Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Tourisme au Burkina : Des jeunes du Sud-Ouest identifient des pistes pour la croissance du secteur

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Boubacar TARNAGDA • lundi 10 septembre 2018 à 10h00min
Tourisme au Burkina : Des jeunes du Sud-Ouest identifient des pistes pour la croissance du secteur

L’Association jeunesse espoir d’Afrique (AJEA) a organisé, le vendredi 7 septembre 2018 à Gaoua, une conférence publique sur la promotion du tourisme au Burkina. Cette activité, qui entre dans le cadre de la 3e édition des Journées de découverte et de promotion touristique au Burkina Faso, a été présidée par le ministre Abdoul Karim Sango.

« Jeunesse et promotion du tourisme au Burkina Faso », c’est le thème retenu cette année. En effet, chaque année, dans l’objectif de découvrir les richesses culturelles du Burkina, l’Association jeunesse espoir d’Afrique (AJEA) initie des journées touristiques, de façon tournante, dans les différentes régions du Burkina, afin de découvrir les merveilles touristique de la région mais aussi échanger avec les autorités en charge du Tourisme et la population.

Pour Siriki Naon, secrétaire exécutif de ladite association, aujourd’hui le tourisme doit être vu comme un domaine d’employabilité à travers le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) qui est mis à la disposition des acteurs touristiques, qui va encourager les jeunes à devenir des entrepreneurs touristiques, à faire la promotion de ce secteur et en faire un métier. « Créer un cadre d’échanges entre les autorités en charge de la culture et les populations afin qu’elles posent leurs difficultés relatives à ce secteur », c’est ce qui justifie le choix de ce thème, a fait savoir Siriki Naon.

Jean Philippe Hien, participant à cette conférence publique, trouve que « c’est une occasion de décliner nos difficultés qui sont entre autres le manque de formation et d’information ». Et d’ajouter qu’ils ont les atouts et les richesses culturelles, « mais comment les exploiter, élaborer et déposer un projet culturel, c’est ce qui pose problème ».
Échanger sur l’implication des jeunes sur le tourisme, c’est inciter également les jeunes du Sud-Ouest à entreprendre dans le domaine du tourisme.

Le Burkina connaît actuellement une situation d’insécurité. Malgré tout, le ministre en charge du Tourisme, Abdoul Karim Sango, a laissé entendre que le nombre de touristes aussi bien que les recettes liées à ce secteur sont en pleine croissance. L’industrie du tourisme est un secteur en plein essor économique, avec des retombées de près de 70 milliards de francs CFA entre 2016 et 2017. À cette conférence, le ministre de la Culture a invité les jeunes à être des ambassadeurs de leur pays, c’est-à-dire vendre l’image du Burkina Faso à l’extérieur en matière du tourisme et non passer le temps à poster des injures sur les réseaux sociaux qui ne donnent pas une bonne image de notre pays.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar Tarnagda
LeFaso.net

Vos commentaires

  • Le 11 septembre 2018 à 09:02, par kwiliga En réponse à : Tourisme au Burkina : Des jeunes du Sud-Ouest identifient des pistes pour la croissance du secteur

    "le nombre de touristes aussi bien que les recettes liées à ce secteur sont en pleine croissance." Ham bon !!?
    Mais depuis quand ?
    De telles allégations mériteraient d’être soutenues par des statistiques précises.
    70 milliards entre 2016 et 2017, personnellement, ça ne m’évoque pas grand chose.
    Pour bien comprendre les choses, il faut les mettre en perspective.
    De mon coté, j’ai un vrai sentiment d’effondrement touristique depuis les quatre dernières années. Par exemple, chaque fois que je reviens de France, il me semble que le nombre de "blancs" dans l’appareil, diminue sensiblement.
    Je vois encore de petits groupes de "vieux baroudeurs" occidentaux, qui persistent dans leur habitude de venir au Faso, soutenir "leur" association. Mais qu’en est-il des chantiers jeunesse de solidarité, codéveloppement, échanges nord-sud,... qui animaient nos villages durant la saison estivale ? Notre pays étant rayé de rouge, les projets concernant des séjours de jeunes au Burkina, recevront de la part de leurs autorités ou de leurs bailleurs de fond, une fin de non-recevoir.
    Alors, il nous reste quoi ? Des chasseurs de gros gibier ?
    Mais je n’ai pas les infos du ministre, donc, je dois me tromper

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2018 à 18:17, par SOME En réponse à : Tourisme au Burkina : Des jeunes du Sud-Ouest identifient des pistes pour la croissance du secteur

    Ces journees me paraissent plutot louches ; c’est encore un de ces machins pour cacher autre chose
    Et puis ce n’est pas le tourisme qui va nous developper : le tourisme est tres negatif pour nos cultures de par la facon dont elle se pratique et par notre mentalité
    SOME

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rencontres artistiques et culturelles de Bingo : la 3e édition se tiendra du 22 au 24 novembre 2019
Disparition de DJ Arafat : Des politiques burkinabè lui rendent hommage
Culture : l’artiste Ivoirien DJ Arafat n’est plus
Iron Bender : « Depuis que j’ai commencé la musique, je n’ai jamais eu de producteur, je n’ai jamais eu de soutien »
Tourisme au Burkina : 25% de réduction sur les tarifs hôteliers du 1er août au 30 septembre 2019
Ministère de la Culture : « Le ministre tient des propos qui mettent de jour en jour un fossé entre les agents et lui », dénonce le SYNATRACT
Culture : Le film « Duga » pour célébrer l’amitié ivoiro-burkinabè
Foire gastronomique : L’intégration ivoiro-burkinabè par la cuisine
Nuit culturelle TAC : Le symbole d’un brassage entre deux peuples
TAC 2019 : Une exposition-vente ivoiro-burkinabè au SIAO
30e anniversaire du FITMO : Une représentation du « Cri de l’espoir » en hommage à Jean-Pierre Guingané
Traité d’amitié et de coopération : Des journées culturelles pour assaisonner l’évènement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés