Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Colloque international sur l’assainissement : Le Burkina et ses pairs prennent des engagements pour améliorer le cadre de vie des populations

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mission Faseau • • samedi 22 septembre 2018 à 11h00min
Colloque international sur l’assainissement : Le Burkina et ses pairs prennent des engagements  pour améliorer le cadre de vie des populations

La cérémonie de clôture du colloque international sur l’hygiène et de l’assainissement s’est tenue dans la soirée du vendredi 21 septembre 2018 à Ouagadougou, avec la formulation des recommandations pour améliorer la situation. Une cérémonie marquée également par la remise de trophées aux différents représentants du secteur.

Après deux jours d’échanges et de partage entre acteurs et experts autour de la question de l’assainissement, plusieurs recommandations ont été formulées à la sortie de ce colloque international. Des recommandations qui, selon le directeur général de l’assainissement, André Patindé Nonguierma, ont concerné d’abord l’engagement des populations. Car, dit-il, la question de l’assainissement ne doit plus être portée par l’État seul, mais avec tous les partenaires afin de mobiliser des financements domestiques et novateurs. Ce qui permettra d’offrir toutes les possibilités pour pouvoir acquérir des ouvrages sans forcément attendre la contribution de l’État.

André Nonguierma directeur général de l’assainisssement

Autre recommandation prise à cette occasion, c’est la mise en place d’approches et de stratégies au niveau national pour le partage des informations à tous les niveaux. En plus de celles-ci, il y a l’engagement au niveau communal, c’est-à-dire celui des maires, pour développer des ressources locales afin de combler les actions de l’assainissement, les actions d’éducation et de sensibilisation des cibles prioritaires que sont les enfants, etc., a-t-il précisé.

Outre ces recommandations, Madelaine Diessongo de l’Unicef a ajouté qu’il y a aussi « le passage à l’échelle du programme de la gestion hygiénique des menstrues, son intégration dans les curricula ainsi que la prise en compte des filles non-scolarisées ».

Apport du colloque

La question de l’hygiène et de l’assainissement est fondamentale dans les conditions de vie des populations. C’est donc pour cela que Wenceslas Koeta, un des participants, a souligné que « ce colloque est salutaire dans la mesure où il a réuni l’ensemble des acteurs de ce secteur et de tous les autres acteurs pour réfléchir sur les problèmes liés à ce domaine et voir la nécessité de soulever la question de l’insalubrité ».

Ousmane Dambadji président du réseau nigérien des journalistes pour l’eau.

Une réflexion qui a donc permis aux différents acteurs de prendre des engagements qui contribueront à améliorer le cadre de vie des populations et leur santé, note-t-il. Une idée partagée par Ousmane Dambadji, président du Réseau nigérien des journalistes pour l’eau. Selon lui, toutes les choses apprises au niveau de ce grand rendez-vous de partage et d’expertise l’aideront à être plus efficace au niveau du Niger, parce que le Burkina Faso est une référence en matière de développement et surtout dans le domaine de la promotion de l’hygiène et de l’assainissement.

« Ce qui me permettra d’améliorer la qualité de ses prestations sur le terrain, d’améliorer le plaidoyer avec les partenaires techniques et financiers et d’interpeller les décideurs à accepter de mettre beaucoup plus de financement dans le secteur de l’eau et de l’assainissement », ajoute-t-il.

Aussi, ladite cérémonie a connu la remise de trophées aux différents ministères et institutions engagés dans la promotion de l’hygiène et de l’assainissement. Des trophées représentant leur engagement dans l’organisation du colloque et l’appui attendu pour l’atteinte des objectifs visés.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Droits à l’eau et l’assainissement : OSC et médias passent en revue l’exécution de la Mission Faseau (VIDEO)
Eau et assainissement : Un défi stratégique à relever, selon Arnauld Adjagodo, coordonnateur de la Mission Faseau
Soukuy (Mouhoun) : L’eau potable est rare, les latrines aussi
Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable
Burkina : Le SPONG et des OSC du consortium Fas’Eau interpellent le gouvernement sur les mécanismes de redevabilité de l’ODD 6
Colloque international sur l’assainissement : Le Burkina et ses pairs prennent des engagements pour améliorer le cadre de vie des populations
Promotion des droits à l’eau et à l’assainissement : Le SPONG, interface d’une société civile crédible
Ouvrages d’assainissement en milieu scolaire : Le CG2E veut faciliter l’accès des jeunes filles
Droits à l’eau et à l’assainissement : La Ligue des consommateurs veut créer une plateforme numérique de plaintes
Promotion des droits à l’eau et à l’assainissement : Les femmes juristes du Burkina en ordre de bataille
Droit à l’eau et à l’assainissement : le MBDHP veut élaborer un guide
Mission Fas’eau : Bientôt un « kiosque à eau » pour la promotion des droits à l’eau et à l’assainissement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés