Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Présidence du Faso : la nouvelle équipe du Conseil supérieur de la communication chez Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Multimédia • • jeudi 23 août 2018 à 23h45min
Présidence du Faso : la nouvelle équipe du Conseil supérieur de la communication chez Roch Kaboré

Après sa prestation de serment, le 3 août 2018 devant le Conseil constitutionnel, suivie de son installation officielle le 9 août, le nouveau Collège des conseillers du Conseil supérieur de la communication (CSC) a été reçu en audience, ce jeudi, 23 août 2018, au palais présidentiel, Kosyam, par Roch Kaboré. Cette visite visait principalement à présenter les membres du nouveau Collège au président du Faso.

« Le président du Faso nous a fait l’honneur de nous recevoir. Comme vous le savez, nous sommes le nouveau Collège qui compose le Conseil supérieur de la communication. C’est donc une visite de courtoisie et de présentation des membres », a confié, à sa sortie d’audience, le président du CSC, Mathias Tankoano.
Aussi avoue-t-il être venus, lui et sa délégation, prendre conseil afin que puisse être accomplie, pour le bonheur de la démocratie burkinabè, la mission qui leur est assignée. « Le président du Faso, de par la Constitution, est le garant du bon fonctionnement des institutions de la Républicaine.

Le CSC étant une de ces institutions, il était de bon aloi pour nous, de venir solliciter son accompagnement, ses conseils et ses orientations pour que nous puissions le placer dans le concert des institutions républicaines, et surtout pouvoir accomplir notre mission dans le plus grand bonheur du peuple et de la démocratie burkinabè », a poursuivi le premier responsable de l’institution chargée de la régulation des médias au Burkina Faso.

Mathias Tankoano, à la sortie d’audience du nouveau collège du Conseil supérieur de la communication (CSC).

Pour M. Tankoano, la nouvelle équipe dirigeante du CSC se doit de fonctionner autrement. De ce fait, elle a besoin de l’appui du chef de l’Etat et de celui de son gouvernement. D’où leur satisfaction d’avoir eu oreille tentative auprès du président du Faso.
« Nous devons repartir sur de nouvelles bases. Pour cela, il fallait qu’en tant que premier responsable du pays, il puisse nous dire, de vive voix, que nous pouvons compter sur lui ; c’est ce que nous avons obtenu ce matin », a ajouté le président du CSC.

Pour l’heure, fait remarquer Mathias Tankoano, en plus des axes inscrits dans le plan d’action de l’institution (2017-2021), il est impératif de ramener la sérénité au sein de la maison. Pour ce faire, un comité ad hoc (composé de cinq conseillers) a été mis en place, et serait déjà à l’œuvre afin d’écouter le personnel, faire un état des lieux, puis des recommandations.

Tambi Serge Pacôme Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonds d’appui à la presse privée : La date de clôture de dépôt des dossiers de candidature à l’appel à projet de financement des projets structurants est reportée au 20 septembre 2019
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie
Régulation des communications électroniques et des postes : L’ARCEP outille des hommes de médias à Bobo-Dioulasso
ISCOM – ESSITECH INTERNATIONAL : Mise en place d’un cadre de collaboration qui s’annonce fructueuse
Burkina Golden Blog Awards : La 2e édition placée sous le thème de la consolidation de la paix
Les métiers de la communication digitale : Création publicitaire numérique
TAC : Médias publics burkinabè et ivoiriens scellent des pactes de coopération
Système d’information géographique : L’Institut supérieur des sciences de la population renforce les capacités de 20 spécialistes
Bonne gouvernance au Burkina : L’Association des journalistes du Burkina interroge la qualité des infrastructures
Hackathon Essitech 2019 : En bout de course, trois projets innovants élaborés
Camp d’idéation 2019 : Viima, meilleur projet d’incub@uo
Protection des données à caractère personnel : Les points focaux des administrations publiques et privées sensibilisés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés