Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Énergie : BioTherm Energy et Canopy aux commandes de deux projets photovoltaïques au Burkina

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | • jeudi 20 septembre 2018 à 10h30min
Énergie : BioTherm Energy et Canopy aux commandes de deux projets photovoltaïques au Burkina

Au Burkina Faso, BioTherm Energy et Canopy ont été attributaires de deux projets photovoltaïques au sol à Pa, dans la province des Balé (19 MWc), et Kodéni dans la province du Houet (19 MWc). Ces projets viennent de franchir une étape importante dans leur mise en œuvre.

En mars 2017, BioTherm a reçu une subvention d’environ 1 M $ de l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) pour réaliser des études techniques sur deux projets photovoltaïques, comprenant des études environnementales, des études électriques, des études géotechniques et topographiques.

Toutes ces études ayant été achevées avec l’aide de la société Tetra Tech, l’on est confiant de parvenir à une clôture financière dans les délais, avant le lancement de la construction. Ce qui n’a pas manqué de réjouir le vice-président directeur de Tetra Tech, M. Dean White, pour qui « nous sommes heureux d’aider BioTherm dans la réalisation des études de faisabilité des deux projets d’énergie solaire photovoltaïque… Tetra Tech est ravi d’appliquer son expertise au développement de projets qui contribueront à la croissance économique du pays ».

Après plusieurs rencontres avec le ministère de l’Énergie et la Sonabel, BioTherm Energy et Canopy pourront enfin entamer les travaux de construction de ces sites énergétiques. Les projets devraient durer dix mois, pour une livraison possible avant fin 2020.

BioTherm Energy et Canopy ont créé les sociétés SPV et sont prêtes à investir environ 40 M$ au Burkina Faso pour démarrer la construction des usines.

BioTherm Energy, un leader africain des énergies renouvelables

BioTherm est un leader dans le développement de projets en énergies renouvelables en Afrique, spécialisé dans les projets solaires et éoliens. BioTherm est basée à Johannesburg, en Afrique du Sud. Il développe, finance et exploite des centrales solaires et éoliennes à travers le continent. BioTherm a été la première entreprise à obtenir un financement pour un projet indépendant en Afrique du Sud et le seul développeur à avoir obtenu trois projets lors du premier appel d’offres, et quatre projets lors du quatrième appel d’offres international dans ce même pays pour un total de 330 MW de projets signés. BioTherm est le seul développeur africain à avoir des projets renouvelables opérationnels sur le continent.

BioTherm Energy vient de commencer en Afrique du Sud la construction de 132 MW de projets solaires (86 MWc à Konkoonsies II et 46 MWc à Aggeneys) et 152 MW de projets éoliens.

Les contrats (PPA et PPP) avec le gouvernement ont été signés en avril 2018 et la clôture financière a été atteinte en juillet 2018. Les livraisons de ces deux centrales solaires sont prévues pour octobre 2019 pour l’usine de 46 MWc et mars 2020 pour l’usine de 86 MWc.

BioTherm s’est aussi vu attribuer des projets solaires en Côte d’Ivoire (25 MWc) et au Ghana (20 MWc) et poursuit ses négociations avec les parties concernées dans ces pays.

La carrure internationale du groupe Canopy

Créé en 2008, Canopy est un groupe international spécialisé dans les énergies renouvelables (énergie solaire, biocarburants) et l’efficacité énergétique.

Le siège de Canopy est basé à Paris mais le groupe a des filiales à Madagascar, au Cameroun et au Burkina Faso. Elles sont composées d’équipes locales et autonomes pour assurer un développement solide à long terme (ingénieurs, techniciens, commerciaux et administratifs).

Cette approche, combinant les forces d’un groupe international (ressources, compétences, réalisations, réputation, partenariats) et une réelle présence locale (visibilité et présence commerciale, capacité d’exécution et de maintenance, disponibilité des stocks) répond aux besoins du marché.

Après une première période de croissance où Canopy a développé plus de 300 MW en Europe (France, Italie et Espagne), le groupe a choisi d’investir sur le marché africain.
Depuis cinq ans, Canopy connaît une forte croissance en Afrique de l’Ouest et Centrale dans le domaine de l’énergie solaire, avec une stratégie de diversification ambitieuse en termes d’activité (large centrales, kits solaire, éclairage public, pompage, télécommunication), de présence géographique et de clients (public, professionnel et privé).

Canopy travaille depuis plus de deux ans sur un investissement durable en huile végétale au Paraguay et à Madagascar. Son objectif est de reboiser les terres dégradées avec des arbres de Pongamia et de récolter les noix. Sur la base de son modèle de silvopasture, l’huile végétale produite aura une empreinte carbone négative.

LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés