Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Programme YEWA de Plan International : Faire des jeunes le moteur de leur propre développement

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou • vendredi 7 septembre 2018 à 10h34min
Programme YEWA de Plan International : Faire des jeunes le moteur de leur propre développement

Le jeudi 6 septembre 2018, Plan International a procédé, à Ouagadougou, au lancement officiel du programme Youth Empowerment in West Africa (YEWA). C’est un programme régional de quatre ans (2018-2021) financé par le ministère des Affaires étrangères du Danemark et mis en œuvre au Bénin, au Burkina Faso, au Mali et Togo. Avec ce programme, Plan International espère faire des jeunes le moteur de leur propre développement.

Contribuer à relever le défi majeur de permettre aux jeunes, femmes et hommes d’Afrique de l’Ouest de réaliser leur plein potentiel en tant qu’agents de changement compétents, qualifiés et employables, c’est l’ambition du programme Youth Empowerment in West Africa (YEWA). Ce programme est le premier projet né de la fusion des ONG BORNEfonden et Plan International. Il couvre la période janvier 2018 à décembre 2021 et est mis en œuvre au Bénin, au Burkina Faso, au Mali et au Togo. Au Burkina Faso, le programme YEWA est pour le moment mis en œuvre dans les régions du Centre-Sud, du Centre-Ouest et de la Boucle du Mouhoun.

Avec un budget de 7,4 milliards de F CFA financé par le ministère des Affaires étrangères du Danemark, le programme espère toucher 500 000 jeunes dans les zones rurales âgés de 14 à 35 ans dans ces quatre pays.

Le programme YEWA, durant ces quatre ans, va se focaliser sur les droits à la santé sexuelle et de la reproduction favorables aux jeunes, sur l’organisation des jeunes et leur engagement civique, ainsi que leur autonomisation financière. YEWA vise également à créer un environnement résilient, sûr et inclusif, ainsi qu’à nouer des partenariats solides et à favoriser l’apprentissage mutuel et le plaidoyer.

Pour une mise en œuvre réussie, le programme YEWA s’appuie sur les partenariats déjà existants, notamment le secteur privé local, mais aussi la société civile, les autorités, ainsi que les organisations partenaires présentes sur le terrain et connaissant les réalités que vivent les jeunes au quotidien.

Anne Smith

A en croire Anne Smith, directrice des programmes de Plan Bornefonden Danmark, ce projet est d’une grande importance, parce que dans les zones rurales, les jeunes sont confrontés à un accès limité aux services et aux emplois et sont de ce fait constamment à la recherche de solutions pour leur bien-être et celui de leur communauté.

Grâce donc à ce programme qui mêle soutien, coaching et formation au profit des jeunes, Plan international espère les outiller, afin qu’ils deviennent autonomes à travers l’entreprenariat, l’emploi et dans tous les aspects de leur vie. « Nous sommes convaincus que l’autonomisation des jeunes et leur bonne implication dans la prise de décisions contribuent à une génération de jeunes, capables de réaliser leur plein potentiel (...) Notre rêve et notre ambition à travers ce programme est de voir une jeunesse renforcée et accompagnée pour devenir le principal moteur de son propre développement », a laissé entendre Anne Smith.

Huit mois de mise en œuvre et déjà des résultats probants

La mise en œuvre du programme YEWA a commencé sur le terrain depuis janvier 2018. Et en huit mois, les résultats engrangés sont déjà satisfaisants. Pour preuve, des jeunes prenant part au programme ont témoigné de son impact dans leurs entreprises. C’est le cas notamment de Yaya Bénao, entrepreneur agricole, ou encore de Maya Pauline Dimzouré, également jeune entrepreneure qui ont bénéficié de formations grâce au programme YEWA. Ces formations en entreprenariat, mais aussi en gestion et en rédaction de plan d’affaires, leur ont permis d’améliorer la gestion de leurs petites entreprises. Ces jeunes devenus autonomes constituent donc des relais auprès des autres jeunes de leurs localités, afin de les encourager à adhérer au programme.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dr Awalou Ouédraogo, Directeur général de l’ENAM : « Aucun énarque ne sera remis à la Fonction publique pour intégration sans avoir validé le stage militaire »
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité
Infrastructures du 11-Décembre 2017 à Gaoua : Les travaux de finition et de correction toujours attendus
Les fermetures d’écoles en Afrique de l’Ouest et centrale ont triplé depuis 2017 alors que l’éducation est prise pour cible dans toute la région
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo : Retour au calme et à la sérénité, selon le gouvernement
Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "
Collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés organise un panel de Haut niveau sur les maux de la justice dans le contexte d’extrémisme violent
Protection des données à caractère personnel : La CIL demande l’accompagnement du Mogho Naba
Dori : Les syndicats préparent les manifestations à venir
Projet « Femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté » : 50 entrepreneurs développent leur esprit d’équipe et leur leadership
Région du Nord : Le FPDCT fait le bilan de ses interventions
Commune de Guibaré : Les élèves et étudiants à l’unisson pour le développement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés