkina depuis 2016 ralentissent leurs activités. « Les investisseurs hésitent à mettre pied au Burkina, et des entreprises nationales plient bagages pour aller tenter leur chance ailleurs », déplore M. Lompho.

Autre aspect qui ne favorise pas le climat des affaires au pays des Hommes intègres, l’adoption de la loi sur le PPP (Partenariat public-privé). Pour les commerçants, ce partenariat permet de conclure automatiquement les marchés de gré à gré et par ententes directes. Et cela ne fait qu’augmenter la corruption au Burkina, foi de Mamadi Lompho. « Du coup, il y a les uns qui bénéficient de milliards de marchés avec leurs copains au pouvoir, et les autres, obligés de poiroter et même de déclarer faillite », constate-t-il.

Fort de ces éléments sus-cités, les commerçants de l’opposition saluent l’initiative du CFOP de convier les forces vives de la nation à cette marche-meeting « contre la gouvernance chaotique du Burkina ».

« Au regard des maux qui minent le secteur du commerce, du sectarisme et de la négligence dont sont victimes les commerçants, nous invitons les petits commerçants, les entrepreneurs, les hommes d’affaires, les opérateurs économiques, à prendre massivement part à la manifestation de samedi prochain », a appelé Mahamadi Lompho, représentant des commerçants de l’opposition.

« … l’opposition n’a pas tort de secouer le cocotier »

À en croire les commerçants de l’opposition, « Roch et son gouvernement dorment ». C’est pourquoi « nous devons les réveiller le samedi à 8h ». Pour les conférenciers, au regard de tous ces éléments, l’opposition n’a pas tort de secouer le cocotier.

Compte tenu de la situation sécuritaire du Burkina, Mahamadi Lompho et ses camarades approuvent l’idée du CFOP d’organiser une cotisation en vue de soutenir les Forces de défense et de sécurité (FDS). « Par ailleurs, nous félicitons les députés burkinabè qui se sont inspirés de l’initiative du CFOP », a souligné le représentant des commerçants.
En effet, lors de la clôture de la session extraordinaire de l’Assemblée nationale sur la situation sécuritaire (le lundi 24 septembre 2018), les députés ont annoncé un soutien financier de 127 millions de francs CFA aux FDS. Aussi, les commerçants de l’opposition invitent les ministres et les partis membres de la majorité à copier l’exemple du CFOP, en cotisant pour soutenir les FDS.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vie politique : L’UPC outille une quinzaine de journalistes sur les contours de l’idéologie sociale-libérale
Périple à l’intérieur du Burkina : Le Premier ministre en visite dans la région des Hauts-Bassins
Modification du code électoral au Burkina : L’ Opposition non affiliée appelle à de larges concertations
Élections de 2020 au Burkina : 2 376 100 nouveaux inscrits, dont 41,90% de femmes, selon les statistiques brutes de la CENI
Siaka Coulibaly, analyste politique : « La situation de la sous-région prête au pessimisme »
Burkina Faso : Quand les partis politiques bradent la dignité humaine !
AG des établissements publics de l’Etat 2019 : 16,801 milliards de dettes soit une baisse de 73% par rapport à 2018
Message de Son Excellence le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré à l’occasion du 05 août
Bonne gouvernance : L’Autorité de contrôle d’Etat lance une plateforme électronique destinée aux déclarations de patrimoine
Servir et non se servir (SENS) : Le mouvement pour « oser l’avenir avec une politique autrement »
MPP : La direction politique a échangé avec les prétendants aux élections législatives
Vie politique burkinabè : « Il faut arrêter de percevoir l’Etat comme une vache à lait qu’il faut traire », prêche Pr Augustin Loada
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés